Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

demeure dite château

Dossier IA04001246 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations château
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, entrepôt agricole
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Chaudon-Norante
Lieu-dit : le Château
Cadastre : 1838 C3 92, 96, 97 ; 1986 C4 583-587

L'édifice remonte au 18e siècle. Les interventions entreprises sur les ouvertures des différentes façades sont récentes (4e quart 20e siècle).

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Le bâtiment (parcelle 586) est un bloc parallélépipédique presque parfait de trois niveaux disposant d'un jardin d'agrément formant terrasse (parcelle 585) et de jardins potagers (parcelles 583-584) autrefois entièrement clôturé d'un muret en partie détruit ainsi que d'un entrepôt agricole (partie de parcelle 587) qui servait de remise, d'écurie et de fenil. Il a donné son nom au hameau dit du Château, aujourd'hui lieu-dit de Norante, de l'autre côté de la route départementale 4085, face au village. Il occupe un replat, mais ses jardins sont étagés et l'entrepôt sur deux niveaux s'appuie contre la pente qui conduit au cimetière du village. L'édifice, de plan régulier, dispose d'un retour saillant en façade sud. Le rythme régulier des ouvertures initiales, trois par niveaux, parfois au prix d'artifices (ainsi les fenêtres peintes en trompe l'oeil en façade principale orientale aux niveaux deux et trois) est contrecarré par des modifications ultérieures (changement de dimensions dans le sens d'un raccourcissement, voire disparition). Ainsi la façade sud présente-t-elle au niveau trois, dans l'angle saillant, une fenêtre en trompe l'oeil peint qui a été partiellement ouverte par la suite et qui déborde les limites de la peinture. Dans un second temps, ce percement a été en partie muré. L'enduit lacunaire peint en ocre jaune laisse percevoir les matériaux de construction et une mise en oeuvre traditionnels sur la commune : maçonnerie en moellons calcaire liés au mortier de gypse, chaînage d'angle et couverture en tuile creuse, le toit présentant une forme en croupe, ce qui est un exemple unique à Norante. Les ouvertures du rez-de-chaussée reçoivent un encadrement en pierre de taille calcaire ; celui de l'entrée en façade principale présente une plate-bande avec clef saillante et très légèrement pendante. L'ensemble du bâtiment voit son avant-toit décoré de trois rangs de génoise. L'intérieur, qui accueille plusieurs locataires, a été complètement dénaturé. Le sol de la cour a conservé, devant la façade principale, sa calade. La partie du jardin de plain-pied avec le bâtiment (parcelle 585) est bordée d'un muret le long duquel s'alignent cinq platanes. On y pénètre en franchissant une grille à deux battants. Une fontaine occupe l'extrémité nord-est du jardin. Elle alimentait les jardins potagers en contrebas.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couvertures croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Typologies B : maison sans partie agricole, artisanale ou commerciale
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence