Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle, puis église paroissiale Saint-Pierre-aux-liens

Dossier IA04001391 inclus dans écart de Rouaine réalisé en 2009
Vocables Saint-Pierre-aux-liens
Dénominations chapelle, église paroissiale
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Annot
Lieu-dit : Rouaine
Cadastre : 2009 D3 820

La seule source concernant l'église paroissiale de Rouaine dont nous disposons est celle de Féraud qui écrit en 1861 que l'église a deux cent cinquante ans d'existence, ce qui la ferait remonter au début du 17e siècle. Ce qui est certain, et le cadastre napoléonien le confirme, c'est que l'église était autrefois orientée. Elle conserve en effet encore aujourd'hui son clocher-mur du côté ouest, au-dessus de l'actuelle sacristie. Le cadastre napoléonien confirme de plus, que le choeur de l'église était autrefois à l'est et qu'il était constitué d'une abside semi-circulaire. Une visite pastorale de 1858 précise que l'église n'est à l'époque que simple chapelle et qu'elle est en bon état. Son pavé est entièrement refait en 1876 (procès-verbal de la visite pastorale). Dans la mesure où le claveau central de la porte d'entrée actuelle porte la date de 1880, on peut supposer que c'est à cette date que l'église a subi des transformations, consistant probablement en la construction d'une nouvelle sacristie du côté ouest et sans doute d'un agrandissement du côté est, qui du coup supprima l'abside et qui devint l'accès à l'édifice.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1880, porte la date

L'église paroissiale de Rouaine à l'orientation inversée, est située au coeur du hameau. Elle présente un plan allongé, constitué d'une nef à deux travées, suivie du choeur, puis d'une sacristie. Elle est entièrement enduite de ciment et ne laisse entrevoir des pierres de taille en calcaire qu'au niveau du chaînage et de l'encadrement de la porte principale. L'église est couverte d'un toit à longs pans avec ciment en couverture et tuiles creuses avec deux rangées de génoises. La porte d'entrée rectangulaire est percée dans la façade est. Elle est en pierres de taille calcaire dont le claveau central présente une inscription gravée : DEUS / CHARITAS / EST ! / 1880. Dans son alignement est percé un occulus. Trois baies en plein cintre sont percées au niveau de la façade sud, une au niveau de la façade nord. La sacristie dispose de trois ouvertures rectangulaires dont une très petite en partie haute. Un clocher-mur en pierre calcaire grossièrement taillée avec joints en ciment se dresse à l'aplomb de la jonction entre le choeur et la sacristie. Il présente deux arcs en plein cintre renfermant chacun une cloche. Un degré extérieur en ciment avec cinq marches, dans le coin nord-ouest, donne accès à une porte aujourd'hui condamnée. A l'intérieur la nef à deux travées, est voûtée en berceau plein-cintre avec doubleaux descendant sur des pilastres à impostes. Tout de suite à droite en entrant, un escalier tournant en maçonnerie donne accès à une tribune. Le choeur est également voûté en berceau plein cintre. Une porte donne accès depuis le choeur à la sacristie. Celle-ci est en voûte d'arêtes retombant sur des consoles dans les angles. Les murs de l'église sont entièrement enduits de blanc et des carreaux en ciment blanc et noir constituent le pavement. La sacristie est pavée de carreaux de terre cuite vernissée.

Murs calcaire moellon enduit
Toit ciment en couverture, tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie
États conservations remanié, restauré
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique d'église de Rouaine [Annot] dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. 16 février 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65.

  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Digne, doyennés d’Allos, Annot, Banon, Barcelonnette, Barrême, de 1840 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 86

    Visite pastorale du 27 juin 1858 : l'église, à cette époque simple chapelle rurale, est dite en bon état.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne de 1845 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 92.

    Visite pastorale du 19 novembre 1876 : l'église, alors simple chapelle, a été repavée.
Bibliographie
  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

    p. 501. L'auteur écrit que l'église paroissiale de Rouaine, dédiée à Saint-Pierre-aux-liens, compte deux cent cinquante ans d'existence et qu'il s'agissait jadis d'une annexe d'Annot desservie par un vicaire.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Papin-Drastik Ivonne