Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Laurent

Dossier IA04001629 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Laurent
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Adresse Commune : Val-de-Chalvagne
Lieu-dit : Castellet-Saint-Cassien
Cadastre : 1983 B1 83

L'église Saint-Laurent est édifiée autour de 1830 en remplacement d'une église plus ancienne, ruinée, située à proximité du cimetière. Les archives renseignent peu sur son histoire. Une visite pastorale du 09 juin 1858 apprend que le clocher va être refait pour recevoir une deuxième cloche. En 1922, une fontaine est installée contre le mur oriental de l'église et, en 1971, la mairie est édifiée contre le mur occidental. La réfection de la toiture a été réalisée en 2003 par l'entreprise Henry et Bruny d'Entrevaux.

Période(s) Principale : 19e siècle

L'église Saint-Laurent est situé face au château de Castellet-Saint-Cassien au sommet d'un mamelon. Elle présente un plan rectangulaire. Elle se compose d'une nef de trois travées voûtées d'arêtes et séparées par un arc doubleau brisé et terminée par une abside circulaire, orientée au sud. Les murs de l'église sont en moellons à mortier, recouverts partiellement d'un enduit au ciment. Des pierres de taille sont utilisées pour les chaînages d'angle, les contreforts qui épaulent les murs et l'encadrement de la porte. Elle est couverte d'un toit à longs pans en tuiles creuses avec une double rangée de génoise maçonnée. Un toit en appentis garni de tuiles creuses, abrite la sacristie rectangulaire à comble, accolée au mur occidental du choeur. La façade en pignon présente une porte surmontée d'une niche abritant une statue, d'un oculus et d'un clocher-mur à deux baies coiffé d'un toit plat à tuiles creuses couronné d'une croix en fer forgé. Contre le mur oriental se trouve une fontaine et contre le mur occidental la mairie ; toutes deux sont protégées par un toit en appentis garni de tuiles creuses. L'intérieur de l'église est éclairé par l'oculus percé dans le mur pignon et quatre baies cintrées, réparties deux par deux dans le mur oriental et le mur occidental : ces baies sont garnies de vitraux. La travée centrale n'est pas éclairée. L'ensemble de l'église est couvert d'un enduit blanc. Trois niches, fermées par une porte en noyer ou vitrée, sont ménagées dans les murs latéraux à l'entrée du choeur et dans la travée centrale. Le choeur est légèrement surélevé par rapport à la nef : il est accessible par une marche et fermé par une clôture de choeur en fer forgé. Le sol est pavé en carreaux de terre cuite. La sacristie est éclairée par une ouverture rectangulaire.

Murs calcaire moellon
Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
États conservations restauré
Techniques vitrail
ferronnerie
sculpture
Représentations croix sainte ornement architectural
Précision représentations

Une statue de sainte occupe la niche de la façade en pignon. Une croix couronne le clocher-mur. La clôture de choeur présente de simples colonnettes.

Mesures l : 1570.0
la : 670.0
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Castellet-Saint-Cassien dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    Inventaires mobiliers du 14 mai 1905 et du 9 mars 1905.
Bibliographie
  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

    p. 519
  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p. 141.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Bertrand Etienne - Cerciello-Bachy Marie