Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

coopérative vinicole

Dossier IA13001111 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

La première coopérative vinicole des Bouches-du-Rhône a été créée à Trets en 1914. La construction du chai interrompue à cause de la guerre a été achevée en 1918. S'y est ajouté un bâtiment identique en 1925 puis en 1930 un bâtiment pour la vinification des vins blancs et rosés. La dernière partie de la cave date de 1964. La capacité de stockage et vinification est ainsi passée de 24 000 à 75 000 hl, mais la coopérative est actuellement en difficulté.

État actuel : bâtiment en bon état.

Architectes : en 1918 et 1925 BOYER et HOURST ; en 1964 COLLOMP.

Entrepreneurs : en 1918 et 1925 CHAIX.

DESCRIPTION

Situation : La cave est implantée à l'extrémité nord du village, longée au sud par la voie de chemin de fer.

Matériaux : gros œuvre en béton, décor en briques rouges enduites.

Structure : l'ensemble des bâtiments est orienté nord/sud avec disposition parallèle des 4 cuveries. D' ouest en est on trouve le bâtiment A de 1964, le bâtiment B de 1918, le bâtiment C de 1925 et le bâtiment D de 1930. Un pont bascule avec cabine de pesage existe au sud de la partie D.*

Élévations extérieures : l'élévation principale avec l'entrée est au sud. Les bâtiments les plus anciens B et C présentent des façades identiques avec avant-corps à 2 niveaux couvert d'un toit terrasse ; au 1er niveau a lieu la réception de la vendange par 2 grandes portes sous auvent de part et d'autre d'une petite porte piétonne. Au 2e niveau, 5 fenêtres correspondent au logement de service pour le bâtiment B, au bureau pour le bâtiment C. Les élévations latérales des avant-corps comportent 2 travées. De chaque côté l'éclairage est dispensé par 3 fenêtres verticales que complètent une serlienne et 2 oculi percés dans le mur pignon. Ces 2 façades présentent une décoration importante inspirée de l'architecture classique : balustres, tables saillantes, frontons triangulaires, moulurations autour des fenêtres, chainages d'angle. Le panneau central contenant la dénomination du bâtiment imite une frise dorique ornée de boules ; il est surmonté d'une corniche sur consoles enroulées. Le bâtiment A plus sobre, et aux lignes plus modernes, possède 2 niveaux. Le même type de fenêtres très étroites se retrouve en façade du bâtiment D dont l'entrée est couverte d'un auvent à 3 pentes.

En élévation nord, les bâtiments B et C sont percés de larges oculi.

Couverture : charpente métallique sur l'ensemble de l'édifice, tuiles plates sur les bâtiments B et C, creuses sur D et plaques de fibro-ciment sur le batiment A et les auvents.

Distribution intérieure : les cuveries B et C sont disposées sur 4 rangs. On accède au niveau supérieur par 3 escaliers tournants le décor des cuves rappelant celui des façades est fait de moulurations et de frises de triglyphes et boules. On trouve 2 fosses de réception pour la vendange dans chaque bâtiment. Les cuveries A et D sont sur 2 rangs latéraux, espacés par un couloir très large permettant une meilleure circulation dans le bâtiment A plus récent.

CONCLUSION

Cette cave coopérative se distingue parmi les autres bâtiments des Bouches-du-Rhône par sa conception symétrique et son décor abondant emprunté au vocabulaire de l'architecture classique réinterprété. Par sa date de création et sa localisation, elle est certainement influencée par les caves coopératives du Var, en tout cas pour ce qui concerne l'aspect extérieur de l'édifice. Une étude systématique des coopératives vinicoles varoises permettrait de savoir si le type de cuverie lui est aussi emprunté. Elle présente un intérêt architectural certain.

ANNEXES : une plaque émaillée fixée sur la cuverie de 1925 indique: " Jh CHAIX entrepreneur en maçonnerie. TRETS (B.d.R)

En façade, est inscrit sur le bâtiment B : "COOPERATIVE VINICOLE" et sur le bâtiment C la suite "DE TRETS B.d.R".

Parties constituantes non étudiées cuvage, pont bascule, logement, bureau
Dénominations coopérative vinicole
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône - Trets
Adresse Commune : Trets
Lieu-dit : quartier Chassaude

La construction de la coopérative, interrompue pendant la guerre est achevée en 1918. De nouveaux bâtiments sont ajoutés en 1925 et 1930 ; la dernière partie de la coopérative date de 1964.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1918, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boyer architecte
Auteur : Hourst architecte
Auteur : Collomp
Collomp

Architecte ayant construit ou agrandi plusieurs coopératives du Var et des Bouches-du-Rhône dans les années 1970.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Chaix,
Chaix

Entrepreneur actif des Bouches-du-Rhône dans le 1er quart du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

L'ensemble des bâtiments est orienté Nord/Sud. Les bâtiments les plus anciens présentent des façades identiques avec mur-pignon contigü à un avant-corps sur 2 niveaux couvert d'une terrasse avec balustrade: en rez-de-chaussée les grandes portes sont couvertes par un auvent ; au 1er étage, les fenêtres du bâtiment situé à l'ouest correspondent au logement tandis que celles du bâtiment est correpondent au bureau. Les parties hautes des murs-pignons sont décorées de serliennes encadreés d'oculi ; ces façades sud présentent des chaînages d'angle ; sur ces 2 façades, le nom de la coopérative est inscrit sur la balustrade ; il est surmonté d'une corniche sur consoles. En élévation nord, ces bâtiments sont percés de larges oculi. Le pont bascule est situé au sud de l'ensemble. Le décor des cuves rappelle celui des façades sud avec moulurations et frises de triglyphes.

Murs béton
brique
Toit tuile plate, tuile creuse, ciment en couverture, béton en couverture
Étages 1 étage carré
Couvertures terrasse
toit à longs pans
appentis
États conservations bon état
Techniques maçonnerie
Précision représentations

Les façades sud des bâtiments les plus anciens reçoivent un décor emprunté au vocabulaire classique tel que balustre, corniche sur consoles ; les cuves de la coopérative sont ornées de frises de triglyphes.

Cette coopérative se distingue par sa conception symétrique et son décor abondant emprunté au vocabulaire classique. Par sa date de création et sa localisation elle est certainement influencée par les coupératives vinicoles du Var.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Destombes Florence - Pauvarel Carole