Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Clément, chapelle de pénitents

Dossier IA05000959 réalisé en 2001

Fiche

Œuvres contenues

Dès 1838, les habitants de Saint-Clément attirent l'attention de la reine sur la nécessité d'agrandir l'église paroissiale (lettre à la reine).

En 1845 le conseil municipal souligne que l'église doit être agrandie, la voûte en bois remplacée par une voûte en maçonnerie, la sacristie changée d'emplacement, et la couverture refaite (AD. 05 : 2 0 7328). Le premier projet du conducteur des Ponts-et-Chaussées Seney, daté du 8 mai 1845 prévoit : « Les travaux à faire ... sont la voûte de la nef, l'agrandissement du chœur et une nouvelle sacristie. La chaleur et le froid pénétrant dans l'église à travers la toiture et la voûte en bois de la nef en rendent le séjour presque insupportable pendant l'été et l'hiver. Le chœur étant trop petit pour contenir les hommes, il devient nécessaire de l'agrandir attendu que la nef et la tribune qui est au bas sont réservées pour les femmes. La sacristie se trouvant prise par cet agrandissement, on en établit une nouvelle attenante au chœur dans une partie rocheuse du cimetière » (Ibid.). L'église de Saint-Clément étant trop petite, le premier projet prévoyait «l'agrandissement du chœur, d'après lequel la balustrade [... ] appelée la table de communion aurait été transportée au-dessus des deux chapelles latérales, et la partie au-dessous livrée aux femmes. Dans ce projet, la tribune située au bas de l'église et la portion de la toiture au-dessus du chœur devaient être conservées. Ces deux parties sont aujourd'hui aussi mauvaises que le reste, et il y a urgence de les refaire ainsi que le plancher sol qui tombe de vétusté ». C'est pourquoi en 1849, Seney propose un second projet qui envisage le prolongement de l'église.

Projet pour l'agrandissement et la réparation de l'église de Saint-Clément, coupes, plan, dressé le 25 juin 1849, éch. 0,01.Projet pour l'agrandissement et la réparation de l'église de Saint-Clément, coupes, plan, dressé le 25 juin 1849, éch. 0,01.

Un troisième projet est présenté par l'architecte du département Goulain en 1851 et approuvé par la commission des édifices communaux le 18 janvier 1853 (AD. 05 : 2 0 7328, devis descriptif et estimatif). En 1852, l'architecte justifie son projet de reconstruire l'église dans un sens différent par la question du coût. En effet, réédifier l'édifice dans le même sens aurait coûté deux fois plus cher à la commune. Il reconnaît cependant que la nouvelle église sera sombre (Ibid.).

En 1854, alors que le projet de Goulain a été adopté par l'enquête de commodo et incommodo et par le conseil municipal, les habitants réclament au préfet le changement de projet (AD. 05 : 207328, lettre du 18 avril). Ils préfèrent en effet, que l'église soit reconstruite dans le même sens que l'ancienne, pour éviter: « 1° d'empiéter de moitié sur le cimetière et ainsi d'avoir à faire des fouilles dans une zone de sépultures récentes; 2° de supprimer le chemin vicinal; 3° d'enterrer l'église dans un remblai profond qui la rendrait humide; 4° d'éviter de détruire l'ancien clocher alors que le nouveau vient juste d'être commencé ». Cette requête sera cependant rejetée.

Les travaux concernant la maçonnerie et la charpente prévus en 1853 sont en partie réalisés en 1856, seule la charpente et la couverture ne sont pas achevées : « Les murs, le toit, la voûte de la sacristie sont terminés. La voûte de la nef de la dite église la moitié et clause (sic), le maître maçon m'a assuré que du 22 ou au plus 24 courant la voûte sera entièrement terminée » (AD. 05 : 2 0 7328, lettres du 4 mai et du 27 juillet).

Le 28 janvier de la même année, l'architecte s'était déjà plaint auprès du préfet de ce que depuis deux hivers consécutifs, les travaux n'avaient pas avancé et que « le toit n'est même pas encore fait; bien plus pour placer la charpente on a du découvrir une partie du toit de la chapelle voisine et faute de soin, cette chapelle est exposée à toutes les intempéries et se trouve menacée. Au dire de l'architecte, cette situation est dû à Eymony qui soustraite les travaux (Ibid). La réception définitive des travaux a lieu le 22 décembre 1873 (AD. 05 : V 193).

Genre de pénitents
Vocables Saint-Clément
Dénominations église paroissiale, chapelle
Aire d'étude et canton Guillestre
Adresse Commune : Saint-Clément-sur-Durance
Cadastre : 1832 C2 698 ; 1943 C2 850

Les religieux de l'abbaye de Boscodon étaient gros décimateurs de l'église de Saint-Clément. En 1546 le prêtre Pierre Cortez se fait enterrer dans son église, devant l'autel de Sainte-Anne. A cette période, l'église orientée comprend une nef unique à trois travées voûtées en berceau, sur laquelle s'ouvrent quatre chapelles latérales. Le choeur saillant de plan carré et à chevet plat se prolonge par un corps rectangulaire, tour du clocher ou ancienne sacristie. De cet édifice construit à la fin du 15e ou au début du 16e siècle, il ne reste que l'ancien choeur, à l'est du bâtiment actuel. En effet, en 1845, Seney, conducteur des Ponts-et-Chaussées, fournit un projet d'agrandissement à la suite d'une délibération du conseil municipal. Il propose de détruire l'ancien choeur, afin d'élever un sanctuaire hémicirculaire légèrement désaxé par rapport à la nef et d'y accoler au sud un corps de bâtiment rectangulaire, probablement une sacristie. En 1849, il présente un second projet qui prévoit la construction du choeur en rétablissant un axe parfaitement rectiligne dans le prolongement de la nef. Il prévoit alors l'implantation de la sacristie, de plan carré cette fois-ci, au nord du sanctuaire. En 1851 l'architecte du département, Goulain, propose un projet radicalement différent qui bouleverse l'orientation originelle de l'édifice. En effet, il envisage de construire le choeur de plan hémicirculaire, la tour du clocher et la sacristie au nord de l'ancienne église. De cette dernière, il prévoit de conserver le choeur, la travée qui le précède avec ses deux chapelles latérales, ainsi que la construction carrée qui lui est accolée à l'est. La nef est prolongée d'une travée au sud. Ce projet est accepté par la municipalité qui vote le 20 juin 1852 une imposition extraordinaire pour financer les travaux. Ceux-ci sont adjugés le 22 mai 1853 à l'entrepreneur Marc-Antoine Eymony et achevés en 1861 malgré les protestations des habitants qui demandaient à ce que l'église soit reconstruite dans le même sens que l'édifice originel. Il faut noter que par rapport au projet de 1851, les deux chapelles latérales précédant l'ancien choeur ont été détruites, contrairement à ce qui avait été prévu initialement. Le clocher quant à lui est élevé entre 1864, date du devis, et 1873, date de réception définitive des travaux. La date de la construction de la chapelle des pénitents est inconnue. Elle est antérieure à 1770, date inscrite sur le fronton et qui correspond vraisemblablement à une restauration. Cette chapelle a été restaurée récemment.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 17e siècle, 18e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 3e quart 18e siècle
Dates 1770, porte la date
Auteur(s) Auteur : Seney, conducteur de travaux, attribution par source
Auteur : Goulain, architecte, attribution par source
Auteur : Eymony Marc-Antoine, entrepreneur, attribution par source

L'église se compose d'une nef unique à quatre travées voûtées d'arêtes dont les arcs doubleaux retombent sur des piliers rectangulaires. Le choeur saillant hémicirculaire est voûté en cul-de-four. A l'est, au niveau de la deuxième travée, se trouve l'ancien choeur de plan carré couvert d'une voûte d'ogives dont les nervures retombent sur de fines colonnettes en tuf. Au sud, un arc brisé à double rouleau appareillé en tuf repose sur deux colonnes à chapiteaux sculptés. Un départ d'ogives est encore visible. Il s'agit de l'entrée d'une ancienne chapelle latérale détruite lors des travaux du 19e siècle. Au nord, on devine sous l'enduit récent la trace de l'arc ouvrant sur la seconde chapelle latérale. L'ancien choeur est éclairé au sud par une baie en plein cintre à double rouleau extérieur. A l'est du choeur, le clocher de plan carré est couvert d'une flèche polygonale en tuf cantonnée de pyramidions. La partie haute comprend deux niveaux de baies cintrées. La chapelle des pénitents est accolée à l'ouest de l'église. Une inscription est peinte : Michel Ambera M. Antonio Campra Alesio Castaldom 1770.

Murs calcaire
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
petit appareil
Toit matériau synthétique en couverture, pierre en couverture
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
voûte d'arêtes
cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
pignon couvert
Typologies église à nef unique, chevet hémicirculaire, clocher-tour, clocher à pyramidions, église accolée à une chapelle de pénitents
États conservations restauré
Techniques peinture
sculpture
Représentations ornement végétal
Précision représentations

L'arc de la chapelle latérale sud de l'ancien choeur est peint de quatrefeuilles et de motifs végétaux. Les piliers de la nef sont peints d'un motif de faux appareil assisé.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • CORTEZ, Pierre. Testament. 12 janvier 1546. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : E 667 (rép. num. 1 E 2234).

  • État des commune qui sollicitent des secours. Dépense à faire pour l'église de Saint-Clément de 1432 fr. 1810. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : V 367.

  • Administration et comptabilité communale. Travaux concernant l'église de Saint-Clément. 1845-1864. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 2 O 7328.

  • Bâtiments paroissiaux. Travaux à l'église de Saint-Clément. 1861-1873. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : V 193.

  • Séparation de l’Église et de l’État. Reconstruction de l'église de Saint-Clément et construction du clocher, grâce aux dons des fidèles en 1857. 19 février 1906. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : V 214.

Documents figurés
  • Projet pour l'agrandissement et la réparation de l'église de Saint-Clément, coupes, plan / Dessin à l'encre sur papier cartonné par Seney (conducteur des Ponts-et-Chaussées), 8 mai 1845. éch. 0,01. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 2 O 7328.

  • Projet pour l'agrandissement et la réparation de l'église de Saint-Clément, coupes, plan / Dessin à l'encre sur papier cartonné par Seney (conducteur des Ponts-et-Chaussées), 25 juin 1849. éch. 0,01. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 2 O 7328.

  • Eglise de Saint-Clément. Plan général, coupe / Encre sur papier calque par Goulain (architecte départemental), 1851 (?). éch. 0,01. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 2 O 7328.

  • Eglise de Saint-Clément. Plan général, coupe : détail du plan général / Encre sur papier calque par Goulain (architecte départemental), 1851 (?). éch. 0,01. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 2 O 7328.

  • Projet de réparations à l'église de Saint-Clément et d'achèvement du clocher. Plan du clocher, élévation, coupe, coupe diagonale / Dessin à la plume, par GOULAIN (architecte départemental), 30 octobre 1864. éch. 0,01 pm. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 2 O 7328.

Bibliographie
  • ALBERT, Antoine. Histoire géographique, naturelle, ecclésiastique et civile du diocèse d'Embrun. Embrun : Pierre-François Moyse, 1783 [1786], 2 tomes, VI-501 p. Edition 1959.

    t.1, p.157-158

Liens web

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Pelletier Olivia