Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

cinéma dit Majestic puis successivement Odéon, Pax, Méliès, Méliès-Rio

Dossier IA06003883 réalisé en 2019

Fiche

Appellations Majestic, odéon, Pax, Méliès - Rio, Méliès
Destinations immeuble à logements
Dénominations cinéma
Aire d'étude et canton Nice - Nice
Adresse Commune : Nice
Lieu-dit : Port
Adresse : 56 boulevard Risso , 54 avenue de la République
Cadastre : 2019 KO 0016 L'entrée, avenue de la République, se fait par la parcelle KO 0017

Un lieu de spectacle existait dans le bâtiment, peut-être depuis la fin du 19ème siècle. En 1922, il est fait une demande pour une transformation de l'entrée du "théâtre de la Renaissance" sur la rue de la République (permis de construire, cote 2T325 121). A la même époque est mentionnée, à cette adresse (56 boulevard Risso et 54 avenue de la République), une programmation d'un "cinéma Majestic" peut-être en alternance avec des spectacles théâtraux. Dans les années 1930, il est question à cette adresse d'un cinéma "Odéon". En septembre 1941, le bâtiment fait l'objet d'une demande de transformations (cote 2T951 209, André Fabre architecte) et il rouvre en 1942 sous le nom plein d'espoir de "Pax" (500 fauteuils). En 1975, il est transformé en cinq salles classées "art et essai" : trois ouvertes côté boulevard Risso (cinéma Méliès) et deux ouvertes sur la rue de la République (cinéma Rio). Entre 1986 et 1988, les cinq salles se nomment désormais "Méliès". L'ensemble ferme en 1988. Après une période d'abandon, l'édifice est transformé en 2002 en immeuble de logements ("L'arte", jean Crombez et Marc Tombarel architectes, cote 1012 W 20)

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source , (?)
Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates 1941, daté par source
2002, daté par source
Auteur(s) Auteur : Fabre André
Auteur : Barbon L. Jr

Le bâtiment rectangulaire du cinéma est édifié au coeur d'un grand îlot et est invisible de la voirie. La présence de nombreuses baies, obturées à l'époque du cinéma (et réouvertes depuis pour certaines), prouveraient que le théâtre-cinéma a pris la place d'un bâtiment déjà existant (de type atelier). Le seul élément aujourd'hui conservé de l'ensemble remonterait, eu égard à son style, à l'époque du théâtre. Il s'agit d'un fronton décoratif terminant le pignon Ouest. Ce fronton présente un balconnet arrondi aux volutes en ferronnerie, une tête de femme sur l'encadrement ainsi que des épis de faîtage en métal sur le sommet. Il devait couronner la façade d'entrée, côté boulevard Risso correspondant alors à l'un des quais du fleuve Paillon. Une modification d'alignement du boulevard et la construction d'un immeuble a fait écran entre la voirie et la façade d'entrée décorée du fronton. Il semblerait que la recherche d'une ouverture sur la rue de la République ait été rapide (déjà effective dans les années 1920) afin de bénéficier du chaland alors que les quais du paillon à cet emplacement demeuraient peu fréquentés. Un couloir d'accès a donc été construit sous l'immeuble bordant l'avenue de la République. Le couloir aboutissait à une sorte de foyer, pourvu d'un bar, installé dans un bâtiment bas accolé au Sud (démoli). La décoration de la salle, avec balcon, aujourd'hui disparue développait le style art déco : mouluration et agrafe surmontant l'écran, vases de la scène, pilastres latéraux, luminaires en appliques...

Murs pierre moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 3 étages carrés
Couvrements
Énergies
Techniques
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Demandes de permis de construire. Archives communales, Nice : 2T

    2T325 121 et 2T951 209
  • Demandes de permis de construire. Archives communales, Nice : 4 W

    4 W 160 298/54
Bibliographie
  • PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque de Nice, 2010. Collection Hors-série. 169 p. ; 22 cm.

    p. 139-140
  • NICOLI, Laurence. Nice et ses cinémas : histoire et architecture : 1920-1941. Mémoire de Maîtrise : histoire des arts et archéologie : Aix-en-Provence : 2002

    p. 116
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Ville de Nice - Prédal Christophe
Christophe Prédal

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.