Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

coopérative agricole (coopérative céréalière) dite Coopérative Büech et Durance

Dossier IA05001056 réalisé en 1990

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

La coopérative fut créée en août 1936 par 60 adhérents. La construction fut confiée à l'architecte SALOMON de Marseille, comme l'annonce "Avis officiels des Architectes" du 10/17 février 1937. Le devis du silo de 15.000 qx était d'un montant de 1.000.000 F. La coopérative BUECH & DURANCE fut inaugurée le 31/07/1936 en même temps que le silo et l'abattoir de Gap. Actuellement, la coopérative dont le siège social est à Laragne, 22 Avenue des Sports, compte 1400 adhérents actifs et avait en 1989 un chiffre d'affaire de 36.844.941 F.

État actuel : Bon. Capacité : 22.000 tonnes.

Architectes 1937 : SALOMON (Marseille)

Entrepreneurs : 1937 : GILLO (Laragne)

DESCRIPTION

Situation : La coopérative est située à l'écart de la ville, sur la RD 542, à droite dans le sens Laragne-Gap. Elle est construite sur un terrain légèrement en contrebas de la route. La façade principale ouvre au sud-ouest.

Matériaux : béton pour le bâtiment d'origine.

Structure : L'ensemble comprend trois parties principales. Structures métalliques, parpaings et tôle pour les bâtiments récents.

-A est le silo d'origine composé d'un avant-corps, d'une tour d'élévateur, et des cellules. Au flanc ouest est accolée la maison qui sert de logement de fonction.

-B est la structure plus basse qui prolonge A vers le nord et abrite les cellules POIRAUD.

-C est composé de deux structures métalliques, à l'est, comprenant les cellules VENDOME, et d'une partie plus courte à laquelle est accolé le séchoir. A l'avant de C se trouvent deux boisseaux de chargement sous abri de tôle.

Élévations extérieures

Élévation sud-ouest : la façade principale présente trois éléments étagés. Au premier plan, un auvent de béton abrite l'entrée précédée d'un quai, et coupe l'avant-corps au tiers de sa hauteur. La façade de l'avant-corps, de couleur ocre, est percée d'une grande baie en plein cintre soulignée d'une voussure beige clair. Cette baie est coupée à mi-hauteur par une sorte de petit balcon triangulaire. Les angles du mur sont ornés de trois redents semblables à des triglyphes, également beige.

Au-dessus de la baie, le nom de la coopérative est gravé en lettres beige. Au troisième plan, la tour d'élévateur est coupée de larges rainures claires transversales où se logent d'étroites fenêtres. Ce motif se continue sur les façades latérales de la tour, mais aussi de l'avant-corps. Du côté droit, cette façade est prolongée par celle d'une structure de tôle sur laquelle se greffe un grand abri pour des fosses de réception. Au sommet se détache la tête d'élévateur.

Élévation ouest : cette façade latérale permet de voir le dessin des cinq cellules cylindriques en béton. Au sommet, une partie rectangulaire qui abrite le transporteur de grains (REDLER) est percée de cinq petites ouvertures. Cet ensemble des cellules est flanqué, à droite, de le face latérale de la tour d'élévateur, à gauche, du hangar contenant les cellules POIRAUD.

Le logement de fonction est accoté aux cellules. C'est une maison à deux niveaux : garage au rez-de-chaussée et appartement à l'étage. Un escalier côté sud dessert l'appartement éclairé par deux fenêtres et deux portes fenêtres sur balcon. La maison a été rénovée récemment et repeinte.

Couverture : tuiles plates sur logement. Toit plat béton sur partie ancienne, fibrociment et tôle sur autres parties.

Distribution intérieure : la partie ancienne A/ comprend dans l'avant-corps une partie entrepôt où arrive le toboggan qui permettait autrefois la descente des sacs préparés à l'étage. Dans ce même espace, se trouvent les dispositifs de pesage, tri et nettoyage des grains. La tour qui communique avec l'avant -corps abrite l'ascenseur et l'élévateur. Dans le prolongement, vers le nord, sont construites les deux rangées de cellules cylindriques béton divisées en 31 unités 10 x 100 tonnes, 21 x 60 tonnes.

Elles sont surmontées du REDLER, transporteur de distribution qui les alimente par le sommet. Cette partie A/ communique à l'arrière, nord, avec le hangar B/ où se trouvent les cellules POIRAUD : 20 x 150 tonnes. La partie C/ plus récente est à l'est. Elle est précédée de deux fosses de réception sous abri (qui étaient autrefois sur le flanc est de la partie A/). Cette partie C/ contient des cellules VENDOME : 10 X 150 tonnes.

Un petit bureau est installé dans un appentis situé entre les façades de A/ et C/. Un séchoir à grains et un hangar complètent l'ensemble sur ce côté le plus à l'est.

CONCLUSION

Ce silo est typique de cette architecture à la fois fonctionnelle et élégante qui a marqué de nombreuses constructions industrielles des années 1930 avec ici un décor un peu emphatique et néo-classique de l'avant-corps. Les agrandissements de ce silo, comme des autres, ont été réalisés dans un souci de modernité technique sans essai d'harmonisation avec la construction d'origine.

ANNEXES : Façade sud-ouest lettre claire gravées COOPERATIVE

BUECH ET DURANCE.

Précision dénomination coopérative céréalière
Appellations Coopérative Büech et Durance
Parties constituantes non étudiées silo, maison, séchoir, entrepôt agricole, bureau
Dénominations coopérative agricole
Aire d'étude et canton Provence-Alpes-Côte d'Azur - Laragne-Montéglin
Adresse Commune : Lazer
Lieu-dit : près de Lazer

La coopérative a été construite en 1937 par l'architecte Salomon (d'après les Avis officiels des Architectes, datés du 10 au 17 février 1937).

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1937, daté par source
Auteur(s) Auteur : Salomon G.
Auteur : Gillo

L'ensemble comprend 3 parties principales: le silo initial composé d'un avant-corps , de la tour élévateur et des cellules ; le bâtiment peu élevé, au nord de l'ensemble abrite les cellules Poiraud ; le bâtiment composé de 2 structures métalliques à l'est comprenant les cellules Vendôme et une partie moins élevée à laquelle est accolé le séchoir ; à l'avant de cet édifice se trouvent 2 boisseaux de chargement sous auvent de tôle. La maison qui sert de logement de fonction, couverte de tuiles plates est contigüe au silo initial sur sa façade ouest.

Murs béton
métal
parpaing de béton
Toit tuile plate, béton en couverture, ciment amiante en couverture, fer en couverture
Couvertures terrasse
toit à longs pans
appentis
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Tuccelli Nicole - Pauvarel Carole