Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

école primaire, actuellement maison

Dossier IA04000433 réalisé en 2005

Fiche

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées logement
Dénominations école primaire
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Adresse Commune : Castellet-lès-Sausses
Lieu-dit : Enriez
Cadastre : 1983 C 181

Après avoir utilisé, pour loger l'école et l'instituteur d'Enriez, des maisons particulières plus ou moins adaptées (maison de Joseph-Eugène Coste en 1867, maison de Casimir Sauze en 1887), le conseil municipal décide en 1911 de construire un bâtiment neuf. Le projet de l'architecte Emile Bongarçon est approuvé le 10 décembre 1912, les travaux sont adjugés le 24 août 1913 à l'entrepreneur annotain Joseph Grossi. Interrompu par la guerre, le chantier est repris et mené à terme en 1921 par un maçon de Sausses, Augustin Roubin. Un préau a plus tard été ajouté au sud. Depuis sa fermeture, l'école a été transformée en habitation.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1912, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bongarçon Emile,
Emile Bongarçon

Emile Bongarçon, architecte départemental des Basses-Alpes, 2e moitié du XIXe siècle et 1ere moitié 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Grossi Joseph, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Roubin Augustin, maître maçon, attribution par source

Edifice de plan massé, composé d'un sous-sol, d'un rez-de-chaussée contenant la salle de classe et d'un étage carré à usage d'habitation. La porte ouverte à l'ouest sur la place de l'église donne accès à un vestibule d'où part l'escalier intérieur qui dessert le sous-sol et l'étage. Du côté est, une autre porte précédée de quelques marches débouchait sur la cour. Le préau construit ultérieurement abrite une 3e porte reliant directement la cour à la place. Les élévations en blocage de moellons bruts, jadis recouvertes d'enduit, ont pour seuls ornements une plinthe en appareil polygonal de gros blocs de calcaire, des encadrements de baies saillants en mortier, un petit balcon au centre de l'élévation est et un cadran d'horloge sur le pignon sud.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile plate mécanique
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété de la commune (?)

Références documentaires

Documents d'archives
  • Contrat de location d'une maison pour servir d'école et de logement à l'instituteur, hameau d'Enriez, commune de Castellet-lès-Sausses, 15 novembre 1867. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 98

    Le 15 novembre 1867, Joseph Eugène Coste loue à Pierre Laugier, adjoint au maire et représentant la commune, une maison devant servir d'école et de logement à l'instituteur au centre du village d'Enriez.
  • Extrait de registre des délibérations du conseil municipal de la commune du Castellet-les-Sausses, location d'un local pour l'école d'Enriez, 20 novembre 1887. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 98.

    Le 20 novembre 1887, le conseil municipal délibère sur le déménagement de l'école d'Enriez. Le choix du nouveau local se porte sur le logement de M. Casimir Sauze.
  • Bail de maisons pour servir d'écoles aux hameaux d'Enriez et de Fa, commune de Castellet-lès-Sausses, 1er janvier 1903. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 98.

    Le premier janvier 1903, Casimir Sauze loue au maire Louis Jaconet deux locaux qu'il possède à Enriez et au hameau du Fa pour servir de salle de classe et de logement à l'instituteur. "1. Une maison située à Enriez à l'entrée du hameau et composée : d'une salle de classe éclairée par deux fenêtres l'une au levant et l'autre au midi ; d'une cuisine et d'un cabinet à provision ; de deux chambres à coucher et d'une cave et d'un bûcher ; de deux cabinets d'aisance et d'un jardin d'une superficie de quatre vingt mètres carré. 2. Une maison située au Fa au centre du hameau et composée : d'une salle de classe prenant jour vers le couchant ; d'une cuisine éclairée par une fenêtre au midi ; d'une cave ; d'un hangar et d'un lieu d'aisance.
  • Extrait du registre des délibérations de la commune de Castellet-les-Sausses. Approbation du projet de l'école d'Enriez, 26 mars 1911. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 99

    Le 26 mars 1911, le conseil municipal de Castellet-les-Sausses approuve le projet de construction d'une maison d'école à Enriez après avoir consulté celui dressé par l'architecte départemental le 14 août 1910.
  • Commune de Castellet-les-Sausses. Construction d'une école communale à Enriez. Acte de vente amiable, 15 septembre 1913. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 98.

    Le 15 septembre 1913, Joseph Achard, du hameau d'Enriez, vend à la commune du Castellet-les-Sausses des terres labourables au lieu-dit la Pièce (n°172, section C) en vue de la construction d'une école.
  • Construction d'une école communale à Enriez, commune de Castellet-lès-Sausses. Procès-verbal d'adjudication. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 99.

    Le 24 août 1913, les travaux de construction d'une maison d'école à Enriez "... dont le projet, dressé par M. Bongarçon architecte, a été approuvé le 10 décembre 1912 ..." sont adjugés à M. Joseph Grossi, entrepreneur à Annot.
  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Castellet-les-Sausses, achèvement des travaux de l'école d'Enriez, 22 septembre 1921. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 99

    Durant la séance du conseil municipal du 22 septembre 1921, il est décidé de traiter de gré à gré avec M. Augustin Roubin, maître maçon à Sausses, pour l'achèvement des travaux de l'école mixte d'Enriez d'après le devis estimatif de M. Bongarçon. On explique que les travaux commencés par l'adjudicataire Joseph Grossi avait été interrompu à cause de la guerre et que la reprise à l'issue du conflit n'a pu se faire.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï - Sauze Elisabeth