Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Voir

DESCRIPTION

Dénomination : ciboire.

Structure et formes : les éléments semblent soudés. Plan circulaire.

Matériaux et techniques : argent, moulé partiellement doré (les bandes portant les inscriptions ne sont pas dorées). Pierreries montées sur griffes et bâts : petite croix et rosettes sur le pied, barrette (cris­tal de roche) sur la coupe, sortes de fleurs sur le couvercle. Décor gravé.

Iconographie et décor :

Pied : trois scènes séparées par un petit bouquet de fleurs : Annoncia­tion, Jésus et les docteurs, Calvaire. Course de rinceaux stylisés.

Collerettes : petites perles.

Couvercle : croix à extrémités fleurdelisées.

Dimensions : H. tot. 23, 5 cm, diam. pied : 14, 5 cm, diam. coupe : 11 cm.

État de conservation : bon. Les ornements en pierreries sont postérieurs à la confection du ciboire. Plaque de renfort en laiton sous le pied.

Marques et inscriptions :

Deux poinçons illisibles sur le bord du pied.

Poinçon de maître et poinçon de garantie gros ouvrages, premier titre départements (Minerve) sur le bord de la coupe et sur le bord du couver­cle.

Poinçon de maître de l'orfèvre lyonnais Favier (BEUQUE, Poinçons de maîtres, p. 294, n° 2613).

Trois inscriptions gravées en capitales romaines à l'intérieur d'une bande et précédées d'une croix :

- EGO SUM VITIS VOS PALMITES, sur le noeud.

- QUI MANDUCAT HUNC PANEM VIVET IN AETERNUM, sur la coupe.

- PANIS QUEM EGO DABO CARO MEA EST PRO MUNDI VITA, sur le couvercle.

HISTORIQUE

Cette oeuvre de l'orfèvre lyonnais Favier, postérieure à 1838, n'est pas mentionnée dans l'inventaire de 1867 (A.D. 84, 28 J, ancienne cote A.C. Cavaillon, série S, n° 44).

Dénominations ciboire
Numérotation artificielle 2
Aire d'étude et canton Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Adresse : place Voltaire

Ce ciboire réalisé par Favier Frères ne semble pas mentionné dans l'inventaire de 1867, mais sa forme est très proche de celle du ciboire No 5, daté du milieu du 19e siècle (notice IM84001258). Les adjonctions de pierreries sont postérieures.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle , (?)
Lieu d'exécution Édifice ou site : Rhône-Alpes, 69, Lyon
Auteur(s) Auteur : Favier Favier Frères, dit(e) Branche lyonnaise,
Favier Frères Favier , dit(e) Branche lyonnaise

Famille d'orfèvres active à Lyon, premier poinçon insculpé entre 1824 et 1827, biffé en 1976. Leur poinçon n'a pas changé entre ces deux dates : losange horizontal chargé d'un soleil et encadré par deux F.

La première génération, fondatrice, est celle des frères Jean-Marie François Henri (dit François) Favier, André-Michel Favier, Pierre-Henry Favier et Joseph Favier. Les frères travaillent ensemble à Lyon de 1827 environ jusqu'au départ de Pierre-Henry pour Paris en 1847 (ce dernier insculpe alors un nouveau poinçon à Paris).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre, signature

Eléments soudés, semble-t-il. Argent doré, sauf sur les bandes portant les inscriptions. Décor gravé. Bijoux en diamants ou brillants montés sur griffes ou bâts, rapportés sur le pied, la coupe (barrette en cristal de roche) et le couvercle.

Catégories orfèvrerie
Structures plan, circulaire
Matériaux argent, décor à relief gravé, doré
diamant
cristal de roche
Précision dimensions

h = 23,5 ; d = 14,5 ; dimensions totales. Diamètre de la coupe : d = 11.

Iconographies Annonciation, Jésus et les Docteurs, Calvaire, bouquet : fleur, rinceau
perle
croix
Précision représentations

Rinceau stylisé, trois scènes de la vie du Christ séparées par des bouquets de fleurs, sur le pied. Collerettes perlées.

Inscriptions & marques poinçon de maître
poinçon garantie et titre argent départements depuis 1838
inscription concernant l'iconographie, gravé, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

poinçon des maîtres lyonnais Favier Frères et poinçon de garantie et de titre de l'argent pour les départements depuis 1838, insculpés sur le bord de la coupe et le couvercle. Inscriptions gravée en capitales : EGO SUM VITIS VOS PALMITES, sur le noeud, QUI MANDUCAT HUNC PANEM VIVET IN AETERNUM, sur la coupe, PANIS QUEM DABO CARO MEA EST PRO MUNDI VITA, sur le couvercle.

Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Reynier Françoise