Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle Saint-Jacques-le-Majeur

Dossier IA00124848 réalisé en 1991

Fiche

DESCRIPTION

Situation

L'église s'élève au centre du village où elle est isolée.

Composition d'ensemble

Volume simple de petites dimensions.

Matériaux

Maçonnerie entièrement enduite.

Structure

Édifice dirigé vers le nord, comprenant une salle rectangulaire couverte de deux voûtes d'arêtes sur piliers adossés. Deux fenêtres ébrasées rectangulaires sur le côté est. Clocher-mur sur la façade antérieure sud.

Élévations

Élévations simples, recouvertes d'un enduit rustique au ciment sur une plinthe plus épaisse projetée. Seule la façade antérieure sud est badigeonnée de blanc sur enduit lisse ; porte rectangulaire ; oculus quadrilobé.

Le clocher-mur a une baie en arc segmentaire coffré. A la place de la clé, on a intégré une pierre sculptée figurant une tête sous une sorte de dais

Couverture

Comble accessible par une porte sur le côté ouest. Deux versants recouverts de tôles remplaçant les lauzes.

Distribution intérieure

L'ensemble, murs et voûtes, est badigeonné de gris-vert clair. Aucun décor à l'exception du cadre du tableau au-dessus de l'autel, qui est peint en trompe-l’œil et formait une sorte de retable : cadre proprement dit constitué de quatre bandes (rouge, ocre jaune, jaune clair, jaune clair) séparées par des filets bruns ; tout autour, architecture de volutes couronnée par des bouquets. Grisaille en trompe-l’œil. La toile peinte est placée dans un renfoncement à ses dimensions. Plancher.

ANNEXES

Marques et inscriptions :

- Façade sud. Faîtière gravée : 1937.

- Tableau intégré dans le retable en trompe-l’œil : 1733.

CONCLUSION

L'édifice peut dater de la première moitié du XVIIIe siècle.

Vocables Saint-Jacques-le-Majeur
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Aiguilles
Adresse Commune : Arvieux
Lieu-dit : Villargaudin
Cadastre : 1825 E2 350 ; 1979 E2 675

Une chapelle dont on ignore la date de construction aurait été détruite à Villargaudin en 1574 par les troupes protestantes ; elle était encore en ruines en 1701 ; elle a probablement été reconstruite vers 1733, date du tableau d'autel ; elle a été restaurée en 1937, date inscrite sur la faîtière.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1937, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

L'édifice de plan rectangulaire est voûte de 2 travées d'arêtes ; avant son remplacement par de la tôle ondulée, la couverture était en lauses.

Murs pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tôle ondulée
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
Typologies choeur au nord, clocher mur à une baie en façade
Techniques peinture
Statut de la propriété propriété publique (?)

Références documentaires

Bibliographie
  • JACQUES, Louis (chanoine). Chapelles rurales des Hautes-Alpes. 1956. t.1 et t.2.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale