Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul

Dossier IA04001144 réalisé en 2008

Fiche

Vocables Saint-Pierre et Saint-Paul
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Castellane
Lieu-dit : Taulanne
Cadastre : 1834 A2 280 ; 2008 OA 187

Selon des sources orales, l'église dédiée à saint Pierre et saint Paul remonterait au 17e siècle. On peut dans ce cas s'interroger sur le fait que l'église ne soit pas mentionnée dans les visites pastorales effectuées par Monseigneur Jean Soanen (entre 1699 et 1722). Le premier témoignage fiable sur l'édifice est constitué par le questionnaire sur l'état des paroisses effectué en 1840. Ce dernier précise qu'il n'y a qu'une seule église à Taulanne, qu'elle ne possède pas de sacristie et que son état n'est pas brillant. En 1858 en revanche les murs, la toiture ainsi que le pavé sont en bon état. La visite pastorale de 1866 décrit un mauvais état des murs et précise que la toiture nécessite des réparations. On apprend qu'une sacristie est en projet. Le 18 juillet 1866, le conseil vote l'exécution des travaux à faire à l'église de Taulanne. La construction d'une sacristie est prévue au moyen de 630 francs. Le maire propose de se passer d'adjudication et de confier la direction des travaux à Artaud, maçon de Castellane qui a déjà établi un devis le 14 juin 1866. Les visites pastorales 1870 et de 1879 confirment l'existence de la sacristie.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Artaud, maçon, attribution par source

L'église est située en bordure de la route N 85, sur le côté gauche en venant de Castellane. Elle est implantée sur un terrain plat à proximité de ce qui constitue aujourd'hui le hameau, formé de trois maisons. L'édifice présente un plan rectangulaire orienté à chevet plat. Il se compose d'une nef avec voûte en berceau plein-cintre, prolongée d'une sacristie à combles. Les murs des élévations est et ouest sont entièrement recouverts d'un enduit au ciment récent, tandis que du côté nord et sud, les murs sont constitués de blocs de pierre plus ou moins gros, jointés avec un mortier grossier au gypse. Sur l'élévation sud, à la jonction avec la sacristie, un chaînage d'angle fait de blocs de pierre calcaire taillés grossièrement est visible. L'édifice est couvert d'un toit à longs pans avec double rangée de génoise côté nord et sud, une rangée côté est et ouest. La façade en pignon s'organise autour d'un axe central comprenant une porte en noyer à un vantail, un oculus et un clocher-mur à une baie en plein cintre abritant une cloche, coiffé d'un toit à deux pans. L'intérieur de l'église est éclairé par l'oculus et par deux baies en plein cintre dans la nef, l'une côté sud, l'autre côté nord. Du côté occidental, un escalier tournant maçonné mène à une tribune. Une marche occupant toute la largeur du vaisseau donne accès au choeur délimité par une clôture en fer forgé peint. Deux ouvertures éclairent la sacritie. L'ensemble des verres est incolore. Les murs sont couverts d'un badigeon blanc, le sol est pavé de carreaux en terre cuite vernissée. Dans la sacristie, un plancher est directement posé sur la terre, les murs sont en moellons partiellement recouverts d'un badigeon noir en soubassement et d'un badigeon blanc pour le reste. Le cimetière est dans le prolongement de l'église. Il est clos et on y accède du côté ouest par un portail en bois.

Murs moellon
Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
États conservations restauré
Mesures l : 1300.0
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Annexes

  • Etat de l'église entre 1840 et 1908 d'après les archives

    Questionnaire sur l’état des paroisses, 1840

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence : 2 V 76

    Il n’y a qu’une seule église à Taulanne ; son état n’est pas brillant ; elle ne possède ni chaire, ni sacristie.

    Etat de l’église entre 1858 et 1879

    Procès-verbaux de visites pastorales

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence : 2 V 87

    19 avril 1858 : murs en bon état, toiture en bon état, pavé propre. La clôture du cimetière doit être réparée. La croix du cimetière est existante.

    7 avril 1866 : les murs sont en mauvais état ; la toiture a besoin d’être retouchée ; le pavé a besoin de réparations ; une porte est usée ; les fenêtres sont à réparer.

    La sacristie est en train d’être construite.

    1870 : les murs ont été réparés ; la toiture est en bon état ; le pavé est à faire ; les portes sont passables ; les fenêtres sont en bon état ; la sacristie est en bon état ; le cimetière en bon état. La croix du milieu existe.

    1er mai 1879 : murs et toiture en bon état ; pavé et portes passables ; fenêtres en bon état ; sacristie en bon état. La clôture du cimetière est à réparer. La croix du milieu existe.

    Etat de l’église en 1890

    Procès-verbaux de visites pastorales

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence : 2 V 93

    17 avril 1890 : l’église est en bon état ; elle a été reblanchie, le toit a été réparé, l’autel restauré.

    Etat de l’église en 1894

    Procès-verbaux de visites pastorales

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence : 2 V 94 n° 2

    17 décembre 1894 : les murs ont besoin de réparations ; la toiture est bonne, le pavé est bon ; l’état de la sacristie est bon. Le cimetière est en bon état, la croix du cimetière également.

    Etat de l’église en 1896

    Procès-verbaux de visites pastorales

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence : 2 V 95 n° 1

    14 septembre 1896 : les murs ont besoin de réparation ; toiture et pavé sont en bon état ; sacristie en bon état ; cimetière et croix en bon état.

    Etat de l’église en 1908

    Procès-verbaux de visites pastorales

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence : 2 V 95 n° 2

    14 novembre 1908 : l’église est en bon état ; la sacristie également.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Questionnaire sur l'état des paroisses du diocèse de Digne. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 76.

    Questionnaire de 1840
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, doyennés de Castellane, Colmars, Digne et Entrevaux, 1840 - 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 87

    Visite du 19 avril 1858.
  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Taulanne, travaux de l'église, 18 juillet 1866. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 476

  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, doyennés de Castellane, Colmars, Digne et Entrevaux, 1840 - 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 87

    Visites des 7 avril 1866 et 1er mai 1879
  • Inventaires des biens des fabriques des paroisses de l'arrondissement de Castellane dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    1906/03/10 : inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Taulanne
  • Inventaires des biens des fabriques des paroisses de l'arrondissement de Castellane dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    inventaire des meubles et objets affectés au culte dans l'église de Taulanne au 22 mai 1905.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Papin-Drastik Ivonne