Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Sainte-Marthe

Dossier IA05000463 réalisé en 1983

Fiche

Œuvres contenues

DESCRIPTION

Situation et composition d'ensemble

L'église s'élève à mi-pente au sommet du village, parmi les maisons. Elle ouvre sur une sorte de parvis pris sur le cimetière qui borde sa façade antérieure et sa façade latérale gauche ; il est fermé par un mur qui le sépare de la rue. A droite une ruelle monte vers le clocher, hors-œuvre. Une route passe au dos du chevet.

Matériaux

Gros-œuvre en blocage de moellons et de cailloux. L'ensemble est entièrement enduit : la façade et l'intérieur sont recouverts d'un enduit lisse avec baies et éléments décoratifs façonnés ; les autres élévations et le clocher ont un enduit rustique.

Structure

L'édifice, orienté à l'ouest, comprend :

- une nef de trois travées inégales couvertes respectivement d'une voûte d'arêtes, d'un berceau et d'une voûte d'arêtes, séparées par des pilastres. Une tribune occupe la première travée. Le sol de la nef monte vers le chœur.

- Un chœur plus étroit voûté d'arêtes, en grande partie enterré dans la pente du terrain, ce qui provoque des infiltrations d'humidité importantes au chevet. Une corniche moulurée règne tout autour de l'édifice. Deux tirants de bois coupent le premier doubleau et l'arc triomphal.

- Une sacristie voûtée d'arêtes hors-œuvre à gauche.

- Un clocher hors-œuvre, à droite, avec une salle couverte d'un berceau au rez-de-chaussée et une porte d'accès aux cloches au revers.

Élévations extérieures

- Façade antérieure

Façade ordonnancée de trois travées et trois niveaux séparés par cordons et pilastres avec des éléments décoratifs assez secs et colorés (ocres rouge et jaune, pilastres gris, cordons bleus, ocres rouges) se détachant sur le fond blanc. Inscriptions.

La fenêtre centrale en anse de panier se caractérise par les deux épaulements à la base de l'arc.

- Façades latérales

Sans décor, rythmées par un pilastre au centre de la nef. Les fenêtres ouvrent au sommet.

- Chevet

Pignon seulement percé d'imposte sans menuiserie donnant accès au comble.

- Clocher

Élévation percée sur la face latérale droite de deux jours rectangulaires. Au-dessus deux niveaux de fenêtres (en plein cintre, d'abord simple puis géminée) percées dans une retraite rectangulaire. Cordons d'appui rectangulaires. Corniche (cavet).

Comble et couverture

Comble non visité. Bardeaux. Couverture en pavillon du clocher. Tuiles en écailles.

Distribution intérieure

L'intérieur se caractérise par son décor classique ; les murs et les voûtes de la nef sont peints en blanc, avec une plinthe d'un mètre peinte en marron. Le chœur, qui fut peint en ocre rouge, porte sur la frise de l'entablement orné de torsades une inscription où ne se lit plus, à gauche du tableau que le mot SAINTS. Il est badigeonné en blanc avec une voûte bleu ciel étoilée. La lunette au-dessus de l'autel porte un grand motif baroque en trompe-l’œil avec le monogramme IHS. L'entablement est bleu ciel, l'arc triomphal beige avec l'intrados orné de rinceaux blancs ombrés dans des tables bleues

.Les deux chapelles latérales (troisième travées de la nef) s'ornent de rosiers grimpants, de palmes et d'une couronne au sommet de l'arc avec à l'intrados les monogrammes MA et SM.

La tribune est accessible par un escalier de bois de deux volées de 11 et 10 marches, avec une rampe à balustres découpés ; rampe à balustres tournés.

ANNEXES

- Marques et inscriptions

- Inscriptions peintes sur la façade antérieure :

- Tableau au-dessus de la porte : Je suis le Dieu tout puissant /.. ez à la vue de mon sanctuaire / je suis le seigneur votre Dieu.

- Tableau au sommet : Ste Marthe / priez / pour nous / 1931.

- Au sommet du fronton : 1817.

Vocables Sainte-Marthe
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Argentière-la-Bessée (L')
Adresse Commune : Puy-Saint-Vincent
Cadastre : 1840 B2 897 ; 1962 B4 1172

La paroisse est créée par ordonnance de 1842. L'église date du 19e siècle. La date de 1817 peinte au sommet du fronton indique l'époque de création, tandis que la date de 1931 peinte au-dessous est sans doute celle d'une réfection du décor.

Période(s) Principale : 19e siècle
Dates 1817, porte la date
1931, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Eglise dirigée vers l'ouest, comprenant une nef de trois travées inégales couvertes successivement d'une voûte d'arêtes, d'un berceau court et d'un autre voûte d'arêtes, séparés par des doubleaux retombant sur une série de pilastres qui portent un lourd entablement continu tout autour de la nef et du choeur, de plan carré, lui-même voûté d'arêtes. Deux tirants de bois sont placés sous le 1er doubleau et sous l'arc triomphal. De part et d'autre s'élèvent, à gauche, la sacristie voûtée d'arêtes et le chocher, à droite, dont le rez-de-chaussée est voûtée en berceau. Le clocher est une tour carrée dont le campanile est percé d'un niveau de fenêtres simples en plein-cintre et d'un 2e de baies jumelées, le tout couvert par une flêche recouverte de tuiles en écaille. La tribune occupe la 1ère travée de la nef, on y accède par un escalier de bois à deux volées. Seule la façade antérieure est possède un décor réparti sur deux niveaux et le pignon. Des pilastres façonnés encadrent des travées occupées soit par les baies (porte et fenêtres) de la nef, soit par des panneaux peints en faux marbre. Le sommet du pignon porte la date de 1817, le panneau central celle de 1931.

Murs pierre
bois
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit bardeau, tuile en écaille
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau
voûte d'arêtes
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre
escalier tournant à retours
en charpente
Typologies chevet plat, tour-clocher, tribune
Techniques peinture
Représentations rinceau palme couronne IHS
Précision représentations

cordons et pilastres de la façade colorés, se détachant sur le fond blanc ; voûte du choeur bleu ciel ; intrados de l'arc triomphal orné de rinceaux blancs ; IHS peint sur la lunette du choeur ; chapelles latérales ornées de rosiers grimpants, de palmes et d'une couronne

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • ROMAN, Joseph. Répertoire archéologique du département des Hautes-Alpes. Paris : Imprimerie nationale, 1888.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Faure-Vincent David