Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle Saint-Didier puis Saint-Roch

Dossier IA84000532 réalisé en 1987

Fiche

HISTORIQUE

Sur les ruines d'une ancienne chapelle dédiée à saint Didier, la chapelle Saint-Roch fut construite en 1631 après une épidémie de peste. La date se trouve inscrite sur le contrefort extérieur sud.

L'école Saint-Charles, à 1 'origine un pensionnat, fut fondée par Charles Ravel autour de 1900.

DESCRIPTION

Situation

En bordure du cours Sadi-Carnot et occupant une vaste parcelle sur la colline Saint-Jacques, les bâtiments de l'école Saint-Charles sont dominés par la chapelle Saint-Roch.

A. LA CHAPELLE

Composition d'ensemble

Orientée, la chapelle est un parallélépipède sur le flanc est duquel fait saillie une petite pièce, à peu près carrée, et servant habituellement d'entrée au terme d'un escalier de quelques marches construit sur le rocher.

Matériaux

- Murs en blocage avec chaînes d'angle et contreforts en pierre.

- Voûte en bois au-dessus d'un arc appareillé.

Structure

Nef unique à chevet plat, couverte d'un berceau en plein-cintre et divisée en deux travées par un arc doubleau retombant sur des piliers. Entrée par un portail ouest en plein-cintre surmonté d'un oculus. Éclairage par quatre baies : deux fenêtres en plein-cintre percées dans le mur oriental, deux fenêtres rectangulaires percées dans le mur méridional. Dans la seconde travée, un emmarchement délimite le chœur.

Vue de volume prise depuis le nord.Vue de volume prise depuis le nord.

Élévations

- Élévation antérieure ouest

Façade modeste encadrée par un chaînage harpé et couronnée par un pignon. Au centre s'ouvre le portail dont l'arc mouluré est sommé d'une clé. Au-dessus se superposent une niche en cul-de-four et un oculus, tous deux entourés d'une même cadre mouluré.

- Élévations latérales nord et sud

Façades sans ordonnance particulière, contre lesquelles s'appuie de chaque côté un contrefort. Trous de clef encore visibles sur les murs non enduits. Sur la façade sud, les deux baies rectangulaires sont chanfreinées.

- Élévation est

Façade couverte d'un pignon, percée de deux fenêtres en plein-­cintre et chanfreinées.

Couverture

Toit à longs pans. Tuiles creuses.

Distribution intérieure

- Sol revêtu d'un carrelage de terre cuite : dans la nef carreaux de forme polygonale ; dans le chœur carreaux de 18 cm de côté posés en diagonale.

- Murs et voûte recouverts d'un enduit blanc sous lequel réapparaît l'ancienne polychromie : rouge au bas des murs, bleu sur la voûte.

- L'arc délimitant les deux travées de nef est pourvu d'une clé, mouluré sur ses deux faces et retombe sur des piliers doriques.

- Dans le chœur, emmarchement en pierre sur lequel s'appuie une table de communion en bois du XIXe siècle semble-t-il, et constituée par des balustres et des pilastres à décor végétal en méplat. Un degré en pierre de deux marches supporte un autel en bois doré et sculpté du XVIIe siècle.

B. L'école

Composition d'ensemble

Aujourd'hui composée d'un ensemble de quatre bâtiments, l'école comprenait à l'origine le seul immeuble dominant l'entrée sur le cours Sadi-Carnot.

Entrée constituée par un portail en pierre à deux piliers doriques, ornés sur la face antérieure d'une table saillante et couronnés de vases godronnés.

La grille portant l'inscription "Ecole Saint-Roch" et le monogramme A.R. s'ouvre sur un monumental escalier, volée droite de 23 marches, un repos, 13 marches. Il ménage une perspective sur le monument au frère Olive aménagé sur la terrasse donnant accès à l'école. Sous l'escalier, aménagement d'une remise s'ouvrant par un arc en plein-cintre sur la cour de la maison voisine.

Matériaux

Maçonneries enduites et reliefs en pierre de taille.

Structure

Long corps de bâtiment comportant deux étages carrés au-dessus du rez-de-chaussée, auquel est venue se greffer une construction couverte en terrasse au nord.

Élévations

- Élévation antérieure est

Façade à l'ordonnance régulière comprenant trois niveaux délimi­tés par des bandeaux et neuf travées de baies rectangulaires aux cadres lisses appareillés. Couronnement par une génoise à deux rangs.

- Élévation nord

Au centre de la façade, une porte d'entrée est couronnée par un cartouche entouré de palmes et sculpté des instruments de la Passion.

Couverture

Sur le toit à longs-pans recouvert de tuiles creuses se détache un petit clocher-mur à une baie.

C. Le monument

D'une hauteur totale de 2, 75 m, le monument au frère Olive, dont le buste en bronze est l’œuvre du sculpteur cavaillonnais F. Viau, se compose :

- d'un socle récent en pierre de 50 cm de haut

- du socle originel de 35 cm gravé sur sa face antérieure de l'inscription "AU / FRERE OLIVE / 1816-1887"

- d'une colonne toscane en pierre de 1, 10 m

- enfin du buste en bronze, haut de 80 cm, et portant l'inscription F. VIAU 08.

Vocables Saint-Didier, Saint-Roch
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Cavaillon - Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Adresse : cours Carnot
Cadastre : 1982 CK 892
Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle
Dates 1631, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La chapelle est située derrière l'école, sur le flanc de la colline Saint-Jacques. Orientée, elle se présente comme un parallélépipède sur le flanc duquel fait saillie à l'est une petite pièce à peu près carrée et servant aujourd'hui de vestibule après quelques marches taillées dans le rocher. Murs en blocage avec chaînes d'angle et contreforts de pierre. Nef unique à chevet plat, couverte d'une berceau en plein-cintre et divisée en deux travées par un arc doubleau retombant sur des piliers. Entrée par un portail ouest en plein cintre surmonté d'un oculus. Eclairage par quatre baies : deux fenêtres en plein cintre percées dans le mur oriental, deux fenêtres rectangulaires percées dans le mur méridional. Dans la seconde travée un emmarchement délimite le choeur. Petite niche en cul-de-four au-dessus de la porte. Couverture à longs pans et tuiles creuses. Décor intérieur : table de communion en bois du 19e siècle sur l'emmarchement et autel en bois doré et sculpté du 17e siècle.

Murs pierre
moellon
Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à deux pans
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Giraud Marie-Odile
Marie-Odile Giraud

Chargée d'études documentaires DRAC/CRMH. 1er quart 21e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Marciano Florence