Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

écart des Chaillans

Dossier IA04001549 réalisé en 2007

Fiche

Œuvres contenues

Appellations des Chaillans
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Saint-André-les-Alpes
Adresse Commune : Moriez
Lieu-dit : les Chaillans
Adresse : route de Hyèges
Cadastre : 1838 H2 24 à 60  ; 1983 H1 7 à 34, 40 à 48, 188 à 196, 847, 862

L'orthographe du nom du hameau varie selon les époques, pour la carte de Cassini "les Cheillans", pour l'abbé Feraud ou le cadastre napoléonien "les Chaillans", pour le curé desservant en 1840 "les Chailans", actuellement "les Chaillans".

Entre 1764 et 1769, la carte militaire établie par Bourcet de la Saigne présente un petit hameau composé de deux bâtiments, d'un oratoire et d'une chapelle avec un bâtiment accolé en L. Dans les années 1790, le hameau compte quinze habitants. La visite pastorale de 1775 mentionne "l'église succursale des Chailans, dépendante de la paroisse de Lambruisse, qui est sous le titre de saint Jacques et de saint Philippe", l'église est alors décrite comme en bon état. En revanche, à cette date, il n'y a pas de cimetière aux Chailans : les fidèles sont inhumés au cimetière près de la chapelle du Castellet, tout comme en 1786.

En 1838, sur le cadastre napoléonien, le hameau s'est considérablement développé tout autour de la chapelle (parcelle 38) et du four (parcelle 39 perpendiculaire à la chapelle) qui appartient à onze propriétaires (sans doute l'ensemble du hameau) ; on observe également de nouvelles constructions au sud du hameau, constructions accolées sur deux barres parallèles.

Sur le cadastre moderne, le hameau s'est encore étoffé, notamment le long de l'ancien chemin des Chaillans à Hyèges cependant on ne trouve plus trace, même à l'état de ruine de la chapelle et du four.

Les Chaillans formaient une succursale, mentionnée sur la carte de Cassini, qui a été réunie à celle de Hyèges en 1810. En 1840, le questionnaire sur l'état des paroisses envoyé par le curé à son évêque indique que le hameau des Chaillans compte treize habitants "ayant au milieu de leurs habitations une chapelle décente" où le recteur est autorisé à dire des messes moyennant une "petite rétribution que lui donnera le propriétaire du quartier". La chapelle est encore en état au moment de l'Inventaire de 1905, puisqu'y sont recensés des objets du culte, elle contient 20 chaises et possède un clocher avec 1 cloche, cette cloche pourrait être celle qui est entreposée dans l'église paroissiale de Saint-André-les-Alpes (IM04001024).

Aujourd'hui, il n'existe plus aucune trace visible ni du four, ni de la chapelle.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Adossé aux contreforts est du sommet de Mouchon, le hameau des Chaillans se trouve dans la vallée de l'Asse de Moriez, à une altitude approximative de 950 m, au sud de l'ancien hameau du Castellet, au nord de celui de Hyèges. L'ancien chemin de Hyèges passe au centre du bourg, par la Placette.

Le hameau est essentiellement constitué de fermes et d'entrepôts agricoles, groupés en 4 ilôts autour de la placette et le long du chemin. Une fontaine borde l'actuel chemin départemental de Hyèges aux Chaillans, un peu à l'écart du bourg. Les terres cultivées, découpées selon un parcellaire irrégulier, se trouvent essentiellement dans la plaine, donc à l'est des habitations, elles sont arrosées par un système de canaux d'irrigation alimentés par le torrent d'Hyèges qui coule un peu plus à l'est. Les fermes non totalement remaniées, ont toujours une part importante de leur surface accordée aux parties agricoles, le plus souvent en parties haute et basse. Elles sont construites en moellons de calcaire, traditionnellement recouvert d'un enduit de gypse rouge à pierres vues, plus récemment d'un enduit lisse. Les tuiles creuses couvrant des toits à longs pans sont souvent remplacées par du ciment amiante en couverture.

Murs calcaire
enduit
Toit tuile creuse, ciment amiante en couverture
Couvertures toit à longs pans
toit à un pan
Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1745-1753, 1764 à 1768, 1775, 1779 à 1781, 1785 à 1788. Registre tenu successivement par Louis Jacques François de Vocance (évêque de Senez de 1741 à1756), Antoine-Joseph D'Amat de Volx (évêque de Senez de 1757 à 1771), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles Marie de Beauvais (évêque de Senez de 1774 à 1783), Sixte-Louis-Constance Ruffo (Roux) de Bonneval (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de Castellane-Adhémar (évêque de Senez de 1784 à 1788). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 19

  • Procès verbal d'estimation et de divisions des biens nationaux du district de Castellane. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 Q 062

    L'estimation et l'attribution des maisons occupées par les desservants de Hyèges et des Chaillans posent problème. Dans la description des la sitatuation de ces hameaux est mentionné le nombre de personnes y résidant : "celle des Cheillants aux habitants qui sont au nombre de quinze".
  • Questionnaire sur l'état des paroisses du diocèse de Digne, cantons de Reillanne à Volonne. 1840. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 78.

    Paroisse de Hyèges, dont dépend le hameau des Chaillans depuis 1810.
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale d'Hyèges (Moriez) dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65.

    Inventaires mobiliers du 4 mai 1905 et du 8 mars 1906. Inventaires de l'église paroissiale d'Hyèges et de la chapelle de secours du hameau des Chaillans.
Documents figurés
  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Feuille 195-22.
  • Carte de France dite carte de Cassini. / Dessin à l'encre par César-François Cassini de Thury, seconde moitié du 18e siècle. Bibliothèque nationale de France.

    Le Cheillan succ.
  • Plan cadastral de la commune de Moriez. / Dessin à l'encre par Bonnet, Duc, Frison, Nicolas, Rougier, 1838. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 133 / 001 à 028.

    Section H2.
Bibliographie
  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

    p. 485 : "Les Chaillans formaient jadis une succursale qui fut réunie en 1810, à celle d'Hièges".
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna