Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Claude

Dossier IA00124847 réalisé en 1978

Fiche

DESCRIPTION

Situation

L'église précédée par le cimetière s'élève au sommet du hameau, au pied de la montagne qui le borde au nord. Elle est aujourd'hui isolée avec l'ancienne cure, les trois autres constructions ayant été emportées par le Guil le 17 juin 1957.

Composition d'ensemble

L'édifice a un volume massif et haut cantonné au sud-ouest par un mince clocher et au sud-est par le volume bas de la sacristie.

Vue d'ensemble du hameau prise du sud.Vue d'ensemble du hameau prise du sud.

Matériaux

Maçonneries de tout venant enduite. Crépi rustique sur la sacristie, enduit lisse sur la face antérieure de l'église. Dans la sacristie, plafond en blocage sur poutres.

Structure

L'église orientée comprend une nef de trois travées voûtées d'arêtes et un chœur semi-circulaire couvert de trois voûtains rayonnants. Doubleaux et arc triomphal retombent sur des piliers adossés ; des tirants de bois sont placés au bas de chacun de ces arcs. L'éclairement se fait pat un oculus circulaire à l'ouest et trois fenêtres en arc segmentaire sur deux épaulements ébrasées. Porte à la première travée. Une tribune occupe un peu plus de la moitié de la première travée, avec un escalier à deux volées en bois.

La sacristie est adossée au côté sud de la troisième travée. Elle est éclairée au sud par une petite fenêtre rectangulaire largement ébrasée.

Élévations

- Les élévations de l'église sont rythmées par des contreforts plats. Aucun couronnement, la réfection récente de la charpente ayant entraîné l'arasement irrégulier du haut des murs. Seule la façade antérieure, le chevet, le clocher avec son retour à l'ouest et le pignon ouest ont un enduit lisse badigeonné de blanc qui remplace un badigeon ocre jaune. L'élévation nord et le mur ouest ont un enduit rustique couleur sable. Au sud-ouest, le clocher-mur, de même épaisseur que les contreforts est couronné par une baie en plein-cintre cordons d'imposte de section carrée. Pignon.

Les fenêtres légèrement ébrasées ont un arc segmentaire sur deux épaulements.

Au-dessus de la porte en plein cintre, une peinture murale assez effacée représente saint Claude sous des tentures, dans un cadre dont le haut est cintré (rayures noires et rouges) ; deux vases avec des bouquets reposent sur les épaulements du cadre. A la même hauteur, sous la fenêtre de la deuxième travée, traces d'un cadran solaire dont on n'a repeint que les chiffres. Les ancres sur le clocher et les contreforts forment la date 1825. Le seuil de la porte et les deux marches qui la précèdent sont des récupérations en marbre gris et blanc.La deuxième marche est cintrée.

Saint Claude. Peinture murale au-dessus de la porte d'entrée.Saint Claude. Peinture murale au-dessus de la porte d'entrée.

- Les élévations de la sacristie sont nues ; encadrement façonné lisse autour de la fenêtre sud ; un clocher-mur, avec baie en plein cintre et cordons d'impostes couronne le pignon sud.

Couverture

Charpente récemment refaite. Deux versants et partie arrondie sur le chœur ; l'accès se fait au nord par une porte percée au sommet de la première travée. Bardeaux.

Distribution intérieure

Au-dessus du lambris haut de 2 m qui règne autour de l'édifice sauf au sud et à l'0uest, où il est figuré par un décor peint interrompu par une fausse niche encadrant les fonts baptismaux, murs et voûtes sont peints en blanc, sauf la voûte du chœur en bleu. La voûte de la troisième travée porte un décor de rinceaux en trompe-l'0eil.

Tables en faux marbre vert sur les piliers adossés et sous les deux premiers doubleaux, alternant avec de petits panneaux bleus ornés d'une rosace ovale blanche en trompe-l'0eil ; les tables du troisième doubleau et de l'arc triomphal s'0rnent de rinceaux sur fond blanc, avec les trois mêmes rosaces (sommet et bases).

Dans le chœur, cartouche axial, au-dessus de la corniche qui règne autour de l'ensemble à la retombée des voûtes ; médaillons sous les voûtains représentant un cœur enflammé ; tout autour de ces éléments, légères guirlandes de fleurs bleues et rouges. De part et d'autre de la fausse fenêtre et de la vraie, chutes peintes en ocre jaune, avec des objets religieux. Pampres en rinceaux sous les nervures.

Le décor peint de la voûte du choeur.Le décor peint de la voûte du choeur.

Trois fausses fenêtres sont figurées côté nord, au-dessus de la corniche, dans des ébrasements couverts en arc segmentaire sur deux épaulements.

Dans la troisième travée, deux autels latéraux sont surmontés d'une niche encadrée de branches fleuries (rosiers) et de vases peints en bleu.

Le chœur liturgique déborde sur les trois-quarts de la troisième travée.

ANNEXES

Marques et inscriptions

- Élévation antérieure sud : ancres : 1 8 2 5

- Élévation antérieure sud. Tableau peint : ........ Bis

- Élévation antérieure sud. Cadran solaire peint : 1825

- Chœur. Cartouche peint : EGO / DOMINUS / VENITE AD ME

Vocables Saint-Claude
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Aiguilles
Adresse Commune : Arvieux
Lieu-dit : le Veyer
Cadastre : 1828 F5 1685 ; 1979 F5 1319

La paroisse du Veyer qui englobait les hameaux du Veyer, des Escoyères, de Montbardon (ou Monbardon) , de Bramousse et de La Chapelue, a été créée en 1475. La nouvelle église aurait été bénie le 6 août 1489 par l'archevêque d'Embrun. Elle fut démolie en 1574 pendant les troubles religieux et reconstruite au 16e siècle. L'édifice actuel date de 1825. Sur le cadastre de 1825, l'église antérieure est figurée au sud de l'édifice actuel qui semble avoir été construit à l'emplacement d'une maison. L'église eut un desservant jusqu'en 1909. Le cimetière attenant à l'église dès 1475 sert encore à l'inhumation des habitants des hameaux dépendant de la paroisse.

Période(s) Principale : 4e quart 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La nef est constituée de 3 travées voûtées d'arêtes, le choeur de plan demi circulaire de voûtains rayonnants

Murs pierre
enduit partiel
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit bardeau
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
croupe ronde
pignon couvert
Typologies choeur à l'est, clocher mur à une baie en façade sud
Techniques peinture
Représentations saint fleur rinceau vigne ciboire urne ostensoir
Précision représentations

sujet : Saint-Claude de Besançon, support : peint sur le mur sud au dessus de la porte d'entrée ; sujet : guirlandes de fleurs, urnes, coquille Saint-Jacques, cuir enroulé, faux lambris, mitre, crosse, Sacré-Coeur, pampre de vigne, ostensoir, ciboire, rinceaux, support : peints sur les murs de la nef et du choeur

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Bibliographie
  • GUILLAUME, Paul (abbé). Inventaire sommaire des archives communales antérieures à 1790. Hautes-Alpes. Archives de Guillestre. 1906.

    Série G, T. VII, G 2767, p. 39.
  • JACQUES, Louis (chanoine). Chapelles rurales des Hautes-Alpes. 1956. t.1 et t.2.

  • ROMAN, Joseph. Répertoire archéologique du département des Hautes-Alpes. Paris : Imprimerie nationale, 1888.

  • TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille : Laffitte Reprints, 1985.

    T. 1, p. 37 ; T. 2, p. 351 ; p. 360.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mallé Marie-Pascale