Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

école primaire et mairie

Dossier IA04000194 réalisé en 2004

Fiche

Anciens locaux

Le 29 décembre 1872, Victor Preire, maréchal-ferrant, loue à la commune de Soleilhas, pour servir de salle de classe et de logement à l'instituteur, au quartier de la Place, " ... un logement composé, 1° d'une salle d'école située au premier étage éclairée par deux fenêtres dont une placée au nord et la seconde au midi avec faculté d'un balcon. 2° d'une cuisine située au deuxième étage servant à l'instituteur avec une chambre ou salon tapissé malons de Salerne ayant chacune d'elles une fenêtre donnant sur le midi. 3° d'une petite chambre dans laquelle se trouve un placard fermé avec étagères, monté de neuf ayant fenêtre au nord. 4° d'une autre chambre devant servir pour la vaisselle avec un autre placard avec fenêtre encore. Les quatre pièces sur le même plan, et se communiquant par la cuisine. 5° d'une écurie à proximité pour placer le bois et autres choses nécessaires ..."

Le 15 mai 1880, le conseil municipal est d'avis d'acquérir des bâtiments pour l'installation d'un groupe scolaire et d'une salle de mairie. Le maire a alors en vue ".. un vieux bâtiment et plusieurs jardins attenants qui serviraient de cours, ...". S'agit-il du local ayant servi à l'école des filles et au logement de l'institutrice que le conseil municipal décidera de vendre en 1894 ?

Les bâtiments à vendre sont décrits : "... l'ancien bâtiment scolaire de filles communal ayant servi de salle de classe et de logement personnel à l'institutrice, situé au quartier de la Fontaine, section C n°1315 au plan cadastral comprenant : 1° une cave ; 2° une pièce au rez-de-chaussée avec deux ouvertures donnant au couchant ; 3° une pièce au premier étage avec une ouverture donnant également au couchant et un galetas superposé ... une partie de bâtiment communal, situé au quartier du Four, section C n°1232 au plan cadastral ayant servi de salle de mairie et comprenant une seule pièce au premier étage avec une ouverture donnant au midi, superposée au four à pain communal ..."

Construction de la mairie école

Le 9 octobre 1881, le conseil municipal de Soleilhas décide de faire appel à l'Etat pour l'aider à financer la double maison d'école et la salle de mairie, la somme du projet dressé par M. Guirand s'élevant à 35281,96 francs.

Le projet n'a pas de suite avant 1892, date où est enregistré à Castellane un cahier des charges non signé. L'auteur est peut-être l'architecte Guiran (ou Guirau) de Castellane.

Le projet comprend deux cours, deux préaux, deux salles de classe, deux jardins et une salle de mairie au rez-de-chaussée. Les logements respectifs de l'instituteur et de l'institutrice, comprenant chacun cuisine, salle à manger, salon et chambre à coucher sont au premier étage. Les salons sont munis d'une cheminée à la Rhumfort. Les murs sont prévus en moellons bruts, les cloisons en briques. La toiture sera couverte de tuiles creuses. L'origine des matériaux est précisée : le sable pris dans les lits du Rion et de l'Esteron ; la chaux en provenance des environs de Saint-Auban ; les moellons pris dans la carrière du Cimetière, à 900 m de distance ; les moellons pour la pierre de taille (encadrement des trois portes principales et piliers des préaux) pris dans la carrière de St Barnabé à 4500 m de distance ; le plâtre venant des fours de Castellane.

Le chantier est réalisé entre 1892 et 1894 : le 11 févier 1894, le conseil décide de vendre les anciennes école de fille et salle de mairie, la commune disposant depuis d'un groupe scolaire et d'une salle de mairie neuve.

Le 28 août 1913, Joseph Collomp, commis principal des Ponts et Chaussées à Castellane, expertise un bâtiment communal dans le but de son aliénation, le produit de la vente étant destiné à financer les toilettes de l'école.

Dénominations école primaire, mairie
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Soleilhas
Cadastre : 1987 C 210

Le projet de construction d'un nouveau groupe scolaire, nécessaire pour remplacer les locaux incommodes et trop exigus que la commune avait fait aménager au-dessus du four communal et dans le quartier de la fontaine, remonte au 15 mai 1880. Il est alors question d'acquérir un vieux bâtiment avec des jardins contigus. Le 9 octobre 1881, le conseil municipal approuve les plans dressés par Guirand (architecte ?) de Castellane, pour un édifice neuf dont le coût s'élève à la somme de 35281,96 francs. Ces plans n'ont pas été conservés. Ils correspondent probablement au cahier des charges enregistré à Castellane le 31 janvier 1892, qui donne la description des bâtiments actuels. Il prévoit l'aménagement d'une salle de mairie et de deux salles de classe en rez-de-chaussée, deux appartements pour les instituteurs à l'étage, une cour divisée en deux par une claire-voie et deux préaux, et prescrit l'utilisation de matériaux d'origine locale, en particulier la pierre de taille extraite de la carrière de Saint-Barnabé, les moellons de la carrière du cimetière, le plâtre des fours de Castellane, la chaux de Saint-Auban et les tomettes de Salernes. Les travaux sont achevés avant la délibération du 11 février 1894, qui décide la vente des anciens locaux scolaires devenus inutiles. L'école ne fonctionne plus aujourd'hui (l'enseignement primaire est centralisé à Castellane), la mairie occupe tout le rez-de-chaussée et l'étage sert de logement.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1892, daté par source
Auteur(s) Auteur : Guirand,
Guirand

Maçon à Castellane, milieu 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître de l'oeuvre, attribution par source

Corps de bâtiment rectangulaire isolé à la limite sud du village, composé d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré, précédé d'une cour qu'encadrent deux petits préaux adossés au mur de clôture. Gros-oeuvre en blocage de moellons bruts, jadis entièrement enduit, avec chaînes d'angle en pierre de taille. L'élévation nord, ouverte sur la rue, comporte 5 travées de fenêtres rectangulaires à encadrement façonné au mortier et une porte rectangulaire en pierre de taille sans décor, isolée à l'extrémité est. La façade antérieure au sud, sur la cour, comporte 6 travées de fenêtres et 3 portes rectangulaires en pierre de taille à plate-bande ornée d'une clef saillante et passante. L'une de ces portes occupe le centre de cette façade et est précédée d'un degré de 3 marches en pierre de taille. Les deux autres portes, dans les travées extrêmes, sont également précédées d'un degré et débouchent sous les préaux. Ceux-ci sont couverts d'un toit à longs pans terminé par une croupe, porté par le mur de clôture et, du côté de la cour, par deux piliers en pierre de taille.

Murs calcaire
moellon
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
croupe
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bail du logement et de la salle de classe des garçons de la commune de Soleilhas, 29 décembre 1872. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 469

  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Soleilhas. Adoption du projet de construction de deux maisons d'école et d'une salle de mairie, 15 mai 1880. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 470

  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de Soleihas, école, 9 octobre 1881. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 Z 38

  • Cahier des charges de la mairie école de Soleihas, enregistré le 31 janvie 1892. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 470

  • Extrait des registres de délibération du conseil municipal de Soleilhas. Ancienne maison d'école et ancienne salle de mairie, 11 février 1894. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 469

  • Procès-verbal descriptif et estimatif de terrains communaux, commune de Soleilhas, 28 août 1913. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 469

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï - Sauze Elisabeth