Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA04001150 réalisé en 2008
Vocables Saint-Martin
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Castellane
Lieu-dit : Chasteuil
Cadastre : 1834 B2 365 ; 2008 ZB 145

La construction de l'église dédiée à saint Martin, remonterait au 16e siècle. Durant sa visite à l'église en 1699, Monseigneur Jean Soanen trouve la nef dépavée, décrépie et noire et ordonne de la faire crépir, blanchir et d'en rétablir le pavé. Le procès-verbal de sa visite du 11 août 1703, nous apprend que l'église est trop petite et ne peut accueillir toute la population que grâce à une méchante tribune. Soanen précise que l'église n'a pas de chapelle, que la nef est en mauvais état, que le pavé est fait de pierres pointues, que la tribune est mal placée et trop en avant. Enfin, il indique que la fenêtre est trop haute, trop petite et sans vitre depuis cent ans. En 1708, Soanen recommande d'effectuer des travaux de réparation sur le toit, du côté de l'orient. En 1840, l'église est toujours considérée comme trop étroite pour contenir toute la population ; ordonnance est faite de construire une sacristie sur un des côtés de l'église. Des travaux ont dû être effectués sur l'édifice entre 1840 et 1858, car à cette date, les murs et la toiture sont décrits comme neufs, tandis que le pavé reste à réparer. En 1879, la sacritie est clairement mentionnée. Le 8 mai 1893, les murs et la voûte sont lézardés et les réparations au toit sont considérées comme urgentes. Le procès-verbal précise également que cette même année, des réparations ont été faites au clocher et à un mur de l'église. En 1897, les réparations ont été effectuées, puisque les murs sont déclarés en bon état. En 1908, les murs sont sains mais la toiture nécessite réparation et la sacristie est dite en mauvais état. Deux pierres situées sur la façade sud, à l'angle de la façade est, sont datées du 1er juin 1990 et témoignent sans doute de travaux de consolidation effectués à ce moment. En 2000, la commune de Castellane décide de confier des travaux à une association, Les compagnons bâtisseurs. Cette dernière crée une jonction entre la façade sud de l'édifice et la maison qui la voisine en s'appuyant sur la sacritie existante. La même association refait le plancher de la tribune. Ces travaux sont restés inachevés (fenêtres sans vitres, pas de portes).

Période(s) Principale : 16e siècle
Auteur(s) Auteur : ,

L'église est située au coeur du hameau de Chasteuil sur un terrain présentant une légère déclinivité nord-sud. L'édifice présente un plan rectangulaire orienté à chevet plat. Il se compose d'une nef à travée unique avec une voûte en berceau plein-cintre et d'une sacristie du côté sud, accolée à la maison voisine. Le choeur est délimité à l'extérieur par un contrefort venant s'appuyer sur la façade nord et la sacristie s'achève au sud-est par un mur en arc de cercle percé d'une baie rectangulaire sans verre. Sous cette baie, une ouverture a été réalisée. Cette dernière, sans porte, donne accès à une remise située partiellement sous la sacristie. Le mur ouest de la sacristie présente un oculus sans verre. Les murs de l'église sont en moellons et pierre calcaire partiellement recouverts d'un enduit soit au ciment soit au gypse avec présence d'un chaînage d'angle en pierre de taille grossière. Des pierres de taille constituent l'encadrement de la porte en arc en plein cintre à laquelle on accède par quatre marches. L'édifice est couvert d'un toit à longs pans superposant tuiles creuses mécaniques sur tôle ondulée en fibro-ciment. Une rangée de génoise court le long l'édifice. La façade en pignon s'organise autour d'un axe central comprenant une porte à deux vantaux et tympan en arc en plein cintre en bois peint, un oculus sans verre et un clocher-mur à deux baies en plein cintre, coiffé d'un toit à deux pans. Chacune des baies abrite une petite cloche. L'intérieur est éclairé par l'oculus et par deux baies en plein cintre sans verre du côté sud de la nef. Deux niches se faisant face sont aménagées dans les murs nord et sud de la nef. A droite en entrant, un escalier tournant en maçonnerie donne accès à une tribune dont le plancher en bois résineux a été refait récemment. Les fonts baptismaux maçonnés ont été aménagés dans le creux formé par le retour de l'escalier. Deux marches font la transition entre nef et choeur. Dans le choeur, la vôute a été récemment refaite. Une ouverture côté sud, donne accès à la sacristie dans laquelle des marches mènent à la chaire à prêcher adossée au mur sud, à la jonction entre nef et choeur. Les murs sont en molasse avec mortier et enduit épais au plâtre peint polychrome (lacunaire). Le sol est cimenté. Le cimetière se trouve à l'arrière de la sacritie ; on y accède par un petit portillon en bois.

Murs calcaire
moellon
Toit tôle ondulée, tuile creuse mécanique
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours, en maçonnerie
États conservations désaffecté, remanié, menacé
Mesures l : 1200.0
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Annexes

  • Etat de l'église entre 1840 et 1908 par les archives

    CASTELLANE

    Eglise de CHASTEUIL

    Questionnaire sur l’état des paroisses

    1840

    AD 2 V 76

    L’église est en assez bon état.

    CASTELLANE

    Eglise de CHASTEUIL

    Etat de l’église entre 1858 et 1879

    Procès-verbaux de visites pastorales

    AD 2 V 87

    21 avril 1858 : les murs sont neufs, la toiture est neuve ; le pavé est à réparer. Le cimetière laisse à désirer, la croix du milieu est en mauvais état.

    22 septembre 1870 : L’église est en bon état, le cimetière également. La croix du milieu n’existe pas.

    29 avril 1879 : les murs sont en bon état. Il faut changer une poutre à la toiture. Le pavé, les portes et les fenêtres sont en bon état. La sacristie est un peu humide. Le cimetière est en bon état, la croix du milieu existe.

    CASTELLANE

    Eglise de CHASTEUIL

    Etat de l’église entre 1884 et 1890

    Procès-verbaux de visites pastorales

    AD 2 V 93

    21 septembre 1884 : église en bon état. Quelques réparations sont à faire au toit. La sacristie est convenable.

    Achat d’une chape et d’une chasuble.

    1er mai 1890 : tout est en bon état.

    CASTELLANE

    Eglise de CHASTEUIL

    Etat de l’église en 1893

    Procès-verbaux de visites pastorales

    AD 2 V 94 n° 1

    8 mai 1893 : les murs et la voûte sont lézardés. Les réparations au toit sont urgentes ; le pavé et les portes sont en bon état. La sacristie est convenable. Les clôtures du cimetière sont en bon état et la croix du milieu est en bois.

    Des réparations ont été faites cette année au clocher et à un mur de l’église.

    Le calice a été doré, l’ostensoir et deux petits chandeliers ont été réparés. Les encensoirs ont été argentés.

    Achat d’une chape blanche et d’une écharpe.

    CASTELLANE

    Eglise de CHASTEUIL

    Etat de l’église en 1897

    Procès-verbaux de visites pastorales

    AD 2 V 95 n° 1

    30 mars 1897 : les murs sont en bon état. Quelques petites réparations seraient nécessaires à la toiture de la sacristie. Réparations urgentes à faire à la porte du cimetière. La croix du milieu existe.

    Achat d’une chasuble en drap d’or et d’une chape blanche.

    CASTELLANE

    Eglise de CHASTEUIL

    Etat de l’église en 1908

    Procès-verbaux de visites pastorales

    AD 2 V 95 n° 2

    14 octobre 1908 : les murs sont en bon état ; la toiture a besoin de réparations ; le pavé est passable ; la sacristie est en mauvais état.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez. 1697-1707. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 17.

    Visite de mai 1697, visite de 1699, visite du 11 août 1703
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Digne, doyennés d’Allos, Annot, Banon, Barcelonnette, Barrême, de 1840 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 86

    1840/08/20 : description de l'état de l'église. La visite précise que le vaisseau est trop étroit pour contenir la population. L'évêque ordonne qu'il soit construit une sacristie sur un des côtés de l'église.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, doyennés de Castellane, Colmars, Digne et Entrevaux, 1840 - 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 87

    Visites des 21 avril 1858, 22 septembre 1870, 29 avril 1879
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1884 - 1891. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 93

    Visites des 21 septembre 1884, 1er mai 1890
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1892 -1895. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 94.

    1893/05/08 : description de l'état de l'église. Les murs et la voûte sont lézardés ; les réparations au toit sont urgentes; la sacristie est convenable. Le procès-verbal précise que cette même année des réparations ont été faites au clocher et à un des murs de l'église.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1896 à 1921. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 95

    1897/03/30 : description de l'état de l'église. Les murs sont en bon état. Quelques réparations seraient nécessaires à la toiture de la sacristie.
  • Inventaires des biens des fabriques des paroisses de l'arrondissement de Castellane dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    1905/06/01 : inventaire des meubles et objets affectés au culte dans l'église de Chasteuil au 1er juin 1905.
  • Inventaires des biens des fabriques des paroisses de l'arrondissement de Castellane dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    1906/03/07 : inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Chasteuil.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1896 à 1921. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 95

    1908/10/14 : description de l'état de l'église. Les murs sont en bon état. La toiture a toujours besoin de réparations ; la sacristie est en mauvais état.
Bibliographie
  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

    Bref historique de l'église.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Papin-Drastik Ivonne