Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Dossier IA04000165 réalisé en 2004
Vocables Saint-Jean-Baptiste
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Allos-Colmars
Adresse Commune : Allos
Lieu-dit : la Foux
Cadastre : 1825 B2 414 ; 1983 B2 230

Probablement construite au 17e siècle, la chapelle Saint-Jean-Baptiste est déjà succursale en 1699. Son état s'étant fortement dégradé tout au long du 18e siècle, le 19 février 1783 un rapport est établi sur les réparations à faire à l'église et l'estimation de leur coût. Jean-Baptiste Arvel et Jean-Dominique Bourillon son oncle, tous deux marchands-banquiers à Turin donnent respectivement 2400 livres pour sa reconstruction et 1000 livres pour les meubles. En 1873, le conseil de fabrique décide d'élever un nouveau clocher en maçonnerie accolé à l'église pour remplacer celui élevé en bois au-dessus de l'édifice et qui menaçait de faire effondrer la voûte, lézardée depuis plusieurs années.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : ,

L'église Saint-Jean-Baptiste est construite à l'entrée du hameau de la Foux, sur la rive gauche du Verdon, en bordure de route. C'est un édifice orienté de plan rectangulaire construit en moellons de calcaire enduit à pierres vues. La nef unique comprend trois travées voûtées en berceau plein-cintre dont la dernière sert de choeur. Les arcs doubleaux et les arcs formerets de section rectangulaire retombent sur des pilastres par l'intermédiaire d'impostes moulurées. De grandes arcades latérales en plein cintre scandent chaque travée. Le vaisseau est éclairé au nord par une fenêtre en arc segmentaire légèrement ébrasée, percée dans la travée de choeur et au sud par deux fenêtres identiques, l'une dans la première travée, la seconde dans la travée de choeur. L'église Saint-Jean-Baptiste a été restaurée récemment : le sol en plancher est neuf, les murs et les voûtes sont enduits et peints en blanc, les arcades et arcs doubleaux sont peints en faux appareil blanc sur fond gris. A l'extérieur, le pignon ouest est percé d'une porte en arc plein-cintre surmontée d'un oculus légèrement ébrasé. Le mur nord est consolidé par trois massifs en moellons. La sacristie, petit volume de plan carré vouté d'arêtes, est construite contre le mur est, à l'arrière de la travée de choeur. Cette élévation est munie d'une sablière. L'ensemble de l'édifice est couvert en bardeaux de mélèze. Le clocher-tour de plan carré, construit en maçonnerie enduite, est accolé au nord de la première travée. Il est accessible par une porte qui donne dans un petit couloir dont le plafond est en dalles de pierre. Les étages sont séparés par des planchers reliés par des échelles. A l'ouest, un jour en fente ébrasé est percé au premier, au troisième et au cinquième étages. Côté sud, une fenêtre rectangulaire est percée au deuxième étage, tandis que le quatrième et le sixième étages sont aveugles. La chambre des cloches, au septième étage, s'ouvre sur quatre baies en plein cintre.

Murs calcaire
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit bardeau
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
États conservations restauré
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Rapport des réparations à faire à l'église de la Foux. 1783/02/19. Archives communales, Allos : non coté.

  • Plan cadastral de la commune d'Allos. / Dessin à l'encre par Beaudun et Carriol, 1er septembre 1825. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 006 / 034.

    Section B2, parcelle 414, échelle 1/2500e.
  • Délibération du conseil de la fabrique de la paroisse de la Foux décidant la reconstruction du clocher de l'église. 1873/11/13. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 9.

    Le clocher actuel en bois, élevé sur l'édifice, menace de faire effondrer la voûte qui est lézardée depuis quatre ans, aussi le conseil de fabrique veut-il élever un nouveau clocher en maçonnerie établi sur le sol. Il lance une souscription pour récolter des fonds à cet effet.
  • Délibérations du conseil municipal d'Allos concernant la construction du clocher de la paroisse de la Foux. 1875/11/14. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne : 1 O 9.

    1873 : délibération décidant la reconstruction du clocher de la paroisse de la Foux ; 13 novembre 1873 : vote du budget et demande de subvention au préfet.
  • Inventaires des biens des fabriques des paroisses de l'arrondissement de Castellane dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    1905/05/21. Inventaire des meubles et objets affectés au culte dans l'église de la Foux, commune d'Allos. B[as]ses-Alpes
  • Inventaire des biens de la fabrique parroissiale de la Foux (Allos). 1906/03/06. Archives communales, Allos : non coté.

  • Protestation pour l'Inventaire de l'église de la Foux. [1906]. Archives communales, Allos : non coté.

Bibliographie
  • COLLIER, Raymond. Chronique des monuments historiques. Alpes-de-Haute-Provence. 1970-1975. 1975, 20 p., extrait.

    p. 10 : la toiture de l'église a été reconstituée, entre 1970 et 1975, "en beaux et bons bardeaux d'autrefois".
  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire et géographie des Basses-Alpes. Digne : F. Giraud ; 3e éd. revue, corrigée et augmentée, 1890, 529 p. : ill. ; 21 cm.

    p. 242 : l'église fut en grande partie reconstruite vers 1785. Mr Arvel avait légué à cette fin une somme de 100 lois d'or. Le maître autel est fait de marbre blanc et vert de Maurin.
  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p. 73.
  • VERLHAC, Josette, VIRE, Marie-Madeleine. Monuments d'hier et d'aujourd'hui. Dans : Annales de Haute-Provence ; le Haut-Verdon, n°306, 2e trimestre 1988, p. 221-271.

    p. 257 : peut-être construite au XVIIè siècle [?], la chapelle Saint-Jean Baptiste fut église succursale. Son état se dégrade au cours du XVIIIè siècle. Jean-Baptiste Arvel, marchand-banquier à Turin, donne 2400 livres pour sa reconstruction et Jean-Dominique Bourillon, marchand-banquier à Turin également, oncle du précédent, lègue 1000 livres pour les meubles. Evêque et communauté apportent leur contribution. La chapelle est reconstruite à la veille de la Révolution, jusqu'en 1875 pour le clocher. [Les auteurs donnent une description de la chapelle.]
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Pelletier Olivia