Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Marc

Dossier IA04001626 réalisé en 2009

Fiche

Vocables Saint-Marc
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Adresse Commune : Saint-Benoît
Cadastre : 1830 D 170 ; 1990 D3 368

L'église Saint-Marc semble avoir été édifiée au 17e siècle, peut-être à l'emplacement d'un édifice plus ancien. Plusieurs délibérations du conseil de la paroisse en 1665 mentionnent des travaux à apporter à la nouvelle église, notamment au niveau des voûtes. Un arc doubleau de la nef porte d'ailleurs la date 1667. Une délibération du 21 mars 1781 indique qu'il faut réparer le cadran solaire de l'église. En 1874, le conseil de fabrique demande au maire l'autorisation de construire une sacristie de 20m² sur le terrain du cimetière. L'inventaire de 1906 mentionne que la construction de la sacristie remonte à une vingtaine d'années et qu'elle est due à M. Auzias, maçon, aux frais du curé Paul.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle , (?)
Dates 1667, porte la date

L'église Saint-Marc est située sur la place centrale du village, bordée au sud par le cimetière. Elle présente un plan allongé à chevet plat orienté. Elle est couverte d'une voûte en plein cintre avec un léger rétrécissement au niveau du choeur. Les murs de l'église sont en moellons à mortier, recouvert partiellement d'un enduit au ciment. Des pierres de taille grossièrement équarries sont utilisées pour les chaînages d'angle, les encadrements de portes et de baies et les contreforts. L'église est couverte d'un toit à longs pans en tuiles creuses avec trois rangées de génoise maçonnée. La façade s'organise autour d'un axe central comprenant une porte surmontée d'une niche abritant une statue et d'un oculus. Le chevet est lui surmonté d'un clocher-mur à deux baies coiffé d'un toit à deux pans et garni d'un cadran d'horloge. La façade nord est totalement aveugle et étayée par trois contreforts. La façade sud est également étayée par trois contreforts et ouverte par trois baies cintrées. Sur le premier contrefort du mur sud, se trouve un cadran solaire peint. L'intérieur de l'église est éclairé par les baies percées dans le mur sud. L'ensemble de l'église est couvert d'un enduit ocre clair jusqu'à la base des voûtes, ces dernières étant couvertes d'un enduit blanc ; les arcs doubleaux sont en pierre de taille. Un lambris de bois résineux recouvre la partie basse des murs dans tout l'édifice. Le choeur est légèrement surélevé par rapport à la nef : il accessible par deux marches et fermé par une clôture de choeur en fer forgé. Le sol est en ciment. La sacristie forme un appendice au sud de l'église au niveau du choeur. Il s'agit d'un petit bâtiment rectangulaire en moellons, couvert d'un toit à deux pentes couvert de tuiles creuses et complété d'un autre petit appendice avec toit en appentis. La sacristie est éclairée par une baie rectangulaire et une baie cintrée. Le cimetière est clos de murs en moellons couverts en partie d'un enduit au ciment. Il ouvre par une porte sur la place, sous le cadran solaire.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit partiel

Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
Techniques peinture
ferronnerie
sculpture
Représentations ange raisin acanthe colombe du Saint-Esprit
Précision représentations

La colombe du Saint-Esprit est inscrite dans un cercle sous la voûte du choeur. La clôture de choeur est constitué de pilastres ornés de feuilles d'acanthe, de pampre et, à leur sommet, de têtes d'anges.

Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du conseil de la communauté de Saint-Benoît. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 174 / 1 ; 4.

    25 mai et 13 septembre 1665 ; 22 mars 1676 : décisions de refaire la voûte de la nef. 21 mars 1781 : décision de réparer le cadran solaire.
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique de Saint-Benoît. Archives paroissiales, Saint-Benoît : non coté.

    12 avril 1874 : demande d'autorisation pour construire une sacristie.
  • Inventaire des biens dépendants de la fabrique de Saint-Benoît, 14 février 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    La sacristie a été construite "il y a une vingtaine d'années par M. Auzias maçon aux frais de M. Paul curé de Saint-Benoît."
Documents figurés
  • [Façade latérale sud de l'église de Saint-Benoît. Vue rapprochée avec au premier plan l'ancienne croix monumentale, remplacée après 1918 par le monument aux morts.] / Photographie sur plaque de verre, avant 1918. Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Direction de la Culture, Service Inventaire et Patrimoine, Marseille : 760400004V

  • [Façade latérale sud de l'église de Saint-Benoît. Vue prise après l'érection du monument aux morts de la Grande Guerre.] Vue stéréoscopique sur plaque de verre, années 1920. Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Direction de la Culture, Service Inventaire et Patrimoine, Marseille : 760400005XW

  • [Chevet de l'église de Saint-Benoît.] / Photographie sur plaque de verre, avant 1918. Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Direction de la Culture, Service Inventaire et Patrimoine, Marseille : 760400003V

Bibliographie
  • COLLIER, Raymond. Monuments et art de Haute-Provence. Digne : Société Scientifique et Littéraire des Basses-Alpes, 1966, 225 p.

    p. 77
  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p. 54-57
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Bertrand Etienne - Cerciello-Bachy Marie