Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

château de Verdon

Dossier IA04000270 réalisé en 2004

Fiche

Le Château de Verdon fut construit quelques années avant la Révolution pour Alexandre de Demandolx, qui abandonna à son profit le château de Ville. Retiré à Marseille, le marquis de Demandolx le vendit au sous-préfet de Castellane Rabiers du Villars, qui fit construire de nouvelles écuries, la grande terrasse plantée de platanes au sud du château et un verger en terrasses avec réservoir pour l'irrigation et pavillon.

La fille aînée et héritière du sous-préfet laissa le château à l'abandon avant de le revendre, en 1851, au marquis Henri de Demandolx.

Remis en état, l'édifice fut conservé jusqu'à la mise en eau du barrage de Castillon, dont les eaux ont recouvert le site en 1949.

Outre plusieurs documents écrits, trois vues anciennes nous font connaître le château de Verdon : deux aquarelles de J.-J. Levie datées de 1864 et une photographie prise vers 1940, quelques années avant la destruction. Le bâtiment des écuries, à peu de distance au nord du logis, a dû être reconstruit ou remanié entre 1864 et 1940, car le toit à longs pans a changé de sens et les baies se sont multipliées entre les deux dates.

Henri de Demandolx mentionne, dans un manuscrit de 1877 consacré à l'histoire de sa famille, de nombreux travaux de réparation et d'embellissement apportés par lui, mais sans en préciser la nature exacte. Il faut peut-être lui attribuer l'habillage néo médiéval de la chapelle (accolée à l'est du château).

Cette aile, visible sur le cadastre napoléonien, est représentée sur une des deux aquarelles de 1864 sous forme d'une tour forte, coiffée d'un toit d'ardoises, en pavillon très pentu. Les angles sont flanqués d'échauguettes. Deux ouvertures en ogive sont percées au rez-de-chaussée et à l'étage. L'ogive du rez-de-chaussée comporte un remplage. Entre les deux niveaux un blason sculpté.

Il est douteux que ces dispositions soient d'origine pour un édifice construit à la fin du 18e siècle. L'interprétation de la source iconographique doit être prudente. L'artiste a pu arranger au goût du jour une réalité plus modeste, mais il n'est pas à exclure que des travaux survenus entre 1851 et 1864 aient mis cette aile au goût du jour. La photographie, prise assez près du portail, ne laisse rien voir de cette partie de l'édifice.

Appellations château de Verdon
Parties constituantes non étudiées chapelle, écurie, verger
Dénominations château
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Demandolx
Lieu-dit : le Château
Cadastre : 1834 A 479 à 481

Le Château de Verdon fut construit quelques années avant la Révolution pour Alexandre de Demandolx, qui abandonna à son profit le château de Ville. Retiré à Marseille, le marquis de Demandolx le vendit au sous-préfet de Castellane Rabiers du Villars, qui fit construire de nouvelles écuries, la grande terrasse plantée de platanes et un verger en terrasses avec réservoir pour l'irrigation et pavillon. La fille aînée et héritière du sous-préfet laissa le château à l'abandon avant de le revendre, en 1851, au marquis Henri de Demandolx. Remis en état, l'édifice fut conservé jusqu'à la mise en eau du barrage de Castillon, dont les eaux ont recouvert le site en 1949.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle

Ensemble composé de 3 corps de bâtiment : le logis, la chapelle, contiguë à celui-ci, et les écuries, isolées au nord. Le plan en L et le toit à croupes donnaient au logis l'allure d'un pavillon, impression renforcée par la perspective, depuis la cour d'entrée, de la façade ouest et de l'élévation sud, toutes deux à quatre travées de baies en arc segmentaire et au décor rythmé par des chaînes d'angle à bossages, une plinthe, deux cordons et une corniche en pierre de taille. Il comprenait 4 niveaux : un étage de soubassement voûté servant de cuisine, 3 salons en rez-de-chaussée surélevé, 3 chambres avec cabinets au 1er étage, 4 petites chambres au 2e étage. Le deuxième corps de bâtiment, collé au nord-est du premier, contenait la chapelle, surmontée d'un étage servant de grenier et de lingerie. Devant la façade ouest du château, la terrasse dominant le Verdon était fermé à chaque extrémité par une claire-voie avec une grande porte sans couvrement en pierre de taille.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
États conservations détruit

Références documentaires

Documents d'archives
  • DEMANDOLX, Henri de. La famille des Demandolx. Manuscrit, 1877, 2 vol., 297 p. Collection particulière.

    p.32, 36 à 40.
Documents figurés
  • [Vue du château de Verdon depuis la terrasse du sud.] / Aquarelle, par J-J Levie, 20 août 1864. Collection particulière

  • [Portail d'entrée et façade ouest du château de Verdon.] / Photographie noir et blanc, vers1940. Collection particulière

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï - Sauze Elisabeth - Brunet Marceline