Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

coopérative agricole laitière Guil et Durance

Dossier IA05000955 réalisé en 1990

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

La coopérative fut créée en 1971 par des producteurs du Queyras et de l'Embrunais. Elle réunissait alors 335 producteurs et collectait 3 379 000 L de lait par an.

En 1989 elle collectait 1 666796 L. Depuis Juin 1989 elle a subi une restructuration et les activités ne sont plus gérées directement par "Guil et Durance".

Etat actuel: assez bon.

DESCRIPTION

Situation

La coopérative est située à l'écart de l'agglomération à qauche de la RN94 dans le sens Gap Briançon. Le terrain est proche de la Durance, et bordé par une petite route et la voie ferrée. Le bâtiment ouvre au Sud sur la route. La partie Nord du terrain, à l'arrière, est clôturé de grillages et jouxte les rails.

Matériaux

Partie ancienne : briques.

Partie récente : parpaings et béton.

Structure

le bâtiment principal est une maison d'allure traditionnelle, à deux étages, sur laquelle se greffe en façade Sud, sur le tiers gauche (Ouest), une avancée à un seul niveau. La partie droite (Est) semble avoir été rajoutée, elle est moins profonde que le reste de la construction et elle est flanquée d'un appentis à l'arrière. Une baraque de jardin est installée au Nord, sur le terrain clos. Un entrepôt de tôle à deux portes coulissantes, indépendant de la construction principale, est situé plus à l'Est, sur la même route. Il sert maintenant de dépôt de produits agricoles.

Elévations extérieures

Elévation Sud : c'est la façade sur route. Elle présente à l'étage quatre fenêtres à volets de bois, sous un toit à quatre pentes où se dressent trois cheminées de brique. Au rez-de-chaussée, à l'Ouest, l'avancée coupe la façade à mi-hauteur. Elle est éclairée par un bandeau de six fenêtres hautes, soulignées horizontalement et verticalement par des ressauts de béton. La partie latérale de cette avancée est percée d'une porte à rideaux, à côté d'une petite porte murée à laquelle on accédait par quelques marches. Le partie Est du rez-de-chaussée est percée de deux portes et de deux fenêtres.

Elévation Nord : la façade postérieure présente de nombreux décrochements. Le côté le plus à l'Est est en retrait et a été en partie masqué par une construction basse. Le reste semble avoir été surélevé eu centre et la pente du toit est interrompue. Deux fenêtres à des niveaux différents, et deux portes, dont une coulissante, ouvrent cette façade sur l'extérieur.

Couverture : charpente métallique et tuiles plates. Toit plat béton sur appentis façade Sud et surélévation du toit au nord.

Distribution intérieure

Un appartement semble occuper la partie Est, rez-de-chaussée et étage, avec escalier intérieur. Au centre se trouve un petit local d'accueil. L'Ouest du bâtiment, y compris l'avancée, étaient réservés aux locaux techniques : collecte et traitement.

CONCLUSION

Ce bâtiment de dimensions modestes et d'apparence saine, ne présente rien de remarquable au plan architectural. Il participe d'une certaine tradition d'habitat rural.

Précision dénomination coopérative laitière
Appellations coopérative agricole laitière Guil et Durance
Dénominations coopérative agricole
Aire d'étude et canton Guillestre
Adresse Commune : Eygliers
Lieu-dit : près de Mont-Dauphin Gare
Cadastre : 1934 B2 426

Coopérative créée en 1971 par des producteurs du Queyras et de l'Embrunais. Elle a subi une restructuration administrative en 1989. Le bâtiment principal semble avoir été agrandi à l'est, à une date inconnue.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1971, daté par travaux historiques

Le bâtiment principal à un étage carré est complété en façade sud par une avancée en rez-de-chaussée. La partie à l'est est moins profonde, elle est flanquée d'un appentis à l'arrière. Une baraque de jardin est installée au nord sur le terrain clos. Un entrepôt en tôle à deux portes coulissantes est situé plus à l'est. Il sert de dépôt pour produits agricoles.

Murs brique
parpaing de béton
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur
Statut de la propriété propriété d'une société privée

Références documentaires

Bibliographie
  • CHARVET, Pierre., PONS, Paul. Les Hautes Alpes, hier, aujourd'hui, demain. Gap : Société d'études des Hautes-Alpes, 1975. 2 vol.

    p. 517
  • Présentation de l'activité 1989 des Coopératives et S.I.C.A. des Hautes-Alpes. Document de la Fédération.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Pelletier Olivia - Tuccelli Nicole