Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle Saint-Vincent

Dossier IA05000469 réalisé en 1983

DESCRIPTION

- Chapelle orientée isolée sur une petite éminence rocheuse à flanc de montagne.

- Construite en blocage enduit. Pierre de taille (tuf) pour la porte d'entrée, la porte latérale, la corniche du chevet, les fenêtres et le clocher. Reprises au mortier rose

- Nef couverte par la charpente ; abside en cul-de-four ; éclairage de la nef par deux fenêtres à simple ébrasement au sud (la seconde remplacée par la porte à coussinets) et une seule au nord ; éclairage de l'abside par une fenêtre moderne rectangulaire au sud. La porte est en plein cintre.

- La charpente se compose de cinq fermes à entrait et faux entrait assemblés par des queues d'aronde, sans poinçon.

- Les élévations extérieures sont enduites et badigeonnées d'ocre clair (avec une bande plus foncée soulignée d'un filet rouge) sur les rampants du pignon ouest ; badigeon blanc plus récent. A droite de la porte, bénitier sphérique en marbre rose.

- La totalité des élévations intérieures est recouverte de fresques (restaurées) dont il reste de larges pans.

- Sol recouvert d'un plancher. Autel en maçonnerie englobant peut-être l'autel d'origine.

ANNEXES

- Marques et inscriptions :

- bénitier de la façade antérieure : S V + O

- graffiti gravé dans l'enduit : 1. 7 . 2 . 8. / 1752 / 1738 / 1740

- ROUX / Vincent

- L R 1977

- M R 1982

- 434 au jus

- Fourrat

- BERNARD / 1980

- OCTOBRE / 1950 / PASCAL / JEANNINE / SOUVENIR / DE / GARDER LES / VACHES

- 1930 / ANTOINETTE / FRANCIS

- MORAND JOSEPH / VALLOUISE

- GILBERTE / 1934

- CECILE / DANIEL / 1973.

Vocables Saint-Vincent
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Argentière-la-Bessée (L')
Adresse Commune : Puy-Saint-Vincent
Lieu-dit : Saint-Vincent
Cadastre : 1840 B3 1919 ; 1962 B5 1707

La décoration peinte à l'intérieur de l'édifice (en particulier sur le thème de saint Vincent de Saragosse) peut être datée du début du 3e quart du 15e siècle. Sans doute a-t-elle été réalisée après la canonisation en 1455 de saint Vincent Ferrier qui avait séjourné dans la région entre 1399 et 1403. La chapelle pourrait avoir été construite soit à l'issue de la prédication du saint soit après sa canonisation. Un pélerinage est attesté au 19e siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 15e siècle , (?)
Principale : milieu 15e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Chapelle orientée comprenant une nef unique éclairée par deux fenêtres au sud, la 2e étant remplacée par une porte à coussinets, et une seule au nord et couverte d'une charpente récente et une abside en cul-de-four éclairée au sud par une fenêtre moderne. La porte d'entrée est en plein-cintre. Un même toit à longs pans et croupe ronde couvre aujourd'hui l'ensemble. Un clocher-mur à une baie, en tuf, remonté, repose sur l'arc- triomphal. Les chaînes d'angle et les baies sont en tuf. La totalité des élévations intérieures est recouverte de peintures murales largement conservées et restaurées.

Murs pierre
tuf
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
croupe ronde
Typologies chevet semi-circulaire, clocher-mur
Techniques peinture

Les peinture monumentales qui ornent l'intérieur de l'édifice sont étudiées dans la base Palissy.

Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1990/10/25

Références documentaires

Bibliographie
  • DARTEVELLE, Guylaine. Églises médiévales des Hautes-Alpes. Taulignan : Plein Cintre éditions, 1990. 119 p.

    P. 101.
  • JACQUES, Louis (chanoine). Chapelles rurales des Hautes-Alpes. 1956. t.1.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Faure-Vincent David - Desvignes-Mallet Chantal