Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église Saint-Sébastien

Dossier IA04001503 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Sébastien
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Ubraye
Lieu-dit : Rouainette
Cadastre : 1830 D1 210 ; 2008 OD1 193

L'église date probablement du 18e siècle comme l'indique un chronogramme, 1731, gravé au-dessus d'une ancienne porte latérale. En 1788, l'église est une succursale de l'église paroissiale Saint-Julien d'Ubraye. En 1861, l'église dépend de la paroisse de Rouaine (commune d'Annot). En 1864, l'église redevient une succursale de l'église Saint-Julien d'Ubraye. Les procès verbaux de visite indiquent qu'en 1866 l'édifice est en bon état. Entre 1870 et 1876, la sacristie a été reconstruite et agrandie. En 1876, la décoration intérieure de l'édifice a été refaite. L'église Saint-Sébastien possède un 2e vocable, celui de saint Louis. Le premier est fêté en hiver et le 2e est fêté en été.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1731, porte la date

De plan allongé, l'église est bordée au sud par le cimetière. L'église se compose d'une nef, d'un choeur et d'une sacristie située à l'ouest. Construite en moellons calcaires, les élévations sont enduites partiellement. Le clocher-mur est édifié en pierres de taille en tuf. Le toit à long pans est couvert en tuiles creuses. L'accès à la nef s'effectue du côté est. Une ancienne porte, aujourd'hui aveugle, donnait accès au choeur depuis l'élévation nord. Les élévations nord et sud sont percées respectivement de 2 baies et la façade principale comporte un oculus. La façade principale est couronnée par un clocher-mur à 2 arcades en plein cintre. A l'intérieur, la nef et le choeur sont voûtés en berceau plein-cintre. La nef est divisée en 2 travées séparées par un arc doubleau retombant sur des pilastres. Une tribune aménagée au fond de la nef est accessible par un escalier tournant en maçonnerie. Le sol est couvert de carreaux en damier noir et blanc. Un renfoncement aménagé dans le mur sud, sous la tribune, pourrait correspondre à une ancienne porte communiquant avec le cimetière.

Murs calcaire
enduit partiel
moellon
Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Décret de l'empereur Napoléon III érigeant l'église de Rouainette (commune d'Ubraye) en succursale, 13 août 1864. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 Z 22.

  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Digne, doyennés d’Allos, Annot, Banon, Barcelonnette, Barrême, de 1840 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 86

    Visites des 3 octobre 1866, 3 septembre 1870, 15 novembre 1876.
Bibliographie
  • ACHARD, Claude-François. Description historique, géographique et topographique des villes, bourgs, villages et hameaux de la Provence ancienne et moderne, du Comté-Venaissin, de la principauté d'Orange, du comté de Nice etc. Aix-en-Provence : Pierre-Joseph Calmen, 1788, 2 vol.

  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Boscal de Reals Aude