Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

écart

Dossier IA05000895 réalisé en 1977

DESCRIPTION

Situation

Ces trois hameaux se trouvent à la limite nord-est de la commune et sont les agglomérations les plus proches de Briançon. On les atteint à partir d'un chemin de desserte qui part du Pinet en amont du chemin départemental n° 35, mais divers chemins de terre, plus anciens, y donnent accès d'une manière plus directe, dans le sens de la pente.

Chacun constitue un groupe compact de 5 à 8 maisons orientées au sud. Seuls les Merlins ont une implantation régulière qui tient à la platitude du relief local (replat) ; les deux autres sont irréguliers et cela se traduit dans les dispositions générales des constructions.

Une chapelle (dédiée à saint Jean), sur la commune de Briançon, se trouve entre les Merlins et les Bérards.

Matériaux

Ces hameaux présentent une assez grande variété de matériaux.

- La maçonnerie est tout-à-fait comparable aux autres villages : blocage de schistes et de tuf, avec enduit de mortier au sable.

- Empilages de demi-rondins ou de planches assemblés aux angles dans des poteaux (rainures) ; ce mode de construction s'observe dans les granges.

- Pans de bois, aux poteaux espacés d'au moins un mètre, avec remplissage de blocage, soit d'une granulation assez grosse, soit incluant une forte teneur de plâtre provenant des fours à chaux de la montagne du Prorel (Notre-Dame-des-Neiges) ; sa couleur rosée rappelle les garandules de Val-des-Prés, mais il en existe de blancs ; les trous d'aération circulaires sont faits à la forme.

- Fermeture des étages supérieurs de granges avec des planches clouées sur la charpente par des clous forgés (Le Serre, 92).

Parti général

On trouve dans ces trois hameaux les distributions habituelles :

- avec court intérieure distribuant les pièces du rez-de-chaussée, mais leur nombre se réduit à un ou deux exemplaires ;

- sans court et avec escalier extérieur conduisant au logis et à la grange. Ce sont les maisons les plus nombreuses. Leur parti général, où les fonctions sont superposées et sans communications entre elles comprend parfois des dispositifs extérieurs assez complexes : portes de caves, portes d'étables, escaliers, portes de logis et portes de granges s'enchevêtrent dans des imbrications de volumes, d'arcs, de passages abrités sous un profond avant-toit (Le Serre, 93, Les Merlins, 76-77, Les Bérards, 39-40) ;

- enfin le parti de la maison double symétrique est présent aux Bérards (647-22, 21) ; on y retrouve la même disposition qu'à Puy-Chalvin : court centrale ouverte commune aux deux parties ; escalier commun desservant chaque logis. Mais le développement est plus ample, la court occupant la hauteur de trois étages.

Élévations extérieures

- Elles se caractérisent par leur aspect avant tout fonctionnel : pas d'ordonnance ; grand nombre de balcons à simples barreaux de bois ; pas de menuiseries soignées.

Les Merlins. Ferme 78. Façade antérieure sud. Vue de situation. La route, qui passe entre les maisons, conduit aux Bérards.Les Merlins. Ferme 78. Façade antérieure sud. Vue de situation. La route, qui passe entre les maisons, conduit aux Bérards.

- Seuls quelques balcons à balustres découpés dans des planches ; notons celui de la maison 78 des Merlins dont chaque balustre est percé de la lettre ou du chiffre de l'inscription : 19 CHANCEL ANDRE 08

- Aux Bérards, la maison 21 a trois arcs en façades, au troisième niveau, ouvrant sur la grange ; cette disposition est identique à celle de certaines maisons de Névache.

Combles et couverture

Toujours deux versants débordant très largement pour abriter la façade antérieure avec ses escaliers et ses rampes inclinées. Il arrive qu'un étage de grange soit aussi en encorbellement sous ces avant-toits.

Distribution intérieure

Ne sont en général visibles que les rez-de-chaussée (étables, courts) qui, souvent en activité, conservent leurs dispositions traditionnelles. Mais les étages de logements sont fermés (vacances, habitants au travail) Seules quelques personnes âgées sont parfois sur place.

Dénominations écart
Aire d'étude et canton Briançon
Adresse Commune : Puy-Saint-Pierre
Lieu-dit : les Merlins
Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle , (?)

Hameau se trouvant à la limite nord-est de la commune ; une des agglomérations les plus proches de Briançon. On l'atteint à partir d'un chemin de desserte qui part du Pinet en amont du chemin départemental 35, mais divers chemins de terre, plus anciens, y donnent accès d'une manière plus directe, dans le sens de la pente. Constitué d'un groupe compact de quelques maisons orientées au sud. Les Merlins ont une implantation régulière qui tient à la platitude du relief local (replat). Une chapelle (dédiée à saint Jean), sur la commune de Briançon, se trouve entre les Merlins et les Bérards.

Murs pierre
bois
enduit
maçonnerie
pan de bois
Toit tôle ondulée, bardeau
Plans plan rectangulaire régulier
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau
Couvertures toit à deux pans
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Marciano Florence