Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Sainte-Catherine

Dossier IA04001632 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Sainte-Catherine
Parties constituantes non étudiées sacristie
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Adresse Commune : Val-de-Chalvagne
Lieu-dit : Villevieille
Cadastre : 1817 E 46 ; 1983 243C3 749

L'église Sainte-Catherine a été construite à une date inconnue : peut-être est-elle contemporaine du château de Villevieille, construit au 17e siècle. En-dehors de la mention succincte de quelques réparations (dont en 1874 à la toiture et aux murs), les archives n'apportent aucun renseignement avant le 16 juillet 1880, date à laquelle un devis avec plans est dressé par l'architecte J. Héraud d'Entrevaux. Ce devis est approuvé par le préfet le 04 avril 1881. Ce devis prévoit un crépissage général de toute la surface extérieure de l'église, de la sacristie et du clocher et le badigeonnage général de ce crépissage au lait de chaux avec mélange d'alun et d'ocre afin d'obtenir une couleur jaune paille. Il prévoit en outre la pose de gouttières et tuyaux de descente. En 2004, la réfection de la façade est réalisée par l'entreprise Henry et Bruny ; celle de la toiture est achevée en 2008 par l'entreprise Di Benedetto de Saint-Benoît.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)

L'église Sainte-Catherine est située en bordure occidentale de village qui ne comporte que quelques maisons et un château légèrement à l'écart. Elle présente un plan rectangulaire et se compose d'une nef à chevet plat orienté avec voûte en plein cintre avec un léger rétrécissement au niveau du choeur. Les murs de l'église sont sans doute en moellons à mortier, recouvert totalement d'un enduit blanc. Des pierres de taille grossièrement équarries sont utilisées pour les chaînages d'angle. L'église est couverte d'un toit à longs pans en tuiles creuses avec deux rangées de génoise maçonnée. La façade en pignon présente simplement une porte surmontée d'un oculus et d'un clocher-mur à une baie coiffé d'un toit à deux pans en tuiles creuses, légèrement en retrait de la façade. La façade nord est totalement aveugle et la façade sud ouvre par une porte centrale surmontée d'une niche abritant une statue et trois baies cintrées fermées par des verres incolores. Une sacristie prolonge le choeur vers l'est. Le sol de la nef présente un pavement en carreaux de terre cuite ainsi que le choeur légèrement surélevé, auquel on accède par deux marches. Il est séparé de la nef par une clôture en fer forgé.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier droit, en charpente
États conservations restauré
Techniques ferronnerie
sculpture
Représentations Vierge à l'Enfant croix calice hostie ornement architectural
Précision représentations

Une statue de la Vierge à l'Enfant occupe la niche de la façade sud. Une croix couronne le clocher-mur. La clôture de choeur présente des arcatures de style gothique encadrant des calices surmontés d'une hostie rayonnante.

Mesures l :
la : 780.0
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • HERAUD, J. Devis, bordereau de prix, avant-métré et devis estimatif des travaux de réparations de l'église paroissiale. 16 juillet 1880. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E Dep 243 / 7.

    Comprend plan, coupe et élévations.
  • Documents concernant les travaux de réparations de l'église paroissiale. 1873- 1901. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 523.

    11 octobre 1873 : Arrêté préfectoral accordant une subvention à la commune de Villevieille pour la réfection de l'église et du presbytère. Pour l'estimation du coût des travaux, le préfet s'appuie sur le projet dressé par l'architecte, M. Rossi. 3 juillet 1874 : Courrier du sous-préfet de Castellane au préfet des Basses-Alpes, lui transmettant un certificat du maire de Villevieille constatant que les réparations de l'église et du presbytère sont en cours d'exécution. 8 octobre 1880 : Note de l'architecte diocésain relative au projet de réparations de l'église paroissiale de Villevieille. 13 décembre 1901 : Certificat du maire de Villevieille attestant que les réparations de l'église paroissiale sont en cours d'exécution.
Bibliographie
  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p. 168.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Bertrand Etienne - Cerciello-Bachy Marie