Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA05001355 réalisé en 2016

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Parc naturel régional des Baronnies Provençales
Adresse Commune : Val Buëch-Méouge
Lieu-dit : Saint-Martin, Touissanne
Cadastre : 2017 Feuille 34, C1 300, 540 Parcelle 300 : partie ancienne Parcelle 540 : partie récente ; 1824 C 41
Précisions anciennement commune de Châteauneuf-de-Chabre

Des tombes très anciennes, construites en lauzes, ont été mises à jour lors de l'aménagement de l'aire de stationnement du cimetière, en 1995, révélant une pratique d'inhumation antique au quartier Saint-Martin.

Lors de la visite pastorale de 1602, le cimetière paroissial est localisé à proximité de l'église Notre-Dame-des-Fraisses, au quartier Saint-Martin. On peut supposer son emplacement, dans ce quartier, médiéval en raison de l’exiguïté de la plate-forme castrale du village abritant l'église paroissiale et de la prééminence du prieur d'Antonaves sur le spirituel de Châteauneuf-de-Chabre et de Pomet (absence de conflit d'intérêt).

Postérieure à l'Edit de Nantes, la visite pastorale de 1612 nous apprend que l'évêque de Gap autorise à "ceulx de la religion préthandue réformée""ung lieu séparé et à part du sus-dit cimetière pour enterrer leurs morts et distant d'icelui au moingt de troys cens pas".

Le périmètre du cimetière catholique est remanié au 18e siècle, puisqu'au cours de la visite pastorale de 1740, l'évêque demande de "clorre le cimetière de façon que les noyers qui y sont actuellement soient mis hors de l'enceinte de la dite clôture".

Entre 1878 et 1889, les murs du cimetière et la porte d'entrée sont démolis et reconstruits. Les moellons calcaire ayant servis pour leur confection ont été pris dans un rayon maximum de 500m. Toutefois, la chapelle voisine ne semble pas en avoir fait les frais : restaurée en 1874-1875, elle semble en bon état sur un cliché albuminé des années 1930.

En 1913, Auguste Plat, entrepreneur à Antonaves (05), contracte un marché de gré à gré avec la mairie de Châteauneuf pour le rejointement et le couronnement triangulaire des murs, la serrure et la peinture du portail d'entrée et l'élargissement du chemin d'accès.

Le mobilier funéraire présent dans la partie ancienne du cimetière date très majoritairement de la première moitié du 20e siècle. L'agrandissement du cimetière au lieu dit Touissanne (acquisition de la parcelle 540) a été votée, par la municipalité, le 4 décembre 1972.

Dans son Tableau historique des Hautes-Alpes (1887), Joseph Roman mentionne une ancienne chapelle Saint-Michel au milieu du cimetière, ce qu'aucune source ne nous a permis de vérifier.

Période(s) Principale : Moyen Age
Secondaire : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Plat Auguste,
Auguste Plat

Entrepreneur à Antonaves (05).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Situé à près de 2 km du village de Châteauneuf-de-Chabre et à 500 m du quartier du Plan, le cimetière de Châteauneuf voisine la chapelle Notre-Dame-des-Fraisses, au quartier Saint-Martin.

Accusant une déclivité moyenne, il est divisé en deux parties aux entrées distinctes. La partie la plus ancienne est ceinturée par un mur de clôture en moellons calcaire (maçonnerie à chaux et sable) presque entièrement recouvert d'un épais enduit de ciment et présentant un couronnement. Elle comporte quatre niveaux séparés par des degrés maçonnés de deux à trois marches et ne peut plus accepter de nouvelles concessions. Son portail métallique à deux vantaux est flanqué de deux pilastres en pierre de taille.

La partie la plus récente offre une plus grande surface et de nombreux emplacements disponibles. Au sol herbeux, elle est clôturée, d'une part grâce au mur de la partie ancienne du cimetière, au sud et d'autre part grâce à un grillage scellé dans un mur maçonné partiellement crépi. Elle dispose d'un large portail métallique.

Les deux entrées, situées à l'est, sont accessibles depuis l'aire de stationnement.

Murs calcaire moellon
ciment enduit
Escaliers
Précision dimensions

Surfaces approximatives : 400 m² pour la partie ancienne ; 650 m² pour la partie récente. Dimensions du portail de la partie ancienne : la = 180 ; h = 200.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Gap, 1602. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 G 780.

    p. 433 et suivantes, le 22 juin
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Gap, 1612. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 G 781.

    Visite de la paroisse de Châteauneuf-de-Chabre, p.659
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Gap, 1733-1741. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 G 788.

    Visite de la paroisse de Châteauneuf-de-Chabre, 1740 (p.336-337)
  • Travaux communaux. Commune de Châteauneuf-de-Chabre, 1874-1940. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 O 523.

    Réparations au cimetière, 1913 Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 1 O 523
  • Délibérations du Conseil municipal de la commune de Châteauneuf-de-Chabre, 1898-1972. 4 décembre 1972. Archives communales, Châteauneuf-de-Chabre : sans cote.

    4 décembre 1972
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Châteauneuf-de-Chabre. / Dessin à l'encre sur papier par Allec ainé, géomètre du cadastre, 1824. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 3 P 378.

    Section C, parcelle 41
Bibliographie
  • ESTIENNE, Marie-Pierre. Fiches des sites archéologiques de Châteauneuf-de-Chabre. Aix-en-Provence : Service régional de l'archéologie, 2001.

    le cimetière
  • ROMAN, Joseph. Tableau historique du département des Hautes-Alpes. Paris : Imprimerie Nationale, 1887-1890. 2 vol.

    p.145
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional des Baronnies Provençales - Bonan Aurélie