Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
Dénominations ciboire
Titres
Aire d'étude et canton Vaucluse
Adresse Commune : Entrechaux

Ce ciboire est l’œuvre de l'orfèvre lyonnais Thomas-Joseph Armand-Calliat actif à Lyon entre 1854 et 1892. L'inventaire de 1906 porte la mention, sous le n°61, de "deux ciboires un en argent et un argenté estimés 40 francs". L'objet a été volé dans l'église entre le 18 et le 24 septembre 2017.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Lieu d'exécution Édifice ou site : Rhône-Alpes, 69, Lyon
Auteur(s) Auteur : Armand-Calliat, dit(e) Armand-Calliat
Armand-Calliat , dit(e) Armand-Calliat

Thomas-Joseph Armand épouse en 1853 Jeanne Calliat, héritière par son père d'une fabrique d'orfèvrerie à Lyon tenue par François-Philibert-Marie Calliat. Il reprend l'atelier d'orfèvrerie avec son épouse et sa belle-soeur et fonde la maison Armand-Calliat et soeur. Le poinçon est insculpé en 1854. La maison Armand-Calliat est primée aux expositions universelles de 1862, 1867, 1878, 1889 et 1900.

A la mort de Thomas-Joseph, l'atelier est repris par son fils, Joseph, le poinçon reste le même. Ce dernier est insculpé à nouveau en 1901, puis est biffé en 1907.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Ciboire en argent à pied bombé de section circulaire, tige à large nœud piriforme au-dessus d'une collerette à ressaut uni. Coupe unie moulurée de filets doublée d'une fausse-coupe ajourée. Couvercle à double-ressaut bombé surmonté d'une croix rivetée au sommet. Décor repoussé et ciselé, amati par endroits, fondu (croix), ajouré (fausse-coupe). Intérieurs de la coupe et du couvercle dorés.

Catégories orfèvrerie
Matériaux argent, repoussé, ciselé, ciselé au mat, ajouré, doré
Précision dimensions

h = 26 ; d (pied) = 12

Précision représentations

Le bord du pied est ciselé de trois rosettes entre trois réserves rectangulaires bordées d'amati. Sur le pied bombé, le décor est ciselé de trois larges cartouches amatis, terminés en volutes, comblés de tiges de roseaux, pampres de vigne et épis de blé assortis de feuillages de part et d'autres. Au-dessus de la collerette à frise d'oves et le ressaut uni, le nœud reprend ce même décor de cartouches amatis à feuillages. La fausse coupe qui couvre la coupe unie est finement ajourée de médaillons et rinceaux feuillagés délicatement amatis. Le bord de la coupe et le bord du couvercle sont moulurés de filets. La coupe est à double-ressaut et bombé. Il reprend le décor de réserves unies et rosettes du bord du pied. Au-dessus du ressaut, la partie bombée est ciselée de palmettes et feuilles dans des cartouches à volutes amatis à l'intérieur et sur les bords. Au sommet, la croix fleuronnée est fixée sur une disque uni.

Inscriptions & marques garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973
poinçon de maître
Précision inscriptions

Poinçon de garantie et de titre insculpé sur le couvercle et le bord du pied : tête de Minerve. Poinçon de fabricant insculpé sur la coupe et le bord du pied : initiales ACS une abeille, dans un losange horizontal (Thomas-Joseph Armand-Calliat, Lyon).

États conservations bon état
Précision état de conservation

L'objet est utilisé régulièrement.

Statut de la propriété propriété de la commune, Mention dans l'inventaire de 1906.
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens des fabriques et des menses du diocèse d'Orange dressé en vertu de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. Biens possédés ou en jouissance de la mense et de la fabrique d'Entrechaux, février-novembre 1906. Archives départementales de Vaucluse, Avignon : 9 V 7.

    n°61
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Département de Vaucluse - Vergne Sophie