Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
château dit Vieux Château, actuellement maisons

décor d'architecture (décor intérieur)

Dossier IM04001871 réalisé en 2008

Fiche

Dénominations décor d'architecture
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Saint-André-les-Alpes
Adresse Commune : Moriez
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : place de l' Ecole
Emplacement dans l'édifice escalier
chambre

L'ensemble du décor pourrait dater de la 1ère moitié du 17e siècle. Le château aurait compté trois cheminées similaires.

Période(s) Principale : 1ère moitié 17e siècle , (?)

Le décor d'architecture du château de Moriez est un décor de gypseries composé d'une cheminée et de décors du plafond de l'escalier. L'escalier tournant à retours est placé dans une tour quadrangulaire et a conservé au plafond du palier du 1er étage et aux angles de la montée d'escalier des décors de gypseries. La cheminée adossée, d'élévation droite et de plan rectangulaire possède un décor de gypserie, en relief, peint monochrome blanc sur le manteau et la hotte.

Catégories gypserie, sculpture
Structures plan, rectangulaire élévation, droit
Matériaux plâtre, peint, décor en relief
Iconographies coquille
rosette
tête, homme
chute végétale
volute
ornementation, à feuille d'acanthe, à canal, à triglyphe, à pointe de diamant, à rameau, à palmette
Précision représentations

Les piédroits de la cheminée dont la partie supérieure est en forme de volute soutiennent un linteau avec 3 niveaux de décor : 3 groupes de 2 rameaux surmontés d'une corniche avec deux cordons constitués d'oves ; sur la hotte deux pilastres portant chute végétale et pointes de diamant encadrent le trumeau et ornent les jouées, la corniche de la hotte porte un chapelet puis une frise de palmettes. Le plafond de l'escalier présente deux types de décor : au plafond du palier un adoucissement en cavet est orné d'une frise de canal alternant avec des triglyphes et de feuilles d'acanthe et est soutenue par un modillon portant le même motif ; aux angles des murs, de petites "trompes" sont le support soit d'une coquille surmontée d'un cordon, soit d'un éventail dont les extrémités s'achèvent en volute avec un visage en haut-relief au bas, dans les deux cas les écoinçons sont occupés par des rosettes.

Précision état de conservation

L'ensemble a été nettoyé et repeint récemment.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • GUEYRAUD, Marie-Hélène. Les décors de gypseries dans l'architecture civile des Alpes du sud, 16e-17e siècles. DEA, université de Provence, sous la direction de Jean-Jacques Gloton, 1988.

    Après une description des décors de gypseries de la cheminée du château de Moriez, l'auteur propose une datation : "Cette cheminée est représentative d'une courant plus rigide du maniérisme de la première moitié du 17e siècle ; la figure est abandonnée et le décor très sobre est organisé dans un cadre architectural strict dominant".
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna