Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble Agricole

Dossier IA84000041 réalisé en 1968

Fiche

INTRODUCTION

Six cabanes de pierre sèche, ou bories, apparemment les seules existant en pays d'Aigues, ont été repérées aux confins de La Bastidonne, de Pertuis et de La Tour-d'Aigues. Elles occupent les pentes nord et est d'une butte de 351 m, appartenant a la ligne de crêtes qui limite au nord la dépression de Galance, aménagées en terrasses de culture aujourd'hui abandonnées et envahies par la pinède. Cinq sont situées sur le terroir de La Bastidonne (bories A.B.C.E.F.), une (borie D), sur celui de La Tour-d'Aigues. Les bories A.B.C. constituent un ensemble organisé, les autres sont en revanche isolées.

DESCRIPTION

Situation et composition d'ensemble

Sur le versant nord d'une butte. Cette butte, dissymétrique, présente vers l'est une pente faible portant trois terrasses dont les murs de soutènement sont peu élevés, vers l'ouest une pente plus accentuée portant cinq terrasses plus hautes ; le mur de soutènement supérieur constitue la limite entre La Bastidonne et La Tour-d'Aigues (cf. infra) ; la terrasse inférieure porte la borie D (cf. La Tour-d'Aigues, D.C.Habitat, Cabane (1). Le versant nord porte trois terrasses fortement inclinées ; les murs de soutènement, qui font retour aux extrémités, servent d'appui aux bories B et C.

Les bories A.B.C. semblent constituer un ensemble ; la borie A, de plan circulaire, située au centre d'un cercle de 15 m de diamètre dont la circonférence est plantée de 16 cyprès, constitue le point fort de l'aménagement ; il s'agit vraisemblablement d'un poste de chasse ; les bories B et C, de plan carré, sont situées vers le nord-nord-est sur une même ligne par rapport à la borie A respectivement à 63 m et à 82, 5 m du centre du cercle supérieur, la borie B en avancée, ia borie C en renfoncement par rapport aux murs de soutènement.

- Mur de soutènement supérieur des terrasses occidentales

Mur clapier, de 40 m de longueur, 2,70 m de largeur et 2,80 m de hauteur sur son parement occidental ; il se prolonge vers le sud par un mur de moindres dimensions jusqu'au sommet de la butte.

Maçonnerie fourrée. Le parement méridional présente un appareil assisé de moellons ébauchés avec une chaîne médiane (h . 0,30 à 0,40 m).

- Borie A

Bâtiment de plan semi circulaire abritant une pièce unique de plan circulaire couverte d'une coupole aplatie, percée d'une porte au nord et de trois fenêtres selon les autres directions cardinales.

Porte couverte d'un linteau monolithe (L. 1,35, l. 0,63, ép. 0,30) à piédroits appareillés ; elle donne accès à un couloir couvert de dalles monolithes dont le sol s'enfonce légèrement vers l'intérieur.

Fenêtres carrés à ébrasement profond couvertes d'une dalle formant "Visière" à l'extérieur (L. 0,70, 1. 0,69, ép. 0,20).

La pièce est dallée ; la coupole, appareillée en assises concentriques est clavée et les murs sont irrégulièrement enduits.

Les fenêtres sont des petites ouvertures carrées dont l'encadrement est constitué par quatre pierres de taille. La fenêtre orientale est légèrement désaxée pour laisser place à une cheminée incorporée. La hotte est constituée par une dalle (L . 0,72, 1. 0 ,40, ép. 0,13) déchargée par un linteau monolithe. Souche monolithe.

- Borie B

Bâtiment de plan carré construit en avancée sur le mur de soutènement d'une terrasse avec lequel il fait corps. La porte au sud donne de plain-pied sur la terrasse supérieure ; elle est accostée d'un très beau cyprès. Il abrite une pièce unique couverte d'une voûte en arc de cloître clavée. Sa situation à cheval sur la terrasse impose une dissymétrie aux élévations antérieure et postérieure et explique l'important fruit que présentent les murs, ainsi que le soin apporté notamment à la confection des chaînes d'angle.

La porte est couverte d'un linteau monolithe (L . 1,00, 1. 0,73, ép. 0,15).

Les élévations latérales sont percées d'une petite fenêtre constituée par une simple lucarne dans l'appareil.

Élévation postérieure aveugle.

La pièce, dont le sol est en terre battue, dispose d'un certain nombre d'aménagements : niche et cheminée dans l'angle sud-est, niche dans l'angle sud-ouest, banc en pierre le long du mur septentrional.

Les niches sont couvertes d'un linteau monolithe.

Cheminée incorporée. Contre-cœur composé d'un empilage de sept pierres de taille décroissant de bas en haut. Hotte monolithe (L. 0,78, 1. 0,33, ép. 0,20).

- Borie C

Bâtiment de plan carré incorporé au mur de soutènement dont il se distingue seulement par un plus grand développement en hauteur. L'unique ouverture, une porte à linteau monolithe déchargé intérieurement, et piédroits appareillés, est pratiquée dans l'élévation antérieure, au nord.

Bâtiment couvert d'une coupole en lancette clavée. Le passage du plan carré au plan circulaire du couvrement s'effectue au moyen de trompes constituées par deux blocs superposés.

Sol en terre battue.

Cheminée engagée dans l'angle sud-est.

Un escalier extérieur, constitué de dalles fichées dans le mur de soutènement, permet d'accéder à la terrasse.

NOTE DE SYNTHESE

Le petit nombre et le caractère marginal de ces bâtiments dans le pays d'Aigues ne doit pas faire illusion ; ils présentent en fait un intérêt exceptionnel qu'il s'agisse du site et de son organisation d'ensemble (bories A.B.C.), des caractères architectoniques qui présentent une gamme très ouverte de solutions ou des aménagements intérieurs dont le nombre et la variété sont également inhabituels.

Parties constituantes non étudiées cabane, terrasse agricole
Dénominations ensemble agricole
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : La Bastidonne
Lieu-dit : le Castellet
Cadastre : 1932 A 662
Période(s) Principale : Moyen Age , (?)
Principale : Temps modernes , (?)
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Ensemble de terrasses de culture soutenues par des murs en pierre sèche ; une cabane circulaire couverte d'une coupole et précédée d'un couloir isolée au centre d'un cercle de 16 cyprès (poste de chasse ?) ; une cabane adossée à l'un des murs, de plan carré, voûtée en arc de cloître ; une cabane incorporée à un mur de soutènement, de plan carré, couverte d'une coupole en lancette sur trompes ; les voûtes des 3 cabanes sont en tas de charge sur les 2 tiers de leur élévation, le tiers supérieur est clavé

Murs calcaire
pierre sèche
Toit calcaire en couverture
Couvrements coupole
voûte en arc-de-cloître
en tas de charge
Couvertures extrados de voûte
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Dautier Nerte - Dautier Yves - Sauze Elisabeth