Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église de franciscains Saint-Louis, actuellement église du couvent des cordeliers

Dossier IA83000357 réalisé en 1987

Fiche

Œuvres contenues

Genre de franciscains
Vocables Saint-Louis
Appellations église du couvent des cordeliers
Destinations église
Dénominations église
Aire d'étude et canton Hyères - Hyères
Adresse Commune : Hyères
Adresse : 14 place de la République
Cadastre : 1983 A3 1173, 1174

Le couvent des franciscains fut sans doute construit vers le milieu du 13e siècle comme suite à l'influence d'Hugues de Digne. dans la 2e moitié du 14e siècle les franciscains entrent rapidement en concurrence avec le clergé de l'église Saint-Paul avec lequel un compromis est signé en 1371, date probable des 1ères chapelles nord. En 1589 le roi Charles IX vint y toucher les malades des écrouelles et le 11 janvier 1789 la ville y tint la réunion préparatoire aux états généraux. Le couvent est fermé en 1791, l'église sert de cantonnement en 1793, puis elle est vendu en 1796. La commune achète l'église en 1822 pour 15 000 F afin d'éviter que des acquéreurs privés ne la démolissent. Elle décide sa restauration le 10 avril 1832. Le titre paroissial y est transféré de Saint-Paul par ordonnance royale en 1842. En 1854 sa façade est restaurée, on construit un clocher pour un coût de 78 000 F. La chapelle Notre-Dame de Lourdes est construite en 1874.

Période(s) Principale : 13e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates 1832, daté par travaux historiques
1854, daté par travaux historiques
1874, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur :

Eglise orientée, mitoyenne de part et d'autre, à nef de 5 travées voûtées d'ogives et choeur de plan rectangulaire voûté d'ogives, entre 2 collatéraux de même longueur voûtés en berceau brisé sur doubleaux et abside de plan rectangulaire couverte de 2 travées d'ogives sans doubleau intermédiaire. Des chapelles voûtées d'ogives s'ouvrent tout au long du collatéral nord entre les contreforts. Une chapelle orientée de 2 travées d'ogives et d'une travée avec oculus zénithal les prolonge. C'est la chapelle de Notre-Dame de Lourdes qui est la seule à conserver son décor d'origine, néo-gothique, avec ses ogives de plâtre et la statue de la Vierge dans une niche en forme de grotte au centre du retable. Au sud une seule chapelle voûtée d'ogives borde la 5e travée. Aux autres travées des confessionnaux sont aménagés dans des niches du mur sud. Les murs et les voûtes ont été décapés. Les profils de toutes les nervures sont carrés, avec clé cruciforme. Vestige d'un clocher au-dessus du choeur. La façade occidentale en pignon, ordonnancée, compte 3 portails ébrasés à archivoltes en plein-cintre aux claveaux noirs et blancs avec colonnettes. Au centre une rosace à remplage rayonnant entre 2 fenêtres modernes éclaire la nef principale. Le chevet plat englobe les 3 absides qu'éclairent 5 fenêtres en plein-cintre ébrasées. Une même corniche à 2 rampants uniformise ces 3 parties distinctes à l'origine par leurs couronnements. Un corps de bâtiment néo-roman, parementé d'un appareil assisé, jouxte l'église au sud-est.

Murs calcaire
pierre de taille
moellon
Toit tuile creuse
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
voûte en berceau brisé
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
appentis
États conservations restauré
Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1840
Précisions sur la protection

Eglise saint-Louis : classement par liste de 1840.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Vecchione Muriel