Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Julien

Dossier IA04001490 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Julien
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Ubraye
Cadastre : 1830 E 411 ; 1988 E 267, 268

L'origine de l'église pourrait remonter à l'époque médievale. Des travaux historiques la datent de la fin du 13e siècle. Des transformations ont été opérées au cours de l'époque moderne et contemporaine. Une visite pastorale de 1858 mentionne la présence d'une sacristie qui a probablement été ajoutée dans la première moitié du 19e siècle. Le clocher actuel a été édifié autour de 1880. Une visite pastorale de 1884 mentionne un clocher neuf. C'est probablement à cette occasion que la chapelle latérale sud, dont le toit était à 2 pans, a été réhaussée pour permettre un accès à la partie haute du clocher. Une visite pastorale de 1870 indique une récente restauration de l'intérieur de l'église. Elle précise également que la charpente de la toiture et le crépis extérieur de l'édifice méritent d'être refaits. Des travaux de réparation ont été apportés à la sacristie vers 1890. Le décor peint du choeur date probablement de la fin du 19e siècle. La nef et le bas-côté ont été repeints récemment et en 2004, le clocher a bénéficié d'une réfection. La croix du cimetière a été dressée sur la tombe de l'abbé Joseph Rachel (1867-1943), curé d'Ubraye.

Période(s) Principale : 13e siècle , (?)
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Epousant une forte dénivellation, l'église présente un plan allongé tourné vers l'est. Un cimetière y est attenant à l'ouest. L'édifice est constitué d'une nef et d'un bas-côté moins large, au nord et d'une chapelle latérale au sud. Il se compose d'un choeur dont l'abside est semi-circulaire et d'une sacristie située dans l'angle nord-est. Un clocher à plan carré occupe l'angle sud-est. Au fond de la nef, une tribune est accessible par un escalier tournant en maçonnerie. 2 portes donnent accès à l'édifice, une située au sud et une seconde située à l'ouest. L'église est construite en moellons calcaires avec quelques ajouts de pierres de taille en tuf. La chapelle latérale se distingue par des pierres d'angle calcaires à bossage. Seul l'angle sud-ouest de la chapelle latérale permet cette observation. Les bossages de l'autre angle ont été buchés et sont désormais intégrés dans la maçonnerie du clocher. Les élévations sont couvertes d'un enduit partiel et d'un enduit à inclusion localisé sur les murs extérieurs de la sacristie. L'élévation sud présente 2 fenêtres et l'élévation nord, 3 fenêtres. L'abside comporte une petite fenêtre dans l'angle sud-est. Les extrêmités est et ouest de la nef sont percées d'oculi. Les élévations présentent des vestiges d'anciennes baies. Une première est à localiser à proximité de l'oculus qui éclaire le bas-côté. Une 2e est située près de l'actuelle fenêtre de la chapelle latérale. Une 3e éclairait le choeur. L'élévation nord comporte une mince ouverture à proximité de la baie la plus à l'ouest. Le clocher se compose d'une chambre des cloches à 4 ouvertures en arc plein-cintre. Le toit à longs pans est couvert en tuiles creuses. Chaque partie du plan présente une couverture autonome. Le toit en pavillon du clocher est couvert en tuiles plates mécaniques. A l'intérieur de l'église, la nef est voûtée en berceau brisé et le bas-côté est voûté d'arêtes. La chapelle latérale est voûtée en berceau plein-cintre inversé. Le choeur présente une voûte en cul-de-four. La nef est divisée en 3 travées et le bas-côté en 4 travées. Chaque travée est séparée par des arcs doubleaux retombant sur des pilastres. La nef et le bas-côté communiquent par 3 arcs en plein cintre. Un cordon en pierre courent sur les murs latéraux de la nef à la naissance de chaque arc doubleau. Le choeur, le bas-côté et la chapelle latérale sont surélevés par rapport au sol de la nef. Les sols sont revêtus de carreaux en terre cuite.

Murs calcaire
tuf
enduit partiel
moellon
Toit tuile creuse, tuile plate mécanique
Plans plan allongé
Couvrements voûte en berceau brisé
voûte d'arêtes
cul-de-four
voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit en pavillon
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
États conservations restauré
Techniques peinture
céramique
Représentations ornement géométrique ornement végétal fleur de lys rinceau homme lance
Précision représentations

Le choeur est orné d'un décor peint qui se concentre essentiellement dans la partie inférieure de la voûte et sur l'arc triomphal. Le décor consiste en des frises d'ornements géométriques et végétaux. Un carreau en terre cuite (bas-côté, 2e travée en partant du choeur) est agrémenté d'un décor gravé difficile à lire. Il s'agit peut-être d'un homme en costume rayé portant une lance, ressemblant à un garde suisse.

Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Digne, doyennés d’Allos, Annot, Banon, Barcelonnette, Barrême, de 1840 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 86

    Visites des 17 juin 1858, 19 septembre 1870, 4 avril 1866 et 16 novembre 1876.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1884 - 1891. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 93

    Visites des 13 octobre 1884 et 30 mai 1890.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1896 à 1921. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 95

    Visites des 24 juillet 1908 et 18 mars 1912.
Bibliographie
  • ACHARD, Claude-François. Description historique, géographique et topographique des villes, bourgs, villages et hameaux de la Provence ancienne et moderne, du Comté-Venaissin, de la principauté d'Orange, du comté de Nice etc. Aix-en-Provence : Pierre-Joseph Calmen, 1788, 2 vol.

  • COLLIER, Raymond. Monuments et art de Haute-Provence. Digne : Société Scientifique et Littéraire des Basses-Alpes, 1966, 225 p.

    L'église d'Ubraye est datée par l'auteur de la fin du 13e siècle et propose une description de son architecture.
  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Boscal de Reals Aude