Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle Saint-Jean-Baptiste

Dossier IA00049814 réalisé en 1986

Fiche

Œuvres contenues

HISTORIQUE

La chapelle Saint-Jean-Baptiste du Pied du Col n'est pas citée anciennement par les érudits locaux. Par contre en 1676 une chapelle Notre-Dame-de-Pitié est attestée au Pied du Col. Cette chapelle est ornée en 1712 d'une statue de saint Jean-Baptiste. L'actuelle chapelle Saint-Jean-Baptiste porte la date 1646. Il est possible qu'il s'agisse du même bâtiment.

D'après les descriptions partielles du registre de la chapelle, le bâtiment était en 1688 couvert d'ardoises. Le pignon était découvert et coupé de redents d'ardoises. En 1689 les fenêtres comportaient des carreaux de verre.

De 1694 à 1701 la chapelle subit d'importantes réparations qui sont effectuées par des maçons du Val d'Aoste. Les deux murs-pignons et la toiture sont refaits, ainsi que le clocher. Quatre degrés sont construits devant la porte d'entrée. Le chœur est agrandi.

La chaux provient de Briançon ; les ardoises de Besse.

En 1714 la chapelle est blanchie par un maçon savoyard du Faucigny.

En 1737 les fenêtres sont fermées par du papier huilé.

En 1927 la chapelle est de nouveau réparée. La toiture est refaite en ardoises de La Grave. Les fenêtres garnies de carreaux.

DESCRIPTION

Situation

A l'est du village du Pied du Col.

Chœur orienté. L'édifice est partiellement enterré dans la pente de direction nord-sud.

Inscriptions : 1646 gravé sur une pierre d'angle du mur.

1895, gravé dans le bois de la porte.

6BCA / ICre au-dessus de la porte / 76 / 02

Matériaux

Murs : moellons de pierre grossièrement équarris, enduits à la chaux.

Arc de la porte, oculus, et clocher-mur : tuf - pierre de taille.

Structure

L'ensemble de l'édifice est couvert d'une fausse-voûte en lambris. Lambris en berceau sur la nef. Lambris imitant une voûte d'arêtes sur le chœur.

Élévation

Le clocher-mur à une baie occupe une position exceptionnelle au centre du mur-gouttereau sud. Dans les autres chapelles le clocher-mur est habituellement en mur-pignon.

Couverture

Le toit à deux pans est couvert d'ardoises.

ANNEXE

Liste du mobilier de la chapelle Notre-Dame-de-Pitié

D'après le registre de la chapelle conservé aux Archives départementales des Hautes-Alpes.

1678 : deux grands chandeliers de laiton rond.

1680 : une croix de la Passion en bois.

1692 : achat à Jacque Col du Bourg d'Oisans d'une huile sur toile de "l'image de Notre-Dame de Pitié" pour laquelle on fait faire un cadre en noyer.

1712 : un grand crucifix, une Vierge et un saint Jean-Baptiste achetés à Grenoble.

1714 : quatre bouquets artificiels, quatre vases argentés achetés à Lyon.

1720 : une "garde-robe" en noyer faite par maistre Pierre Arnaud.

1731 : une aube achetée à Lyon.

1777 : "Payé au sieur Latour, maître doreur et sculpteur de Briançon, la somme de 100 livres pour la façon de la sculpture et dorure faite des gradins et [?] en gris de perle le tabernacle figuratif, la niche de la statue de la Vierge, les deux panneaux des côtés et leurs bas-reliefs, et les deux consoles en sculpture dorée.

Vocables Saint-Jean-Baptiste
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Grave (La)
Adresse Commune : Villar-d'Arêne
Lieu-dit : le Pied du Col
Cadastre : 1971 E4 740

Inscription 1646 sur une pierre du mur ; 1895 dans la menuiserie de la porte.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle , (?)
Dates 1646, porte la date
1895, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Murs pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale