Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Exemple de façade ancienne large sur la Plage de l'Estaque, avec une travée centrale aveugle avec même disposition que la maison de tuilier sur la rue Le-Pelletier (Référence IA13001498).

En l'état de nos recherche documentaire, nous ne saurions dire s'il s'agit d'immeuble de rapport ou de maisons familiales, comme la maison Veran sa voisine. Actuellement chaque immeuble compte un appartement par étages.

Ces immeubles forment avec l'autre maison voisine (Référence IA13001149) et la maison Veran (Référence IA13004527), une séquence de maisons de deux étages sur rez-de-chaussée, entre la douane (Référence IA13001143) et l'hôtel Mistral (Référence IA13001144), remplaçant dans les années 1860-1870 des petites constructions de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle. Celle-ci semble être la première des trois. Ces reconstructions in situ attestent de la valeur accordée à cet espace de bord de mer.

Parties constituantes non étudiées boutique
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
Adresse Commune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : quartier de l' Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage
Adresse : 114, 116 Plage de l' Estaque
Cadastre : 1819 Séon 947 ; 1978 Estaque L 155, 156

Sur l'emplacement du domaine de la madrague, ces deux immeubles apparaissent sur les matrices cadastrales comme construction nouvelle en 1861 pour Mathieu Jourdan, patron-pêcheur. Il est plausible que des modifications soient intervenues dans la seconde moitié du 20e siècle, remplaçant des boutiques par des pièces d'habitation au rez-de-chaussée de la maison sud.

Période(s) Principale : Temps modernes , (détruit)
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Dates 1861, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Jourdan Mathieu, commanditaire, attribution par source

Deux petits immeubles accolés de deux étages carrés comptent chacun une porte centrale et trois travées, la travée centrale étant aveugle. Au rez-de-chaussée vraisemblablement deux commerces de part et d'autres de la porte d'entrée. Disposition symétrique, décor d'enduit, bandeau d'appui sous les fenêtres des premier et deuxième étages, baies légèrement segmentaires.

Murs enduit
maçonnerie
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre
Typologies petit immeuble urbain à façade large
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Vente d'une maison à l'Estaque (Marseille) par les consorts Jourdan à Ricca, 1921. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 6186

    transcription hypothécaire n°45
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie