Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Coffre de communauté puis urne électorale

Dossier IM05004425 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations coffre de communauté, urne électorale
Titres
Aire d'étude et canton Parc naturel régional des Baronnies Provençales
Adresse Commune : Val Buëch-Méouge
Lieu-dit :
Emplacement dans l'édifice mairie non étudiée
Précisions anciennement commune de Châteauneuf-de-Chabre

Lors de la visite pastorale de 1740, l'évêque de Gap demande de "placer hors l'église le coffre de noyer qui sert d'archives à la communauté". Les réponses apportées par la communauté de Châteauneuf-de-Chabre, documents préparatoires aux États généraux de la période révolutionnaire, mentionnent que "les papiers et titres de la communauté sont conservés et déposés dans un coffre qui est à l'église, lequel ferme à deux serrures et deux clefs, desquelles le consul en a une, et le châtelain l'autre".

L'examen de la serrure et de la clé autorise bien une datation première moitié 18e siècle : le panneton particulièrement, en forme de chiffre ou de lettre, se retrouve dès le début du 18e siècle. Datation que ne contredisent ni l'état des boiseries, ni l'assemblage en queue d'aronde du coffre. Bien que ce type de coffre ne soit pas exceptionnel (un coffre de communauté à deux serrures a été trouvé à Barret-de-Lioure, dans la Drôme voisine, daté par tradition orale de 1830), il peut s'agir de l'objet évoqué par les archives citées ci-avant.

Ce dernier fut peut-être renforcé au 19e siècle par les plaques de bois supplémentaires chargées de maintenir l'assemblage de son dessus. L'emploi de boulons ne se généralisant qu'à partir du 19e siècle et de la Révolution industrielle, les boulons ont pu se substituer au système d'assemblage conçu initialement, au 19e ou même au 20e siècle. Le trou en façade à proximité de la tête d'un boulon de fixation de serrure pourrait en être le témoin.

Selon une source orale, l'objet aurait été retrouvé à Pomet (les sources révolutionnaires mentionnent pour Pomet l'existence d'un coffre de communauté à une serrure seulement). Actuellement, son dessus est percé de deux fentes : l'une d'elles, bouchée, plus étroite que la seconde et non centrée, pourrait être un repentir. Ce coffre a servi d'urne électorale à la mairie de Châteauneuf-de-Chabre : lors des élections, une clé était confiée à la majorité, l'autre à l'opposition. La municipalité a cessé d'utiliser cette urne en 1991, un décret généralisant les urnes électorales transparentes par crainte de fraudes électorales.

Période(s) Principale : 1ère moitié 18e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle , (?)
Secondaire : 20e siècle , (?)

Coffre en noyer à deux serrures (deux boîtes de serrures attenantes) et deux clés.

Prisme droit en bois et ferronneries, avec dessus et socle légèrement débordant. L'assemblage du coffre de bois est en queue d'aronde, tandis que les serrures, les ferrures (maintien de la structure et auberon) et pentures (assemblage et surtout rotation) sont vissées grâce à des boulons (vis à tige et tête rondes et écrous). Le socle est cloué ; les entrées de serrures sont fixées grâces à des goupilles, un clou et une pointe recourbée.

Sur la face interne du dessus du coffre, deux étroites plaques de bois épais consolident les extrémités ; clouées, elles s'ajoutent aux ferrures et aux pentures.

Deux fentes ont été réalisées dans la longueur du dessus du coffre : la première, non centrée et légèrement plus étroite, est bouchée par une fine pièce de bois clair d'1 cm d'épaisseur environ, elle est perpendiculaire à la longueur. La seconde est parallèle à la longueur et centrée.

Les serrures à pêne en bord pourraient être à gâchette. Leurs entrées sont en fer découpé puis repercé de trois trous chacune. La forme de celles-ci évoque celle d'un écu (héraldique).

Les deux clés de longueur différentes sont liées par un cordon. Elles possèdent un anneau, une tige cylindrique annelée d'une mouluration et des pannetons différents : l'un présente un museau à section rectangulaire, l'autre adopte la forme du chiffre 2 ou de la lettre z (clé dite à variures).

Absence d'inscription et de décor.

Catégories menuiserie
Structures plan, rectangulaire
Matériaux noyer
fer, forgé, découpé, fondu
Précision dimensions

Corps du coffre : l = 38 ; la = 28,5 ; h = 25. Dessus : l = 40 ; la = 30 ; h = 1. Socle : l = 39 ; la = 29 ; h = 1. Clé n°1 : l = 9,5 ; clé n°2 : l = 11.

Précision état de conservation

Le bois usé comporte de très nombreuses entailles et éraflures ; le dessus du coffre, une fente partant d'un bord.

L'entrée de fer de l'une des serrures est fendue. Près de celle-ci, à proximité immédiate de la tête du boulon maintenant la serrure, visible en façade, un trou de faible diamètre a été laissé ouvert. Les boulons sont plus récents que le coffre ainsi que le sont certainement les deux plaques de bois renforçant l'assemblage du dessus.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Gap, 1733-1741. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 G 788.

    Visite de la paroisse de Châteauneuf-de-Chabre (1740), p.336
Bibliographie
  • GUILLAUME, Paul (abbé). Recueil des réponses faites par les communautés de l'élection de Gap au questionnaire envoyé par la commission intermédiaire des États du Dauphiné (fin 18e siècle). Paris :1908.

    p.117 (§24), p.330 (§24)
  • LECOQ, Raymond. Serrurerie ancienne, techniques et œuvres. Paris : Librairie Elbé, 1973.

    p.100-103, p.122-123
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional des Baronnies Provençales - Bonan Aurélie