Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle Saint-Hippolyte

Dossier IA05000446 réalisé en 1982

Fiche

Œuvres contenues

DESCRIPTION

Situation

La chapelle Saint-Hippolyte est située à un quart d'heure de marche environ du village de Bouchier, à 1500 m d'altitude, au bord d'un abrupt rocheux qui surplombe la vallée de la Durance. Ainsi elle se détache sur le ciel et est visible de tous les autres villages de la vallée. C'était un lieu de pèlerinage très fréquenté 1.

On peut lire dans l'écoinçon est de l'arc triomphal la date 1509, mais d'après M. Roques le bâtiment et certaines des fresques dateraient de la fin du XVe siècle.

Matériaux

Les murs sont en moellons de pierre locale liés à la chaux. Ils ne sont pas enduits.

Le clocher-mur est en tuf, ainsi que le chambranle de la porte.

Le sol de la chapelle est un parquet de mélèze.

Parti d'ensemble

La chapelle se compose d'une nef couverte d'un plafond formé d'un lattis de bois plâtré, et d'une abside voûtée en cul de four. La nef a été agrandie à une époque indéterminée et la façade initiale abattue. Seule la partie la plus ancienne est ornée de fresques.

La clôture de chœur en bois est identique aux balustrades des tribunes des chapelles Saint-Michel et Sainte-Marguerite.

A l'est de la chapelle a été construite une pièce d'habitation où, selon la tradition, logeait un ermite.

Élévation

Le clocher-mur qui dominait la façade initiale se trouve, par suite de l'agrandissement de la nef, au milieu de l'édifice. Il est identique à celui de la chapelle Saint-Michel à Queyrières. La corniche est soulignée par un décor d'arcatures.

La chapelle comporte deux entrées : l'une à deux battants dans le pignon sud, une petite porte dans le mur-gouttereau est.

Couverture

Le toit est couvert de bardeaux modernes.

Distribution intérieure

Le chœur et la partie la plus ancienne de la nef sont couverts de peintures murales. Celles-ci, en très mauvais état, ont été dégradées par les intempéries et les graffiti dont certains sont très anciens. On notera en particulier celui-ci gravé sur la scène représentant le martyre de saint Hippolyte : DEREPAS de Dijon 1721. Régiment de Flandres

Les thèmes iconographiques sont assez banals :

- Sur la voûte du chœur : le Christ dans une mandorle entouré par les symboles des quatre évangélistes

- Sur le mur du chœur : les douze apôtres? A la base du mur, un décor de draperie.

- Sur les écoinçons de l'arc triomphal : l'Annonciation

- Mur-gouttereau nord : - le martyre de saint Hippolyte

- saint Antoine de Padoue

- Mur gouttereau sud : - scènes de la vie de saint Hippolyte

- Vierge de Pitié.

Pour plus de détail en ce qui concerne la description et l'interprétation iconographique des fresques, on se réfèrera aux ouvrages suivants :

- J. Roman. Histoire et description des monuments des Hautes-Alpes. p. 34.

- J . Roman. Répertoire archéologique des Hautes-Alpes. Paris, 1888, p. 14-16.

- M. Roques : Les peintures murales du sud-est de la France. Paris,1961, p. 353-356.

1J. Roman. Répertoire archéologique des Hautes-Alpes. P. 14.
Vocables Saint-Hippolyte
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Argentière-la-Bessée (L')
Adresse Commune : Saint-Martin-de-Queyrières
Lieu-dit : Bouchier
Cadastre : 1976 F8

Une chapelle située au Bouchier est mentionnée dans le cartulaire d'Oulx en 1118. A la fin du Moyen-Age, ce lieu de pèlerinage était très fréquenté par les fidèles du voisinage. La date de 1509 est intégrée au décor peint de l'arc-triomphal. D'autres éléments du décor peint à l'intérieur de l'édifice peuvent être datés de la fin du 15e siècle ou du début du 16e siècle.

Période(s) Principale : 4e quart 15e siècle
Dates 1509, daté par travaux historiques, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La nef d'une travée, couverte d'un plafond, est terminée par une abside couverte d'un cul-de-four. La façade antérieure de l'édifice a été détruite lorsque la nef a été rallongée et le clocher-mur à deux baies, autrefois établi sur cette façade, est en retrait de la façade actuelle. Le clocher-mur orné d'arcatures et la porte sont en tuf appareillé. L'intérieur est recouvert d'un badigeon.

Murs pierre
tuf
crépi
enduit partiel
badigeon partiel
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
Toit bardeau
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements cul-de-four
voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
demi-croupe
Typologies chevet semi-circulaire, clocher-mur
Techniques peinture

Les peintures murales qui ornent l'intérieur de l'édifice sont étudiées dans la base Palissy.

Statut de la propriété propriété publique
Protections classé MH, 1990/10/25
Précisions sur la protection

prptection en raison de peintures murales

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale - Desvignes-Mallet Chantal