Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château, Usine de Produits Pharmaceutiques

Dossier IA84000407 réalisé en 1969

Fiche

CHÂTEAU

DESCRIPTION

Situation et composition d'ensemble

Le château et ses dépendances sont construits au nord-est du village sur le flanc d'un coteau qui borde une légère dépression descendant vers la vallée de la Durance ; cette dépression sépare ces constructions de l'agglomération et constituait l'essentiel du parc.Le domaine bâti se compose de deux groupes de bâtiments distincts séparés par une cour étroite : le château lui-même dont les façades massives sont précédées de rangées de platanes bordant les allées d'accès, et à l'est, la fabrique en partie ruinée.

Deux autres édifices font partie de l'ensemble : le pigeonnier nord-est et un bâtiment ruiné ou non achevé à l'est.

Vue aérienne oblique éloignée, prise du sud.Vue aérienne oblique éloignée, prise du sud. Corps de bâtiment principal A, façade latérale gauche, extrémité ouest.Corps de bâtiment principal A, façade latérale gauche, extrémité ouest.

Matériaux et leur mise en œuvre

L'ensemble du gros œuvre est en blocage enduit à l'exception des chaînes d'angle et des chambranles appareillés. Calcaire jaune (corps de logis), calcaire blanc (bâtiment d'exploitation).

Parti général, plans, coupe et élévations intérieures

- Corps de logis A

Il se compose de deux parties accolées :

Un premier corps de bâtiment orienté à l'ouest, double en profondeur avec un vestibule central ouvrant sur la cage d'escalier. Il y a un étage carré et un étage sous comble. Sous le rez-de-chaussée, un sous-sol voûté d'arêtes.

La partie nord-ouest de ce corps de bâtiment est la plus ancienne, comme l'indique la croisée murée de la façade latérale gauche.

Une aile en retour a été accolée à la façade postérieure ; on a prolongé la façade latérale droite dont on a conservé le parti. Cette aile possède des étages situés au niveau des repos de l'escalier du corps de bâtiment principal.

- Bâtiments annexes

Ils se composent :

- du corps de bâtiment B (chapelle) en retour sur le côté nord de l'aile ajoutée au corps de logis A. Il comprend un étage carré.

- les bâtiments D, en retour au nord de l'ensemble déjà mentionné dont ils sont séparés par une cour intérieure C.

- la fabrique (H - F).

Élévations extérieures

- Corps de logis A

Mur nord et corps de bâtiment principal A, vue d'ensemble.Mur nord et corps de bâtiment principal A, vue d'ensemble.

Façade antérieure : façade ordonnancée de sept travées réparties sur trois niveaux. La travée centrale, avec la porte d'entrée au décor architecturé couronné par un entablement servant de balcon est isolée des travées latérales groupées trois par trois. Toutes les baies sont en segment, avec un chambranle à bossages. Chaînes d'angle à bossages, génoise à quatre rangs.

Façade postérieure : en partie cachée par le corps de bâtiment B. Non ordonnancée, elle présente trois niveaux de baies en segment (premier et deuxième niveaux) et carrées (troisième niveau). Chaîne d'angle à bossages à droite. Génoise à quatre rangs.

Façade latérale gauche : en partie masquée par un appentis. Elle possède trois niveaux de baies en partie transformées, dont une croisée au chambranle à bossage au deuxième niveau, et de petites fenêtres à meneau, pareillement décorées au troisième niveau. Chaînes d'angle et génoise à quatre rangs. Quatre baies en segment peintes en trompe-l’œil au premier niveau.

Façade nord de l'aile en retour : mur pignon sans ordonnance apparaissant au-dessus du corps de bâtiment B.

Façade latérale droite : façade ordonnancée de sept travée sur trois niveaux. Les baies sont identiques à celles de la façade antérieure. Chaînes d'angle, génoise à quatre rangs.

Façade est de l'aile en retour sur la cour E : façade ordonnancée de quatre travées sur trois niveaux. Mêmes baies que précédemment. Chaîne d'angle peinte à droite (trompe-l’œil).

Façade est sur la cour E du bâtiment B : façade ordonnancée de deux travées sur deux niveaux. Les baies, identiques aux précédentes, ont des dimensions différentes.

- Corps de bâtiment B

Pignon nord : le haut du mur, prévu pour être dégagé (des pierres d'attente étant placées seulement dans la moitié inférieure), conserve les traces d'un décor en trompe-l’œil : chaînes à bossages, bandeau soulignant le pignon, oculus.

- Bâtiments d'exploitation D

Façade nord du bâtiment d'exploitation D.Façade nord du bâtiment d'exploitation D. Cour C, angle nord-est.Cour C, angle nord-est.

Façade sud sur la cour E : façade ordonnancée d'une travée centrale au premier niveau et trois travées au deuxième niveau ; les baies sont identiques aux précédentes (bâtiment B). Les deux façades conservent les traces de décor en trompe-l’œil : bandeau séparant les niveaux, chaînes d'angles à bossages, deux travées feintes au premier niveau de la façade du bâtiment D.

Le reste des façades est très irrégulier et a subi de nombreuses reprises et additions.

Combles et couvertures

Les charpentes n'ont pas été étudiées. Couverture de tuiles creuses.

Distribution intérieure

- Corps de logis A

La répartition des pièces du rez-de-chaussée s'effectue de part et d'autre du vestibule Aa.

L'escalier comprend deux volées droites parallèles, de sens contraires, séparées par un repos donnant jusqu'au premier étage, 14 et 11 marches, jusqu'au deuxième, 12 et 12 marches. Les deux premières marches en volute sont en marbre jaune, rouge et noir. La cage est plafonnée et ne possède aucune fenêtre sur l'extérieur.

Le sol est carrelé de marbre bleu, noir et blanc en carreaux disposés en diagonale. Les murs sont enduits.

- Petite salle Ab : - Murs : soubassements en stuc peint en gris. Embrasure de fenêtre stuquée. Papier peint.

- Plafond : plâtre à moulures très simples.

- Décor : deux dessus de portes en stuc moulurés, encadrant une scène champêtre peinte.

- Sol : tomettes. Menuiseries : porte et fenêtre à volets en noyer.

- Salle de jeux Ac : - Murs : lambris de noyer (h : 0,88 m) et papier peint.

- Décor de stuc : - angles arrondis des murs

- dessus de porte à encadrement chantourné et scène peinte sur toile (1,00 x 0,90 m) représentant quatre angelots avec des livres et un globe autour d'un bureau

- dessus et embrasure de fenêtre avec guirlandes et roses nouées.

- hotte de la cheminée en marbre vert veiné ; deux pilastres encadrent un motif identique au-dessus de porte. La peinture représente trois angelots jouant avec des statuettes.

Salle Ac (salle de jeux), mur nord : cheminée et panneau stuqué.Salle Ac (salle de jeux), mur nord : cheminée et panneau stuqué. Corps de bâtiment principal A. Dessus de porte du vestibule.Corps de bâtiment principal A. Dessus de porte du vestibule.

- plafond : les quatre portes délimitent des panneaux ornés de rosaces.

- Salle à manger Ad : - Murs : faux soubassement en stuc peint en gris soutenant des colonnes en stuc entre lesquelles étaient accrochés des tableaux.

- Décor de stuc : dessus de portes avec des urnes ornées de guirlandes

- Plafond : rosace centrale sans doute récente. Corniche simple.

- Salle à manger Ae : - Murs : fausses boiseries (h : 0,70 m) en plâtre moulé.

- Décor de stuc : - angles des murs arrondis et ornés de motifs végétaux.

- dessus de portes : encadrements moulurés recouverts d'une guirlande

- panneaux moulurés sur le côté des portes

- dessus de fenêtres ornés de branches et de feuillages noués.

- trumeau au motif identique aux dessus de portes

- cheminée de marbre blanc à incrustations de marbres roses et noirs. La hotte est identique au trumeaux.

- le plafond est orné de motifs végétaux aux extrémités des panneaux délimités par les quatre poutres.

Menuiseries : en noyer : vantaux de portes et volets des fenêtres.

Peintures sur toile : clouées sur les dessus de portes (disparus), le trumeau et la hotte de la cheminée

- Grand salon Af : - Murs : boiseries de noyer à hauteur d'appui.

- Décor de stuc : - angles des murs arrondis avec motifs végétaux assez épais

- dessus de portes constitués d'une base à palmettes et d'une cadre à crossettes entourant des figures allégoriques en bas-relief

- porte est : la charité et l'abondance.

- porte ouest : la justice, le commerce et la force

- dessus de fenêtre à motifs végétaux.

- trumeau nord : scène champêtre galante, trumeau sud : cadre à crossettes. Scène champêtre galante.

- trumeau ouest : scène champêtre de pique-nique.

- cheminée de marbre blanc avec incrustations de marbres jaune veiné de noir et noir. Hotte en stuc semblable aux trumeaux : scène champêtre galante.

Plafond : à cinq panneaux séparés par quatre poutres, ornés alternativement de rosaces et de motifs inscrits dans un carré.

- les rosaces, entourées d'une guirlande, figurent des allégories de la peinture, de la géographie et des mathématiques.

Grand salon : trumeau, pastorale.Grand salon : trumeau, pastorale. Grand salon : un médaillon du plafond, les mathématiques.Grand salon : un médaillon du plafond, les mathématiques.

- les côtés des poutres sont ornés de médaillons ovales entourés de branches fleuries : angelots jouant avec de petits animaux ou avec des jouets.

- Pièce Ag : - Murs : lambris incomplet de 0,75 m de haut.

- Décor de stuc : - angles des murs arrondis ornés de guirlandes fleuries.

- plafond à frise de rinceaux de feuilles de vigne.

Corps de bâtiment annexe

Ruines d'un bâtiment isolé mentionné dans le dossier du château. Il semble qu'il n'a jamais été terminé.

Sa façade antérieure conserve sa travée centrale et la partie droite qui témoignent d'une ordonnance symétrique.

Les autres façades, latérale gauche, et postérieure aveugle, sont sans grand intérêt. Il ne reste aucun dispositif intérieur.

L'ensemble est en calcaire gris-jaune. Les appareils sont bouchardés.

COLOMBIER

Colombier de plan circulaire situé au nord-est de l'ensemble des bâtiments du château. Il est orienté au sud. Toutes ses dispositions intérieures ont disparu. Gros-œuvre de blocage irrégulier.

L'élévation extérieure présente deux niveaux séparés par un cordon. Le premier niveau est percé d'une seule porte au droit de laquelle s'ouvre une fenêtre au deuxième niveau : arc en segment, clé arasée. Pigeonnier, côté ouvertures.Pigeonnier, côté ouvertures.

La moitié nord de ce niveau est surélevée par rapport à la partie sud, qui était couverte d'un toit en appentis. Les claustra étaient originellement situés entre les deux niveaux de toitures.

BAIE

Type de baie : porte piétonne

Matériau : calcaire blanc

Dimensions ouverture : Extérieur : h = 1, 65 m ; l = 1, 00 m

Intérieur : H = 1, 68 m ; L = 1, 20 m.

Structure :

- Embrasure : ébrasement intérieur

- Linteau-Arc : extérieur : arc en segment

intérieur : linteau droit en bois (trois madriers superposés)

- Clé : saillante dans sa partie centrale

- Piédroits : simples - feuillure intérieure

- Chambranle : non.

PORTAILS 1 et 2

Les deux portails, identiques, sont situés, l'un à l'entrée de l'allée qui conduit à la façade antérieure sud-ouest du château, l'autre à l'entrée de la grande allée conduisant à la façade latérale sud-est.

Portail ouest, vue d'ensemble côté ouest.Portail ouest, vue d'ensemble côté ouest. Portail sud : pile gauche côté sud.Portail sud : pile gauche côté sud.

Chacun se compose de deux piliers de plan rectangulaire, bien appareillés, ornés sur leur face antérieure et postérieure d'un pilastre sur base moulurée et couronné d'un chapiteau ionique ; un entablement, en ressaut au droit du pilastre, et une corniche faisant retour sur les quatre faces. Bon état général ; les corniches des piliers du portail ouest ont été bûchées sur les faces intérieures.

Le portail ouest est situé au centre d'une exèdre formée par le mur de clôture de la propriété.

Le portail sud est aujourd'hui isolé.

Les grilles ont disparu.

ATELIERS

DESCRIPTION

Situation et composition d'ensemble

Ensemble de deux bâtiments parallèles situé à l'est du château ; ils sont séparés par une cour (F) et ne tranchent pas sur les masses en général médiocres.

Matériaux et leur mise en œuvre

Calcaire blanc cassé en gros moellons. Chambranles et arrêts de génoises en pierre de taille - voûtes coffrées.

Clos de la fabrique. Mur nord. Porte charretière.Clos de la fabrique. Mur nord. Porte charretière. La fabrique. Corps de bâtiment est. Porte datée 1765.La fabrique. Corps de bâtiment est. Porte datée 1765.

Parti général

Seul le bâtiment (I) a été étudié et relevé. Il est entouré par deux cours fermées d'un haut mur. Il se compose semble-t-il d'une partie plus ancienne, voûtée, avec encore certains accessoires et un moulin à huile : pressoir, meules. Le reste a été ajouté par la suite, peut-être assez vite car les différences de mises en œuvre ne sont guère décelables. L' étage fut aménagé en magnaneries.

Le bâtiment situé entre les cours E et F ne parait avoir servi que de greniers et remises.

Élévations extérieures

L'ensemble des élévations présente une même sorte de baies en arc en segment, au chambranle affleurant au nu du mur. Certaines baies sont datées :

Bâtiment I - Porte Est : sur la clé 1765.

- Porte charretière de la salle I C : 1766

- Salle la - clé de la voute : 1770

- Façade ouest - première travée - peint à la sanguine : 1770

CHAPELLE DE CHÂTEAU

La chapelle est située dans l'entre-sol du corps de bâtiment B mentionné dans la description du château. C'est une pièce rectangulaire éclairée par deux fenêtres à l'est et une fenêtre en partie murée au sud. Le principal intérêt réside dans le décor de stuc de grande qualité constitué par un entablement et une corniche à denticules portés par un ensemble de pilastres reposant sur un stylobate. Les panneaux délimités par les pilastres possèdent tous un cadre échancré aux angles supérieurs. Seuls les deux panneaux encadrant l'emplacement de l'autel sont ornés de chutes d'objets liturgiques noués à un ruban.

Chapelle, mur est.Chapelle, mur est. Chapelle, mur nord : chute droite.Chapelle, mur nord : chute droite.

Des tableaux complétaient ce décor, au-dessus de l'autel et sans doute contre le mur ouest.

Parties constituantes non étudiées chapelle, colombier, jardin, moulin
Dénominations château, usine de produits pharmaceutiques
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : Vitrolles-en-Lubéron
Lieu-dit : le Grand Pré
Cadastre : 1939 B 318 A 332, 350 ; 1838 B 5 A 9, 21

Château construit peu avant 1678 pour Françoise de Cambis, veuve d'Honnoré de Brancas Forcalquier ; vendu en 1753 à Jean d'Ailhaud, bourgeois enrichi par la fabrication d'une poudre purgative, dont le fils et le petit fils ont fait remanier et agrandir les bâtiments et construire l'usine, dont le bâtiment est daté par plusieurs inscriptions des années 1765, 1766 et 1770 ; ensemble partiellement ruiné aujourd'hui.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1765, porte la date
1766, porte la date
1770, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Vaste édifice composé d'un corps de logis, d'une chapelle, de bâtiments d'exploitation agricole, d'une usine, d'un second corps de bâtiment (ruiné) , d'un colombier et d'un jardin ; corps de logis à plan symétrique, contenant un sous-sol voûté d'arêtes, un étage carré et un étage de comble à surcroît desservis par un grand escalier central, agrandi à l'est d'une petite aile en retour et d'une petite chapelle plafonnée ; élévations ordonnancées ; nombreux décors de gypserie, de peinture, de ferronnerie et de menuiserie ; usine isolée à l'est, formée de 2 grands corps de bâtiment allongés entre 2 cours fermées, dont celui de l'est contient un moulin à huile ; autre corps de bâtiment isolé au sud-est, en ruine, comportant une élévation ordonnancée ; colombier isolé de plan circulaire ; jardin d'agrément à l'ouest, avec portail inscrit dans un exèdre, allée centrale et 2 bassins rectangulaires ; autre portail et allée d'accès principal au sud

Murs molasse
enduit
moellon
Toit tuile creuse
Plans plan symétrique
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage en surcroît
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau plein-cintre
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
appentis
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
Énergies énergie animale
Techniques décor stuqué
peinture
menuiserie
ferronnerie
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Dautier Yves - Vincent Jean - Sauze Elisabeth