Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ecart

Dossier IA00124746 réalisé en 1986

Fiche

HISTORIQUE

Comme les hameaux voisins, la Montette a été incendiée en 1690 par les "Vallarins" 1. Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, le village a été ruiné à deux reprises par des avalanches, en 1755 et 1793 2.

Sur le cadastre de 1825, le hameau, qui aurait alors été habité de façon permanente comptait 35 parcelles bâties. La Montette serait ensuite devenue un site d'estive habité seulement l'été.

Au début du XXe siècle la plupart des maisons indiquées sur le cadastre de 1825 existent encore. Une photographie antérieure à 1909 3 montre avec précision la partie sud du hameau. Les maisons à un ou deux étages sont construites en maçonnerie, les pignons en planches, les toitures à deux longs pans couvertes de bardeaux. Sur les façades sud courent de nombreux balcons en bois.

En 1938 le hameau était à l'abandon et en grande partie ruiné 4. En 1986 il ne subsiste que la chapelle en très mauvais état et deux maisons très délabrées.

DESCRIPTION

1. Site et situation

Le hameau de la Montette est construit vers 1900 m d'altitude, au pied des pentes du Bric-Froid (3302 m) et à la confluence du torrent des gorges du Fournier et du torrent du col Saint-Martin. Il commande l'accès au col des Thures, au col de la Mayt et au col Saint-Martin, qui font communiquer Abriès avec les vallées piémontaises.

2. Physionomie

Les alignements de maisons mitoyennes s’étageaient sur la pente très raide. Elles étaient profondément enterrées dans le sol. Toutes les façades regardaient vers le sud. La chapelle est construite dans la partie supérieure du hameau.

3. Les maisons

Les ruines laissent voir de nombreuses petites caves voûtées, construites en soubassement.

Les étables qui occupaient le rez-de-chaussée des constructions étaient couvertes de plafonds en planches sur poutres et solives apparentes supportés par un poteau central avec chapiteau mouluré en bois ou des poutres de rive.

1Thivollier et Isnel, p. 217.2Thivollier et Isnel, p. 108.3Ferrand,p. 90.4Thivollieret Isnel, p. 108.
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Aiguilles
Adresse Commune : Abriès
Lieu-dit : la Montette
Cadastre : 1825 G1 ; 1969 G1

Du 17e siècle au milieu du 19e siècle La Montette fut un village permanent dont la prospérité s'expliquait par les relations commerciales avec le Piémont voisin (col de Saint-Martin) ; en 1825 le hameau comptait environ 35 maisons ; après 1850 il a été utilisé comme site d'estive ; sur une photographie prise vers 1909 toutes les constructions de la partie sud du hameau sont encore debout et en bon état ; en 1938 le hameau à l'abandon même l'été tombait en ruines ; il n'en subsiste plus aujourd'hui que la chapelle très abîmée et 2 fermes en très mauvais état.

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Statut de la propriété propriété privée (?)
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale