Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle Notre-Dame-de-Vérimande

Dossier IA04001386 réalisé en 2009
Vocables Notre-Dame-de-Vérimande
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Annot
Lieu-dit : Vérimande
Cadastre : 1830 C2 483 ; 2009 C2 312

Un acte du 22 février 1369 mentionne un certain Antoine Rocco, prieur de l'église de Vérimande. Une chapelle existait donc à cette date. La chapelle que nous voyons encore aujourd'hui est beaucoup plus récente. A défaut d'archives, nous ne disposons que de trois éléments pour tenter de dater cette chapelle : son style qui permet de la rattacher au 17e siècle, la cloche et les tableaux qu'elle contient, respectivement datés de 1652 et de 1677. La chapelle a ensuite subi des travaux plus ou moins importants. Un registre de délibérations du conseil général de la communauté daté du 5 octobre 1744, évoque des travaux semble-t-il assez importants, sans que l'on sache précisément de quoi il s'agit. Il y est en tout cas écrit que la [nouvelle] construction ayant croulé en partie et que le restant menaçant ruine, il est procédé à une visite. Le procès verbal de la visite pastorale de 1876, mentionne d'autre part que depuis la visite précédente (1870), la chapelle a été restaurée et qu'un auvent a été construit devant l'entrée.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

La chapelle de Vérimande à l'orientation inversée, est située dans le quartier de Vérimande, non loin des rives de la Vaïre. Précédée par un auvent, elle offre un plan allongé constitué d'une nef unique à deux travées se terminant par un chevet plat. La chapelle est construite en moellons de calcaire, de tuf et de briques avec un joint assez grossier au ciment, du côté sud et ouest, les autres façades étant un peu plus travaillées. Des traces d'enduit à la chaux demeurent encore visibles sur la façade est, au-dessus du toit de l'auvent. Le chaînage d'angle, l'encadrement de la porte d'entrée en plein cintre située à l'est, ainsi que les piliers, sont réalisés en pierres de taille calcaire. A l'aplomb de la façade est, s'élève un clocher-mur en pierres de taille (grès ?). Il est à un arc plein cintre et au niveau de sa base, est percé un oculus. La nef est percée de deux baies en plein-cintre du côté nord et d'une baie en plein cintre, du côté sud. Une ouverture rectangulaire percée dans la façade ouest, laisse apparaître le haut de la voûte. La chapelle est couverte d'un toit à long pans avec des tuiles creuses reposant sur du ciment en couverture. A l'intérieur, les deux travées sont voûtées en berceau brisé avec doubleau et pilastres à dosseret. Chacun des dosserets reçoit les chutes des berceaux et de lunettes, s'ouvrant largement au-dessus de chaque fenêtre. Exceptés les pilastres, les murs sont entièrement peints. Le sol est en carreaux de terre cuite vernissée.

Murs calcaire moellon enduit partiel
Toit ciment en couverture, tuile creuse
Plans plan allongé
Couvrements voûte en berceau brisé
Couvertures toit à longs pans
États conservations remanié, restauré
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Sites de protection site inscrit
Précisions sur la protection

L'arrêté du 6 avril 1946 a inscrit en tant que site la chapelle de Vélimande et la maison dite "des templiers".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations de la communauté d'Annot. 1741- 1754. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains :E DEP 008 / BB5.

    5 octobre 1744 : Fait état de travaux dans la chapelle.
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale d'Annot dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. 25 janvier 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65.

  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Digne, doyennés d’Allos, Annot, Banon, Barcelonnette, Barrême, de 1840 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 86

    Visite pastorale du 27 juin 1858 : la chapelle est dite en bon état mais exposée à l'humidité.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne de 1845 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 92.

    Visite pastorale du 19 novembre 1876 : La chapelle a été blanchie, réparée et en quelque sorte agrandie depuis la visite de 1870, par l'addition d'un auvent.
Bibliographie
  • AUTRAN, Louis. Annot, de l'an 1042 à nos jours. Eglise dédiée à St Pons, église paroissiale St Jean-Baptiste. Document dactylographié, non publié, non paginé. 1988.

  • COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean, 1986, 559 p. : ill.

    p. 219.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Papin-Drastik Ivonne