Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle Saint-Claude, église paroissiale

Dossier IA05000181 réalisé en 1984

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

DESCRIPTION

Situation

L'église est isolée au sud-est du village, sur la rive même de la Guisane.

Composition d'ensemble

L'édifice paraît homogène. Seule la sacristie est saillante au sud-est contre le chevet ; le clocher s'élance dans l'axe de la nef et sert d'entrée.

Vue d'ensemble prise du sud-ouest.Vue d'ensemble prise du sud-ouest. Porte située sur la face occidentale du clocher..Porte située sur la face occidentale du clocher..

Matériaux

Maçonneries tout venant enduite d'un crépi jeté, en cours de réfection sur le clocher.

Pierre de taille pour les baies du clocher, les fenêtres et anciennes portes et la voûte du chœur dans son ensemble (décapée).

Structure

L'église, orientée, se compose de :

- une nef de deux travées voûtées d'ogives enduites de plâtre coupée à mi-hauteur par une tribune qui en occupe les trois-quarts de la surface. L'ensemble est éclairé par quatre fenêtres segmentaires percées dans le mur sud, deux sous la tribune, deux au-dessus. L'accès se fait dans l'axe de la nef, depuis le rez-de-chaussée du clocher. Une ancienne porte nord percée dans la deuxième travée contient aujourd'hui un autel.

- un chœur comprenant une travée droite voûtée d'ogives avec une clé portant le monogramme IHS et une abside en cul-de-four à voûte rayonnante dont les ogives retombent sur des colonnettes adossées ; leurs chapiteaux en tronc de pyramide se raccordent à un cordon classique interrompu aux trois travées percées de fenêtres en plein-cintre, et surmonté d'un arc aveugle dans les deux travées intermédiaires. La clé de la voûte porte la date 1716.

Voûtes du choeur et de l'abside.Voûtes du choeur et de l'abside. Vue intérieure de la nef, depuis le choeur.Vue intérieure de la nef, depuis le choeur.

Il n'y a pas à proprement parler d'arc triomphal : mais juxtaposition de deux doubleaux, celui du chœur étant un peu plus bas que celui de la nef bien que de même ouverture.

- une sacristie hors-œuvre, adossée au sud du chœur, voûtée d'arêtes

- un escalier d'accès à la tribune dont le départ jouxte la porte de la sacristie. Cet escalier tournant à droite compte 14 marches pratiquées dans un épaississement du mur, il aboutit à une avancée de la tribune placée contre le mur sud de la nef.A mi-volée une porte ouvre sur le comble de la sacristie d'où un départ d'escalier en vis donne accès au comble du chœur.

Le clocher de plan carré sert d'entrée à l'église. Un escalier droit de 13 marches conduit à la tribune ; en retour, un palier voûté en berceau donne accès aux échelles permettant de monter aux cloches. Au sommet deux étages de fenêtres géminées à colonnette double à base et chapiteau cubique en cours de remplacement.

Élévations

- Le clocher : tour carrée ininterrompue jusqu'aux deux niveaux de baies géminées en plein-cintre sur cordon torique continu. A l'ouest, la porte rectangulaire dans une travée d'inspiration toscane couronnée d'un fronton. La plate-bande porte la date gravée 1879 peinte en bleu ; dans le tympan la date 1888 est peinte en bleu.

Sur la face nord, porte en plein-cintre dont l'arête s'orne d'un tore.

- La nef : murs enduits percés de fenêtres ébrasées en arc segmentaire encadrées d'une bande d'enduit lisse ; grille à maille carrée. Une pierre gravée porte l'inscription : IHS I.C.E.S.

Elévation extérieure nord de la nef : pierre gravée, inscription « IHS/I. C. E. S. ».Elévation extérieure nord de la nef : pierre gravée, inscription « IHS/I. C. E. S. ».

Côté nord, ancienne porte murée, en plein-cintre, ornée d'un tore.

- Chevet : trois fenêtres en plein-cintre ébrasées ; la fenêtre axiale, plus large, n'est pas appareillée (élargie ?) ; elle est barrée d'une grille dont l'imposte porte l'inscription MH/1717 placée pour être lue de l'intérieur.

- Sacristie : l'élévation est à deux fenêtres ébrasées, en arc segmentaire au premier niveau, rectangulaire au deuxième, dont le tableau est enduit de plâtre recouvert par le crépi jeté plus récent.

Couverture

Quatre fermes à entrait et faux-entrait portent la couverture de la nef. Tôles ondulées sur l'ensemble. Toiture en pavillon sur le clocher, en cours de réfection.

Distribution intérieure

- Clocher : le rez-de-chaussée n'a aucun aménagement particulier. Bénitier en pierre noire encastré sous l'escalier (diam. : 0, 68) ; rampe à barreaux de fer. Murs et plafond blanchis.

- Nef : murs blanchis. Plafond en planches clouées sous la tribune, blanchi.

De part et d'autre de la porte, dans des renfoncements, un confessionnal et les fonts baptismaux. Autel aménagé dans l'embrasure de l'ancienne porte nord.- Tribune : voûtes et murs blanchis. Ensemble de bancs sur un plancher secondaire en pente. Rampe en fer forgé.

- Chœur : trois autels en marbre blanc, les deux autels latéraux avec retable ; banc tout autour de l'abside ; chaire à prêcher dans le chœur.

Vocables Saint-Claude
Dénominations chapelle, église paroissiale
Aire d'étude et canton Monêtier-les-Bains (Le)
Adresse Commune : Le Monêtier-les-Bains
Lieu-dit : le Casset
Cadastre : 1819 E3 1051 ; 1970 E3 1213

La chapelle Saint-Claude, qui dépendait de la paroisse de Monêtier, a été reconstruite en 1716-1717 après la destruction (par un incendie) de l'édifice précédent, dont la construction était antérieure au début du 16e siècle. La date 1716 est portée sur la clé de voûte de l'abside, la date 1717 figure sur la grille d'imposte de la fenêtre axiale de l'abside. Devenue église paroissiale en 1828 par l'érection du hameau en paroisse, l'édifice a subit des travaux secondaires au clocher dont la porte occidentale porte les dates 1879 et 1888.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1716, porte la date
1717, porte la date
1879, porte la date
1888, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Voûtement du choeur en pierre de taille, nef et choeur voûtés d'ogives, voûte d'arêtes à la sacristie. Un escalier tournant pratiqué dans le mur sud du choeur donne accès à la tribune, un autre escalier, droit, conduit également à la tribune depuis le rez-de-chaussée du clocher-porche. La partie haute du clocher n'est accessible que par des échelles. Clocher couvert d'un toit à l'impériale.

Murs pierre
enduit
moellon
pierre de taille
Toit tôle ondulée
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
toit à l'impériale
pignon couvert
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, escalier droit, en maçonnerie
échelle
Typologies clocher-tour formant porche, présence d'une tribune
Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1945/10/16

Références documentaires

Bibliographie
  • JACQUES, Louis (chanoine). Chapelles rurales des Hautes-Alpes. 1956. t.1 et t.2.

  • ROMAN, Joseph. Répertoire archéologique du département des Hautes-Alpes. Paris : Imprimerie nationale, 1888.

  • SENTIS, Gabrielle. Monetier, mon village. Grenoble : Imp. Guirimand, 1979, 88 p.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Fray François