Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame-de-Nazareth

Dossier IA84000967 réalisé en 2015

Fiche

Vocables Notre-Dame-de-Nazareth
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Vaucluse
Adresse Commune : Entrechaux
Lieu-dit : Notre-Dame
Cadastre : 1835 B 1100 ; 2016 B 673

La chapelle est construite sur un site sans doute occupé dès l’Antiquité. Un temple païen puis gallo-romaine aurait été édifié en ce lieu. Le sié en ce lieu. En atteste une inscription gravée sur une pierre funéraire visible à l’entrée du porche, elle a été découverte lors d’une réparation de la chapelle en 1828. Cette inscription daterait du 1er siècle dont la transcription serait : « Sur cette voie Pompeia Sexta fille de Pompée de la tribu des Voltiniens, a fait ériger ce temple à Diane avec l’aide puissante de son frère qui en était flamino et préfet du divin ».

L'édifice primitif pourrait être médiéval, avec remploi dans la construction de pierres provenant à la fois du temple et de villas romaines. D'après le vocabulaire architectural, la façade pourrait avoir été modifiée au 16e siècle. Au 17e siècle, un porche a été ajouté au-devant de cette même façade ouest. En 1670, un ermitage est construit au sud du choeur, il est encore visible sur le cadastre napoléonien de 1835 mais il est en ruine aujourd'hui. Un clocher peigne à une seule baie a été érigé à l'aplomb de la façade occidentale en 1818.

La chapelle était à l’origine placée sous le vocable de saint Marc en atteste le mot latin « MARCVM » inscrit sur le linteau de la porte.

Période(s) Principale : Moyen Age , (?)
Secondaire : 17e siècle , daté par travaux historiques , (?)
Secondaire : 1er quart 19e siècle

La chapelle, isolée, est bâtie sur une colline située au nord-est du village.

L'édifice est construit en moellons équarris jointés à la chaux. Le porche et la partie supérieure du chevet sont enduits.

La chapelle est orientée, elle constituée d'une seule nef voûtée en berceau prolongée dans d'un choeur avec abside en cul-de-four. La naissance du berceau est soulignée par une corniche sculptée. Un décor peint couvre l'ensemble des murs de la nef et du choeur. La nef est éclairée par deux baies étroites deux côté sud, et par une baie en plein cintre, plus large, sur la façade ouest ; on y accède par une porte percée sur la façade occidentale. L'ensemble est couvert de tuiles creuses.

Un clocher peigne a une seule baie a été construit à l'aplomb de la façade principale. Un large porche précède cette façade ; toute sa façade ouest est ouverte d'une grande baie en plein cintre. Il est également couvert de tuiles creuses posées sur une charpente apparente.

Murs calcaire moellon
Toit tuile creuse
Couvrements cul-de-four
charpente en bois apparente
voûte en berceau
Techniques peinture
sculpture
Précision représentations

Le décor peint en trompe-l'oeil se déploie sur les murs de la nef et du choeur, peint faux-marbre, drapés sur l'arc triomphal.

La corniche placée à la base de la voûte en berceau présente trois registres de décors : dents-de-scie, feuilles d'eau, puis feuilles d'acanthe alternant avec des volutes.

Sur la façade occidentale, le portail en plein cintre comprend une archivolte moulurée reposant sur deux colonnes couronnées de chapiteaux corinthiens, dont un présente un petit personnage jouant d’un instrument de musique. Le jambage de la porte est constitué de pilastres cannelés soutenant un linteau orné d’une frise de palmettes sur denticules portant un bucrane avec de part et d'autre l'inscription gravée MARCVM. Le tympan est décoré d’un motif rayonnant.

La registre supérieur de la façade comporte une baie en plein cintre aux pilastres cannelés accompagnée de bandes lombardes.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune d'Entrechaux / Dessin à l'encre par M. Fonzes, géomètre en chef et François Barthélémy, géomètre du cadastre. Archives départementales de Vaucluse, Avignon : 3 P 2 043/1.

Bibliographie
  • BARRUOL, Guy. Provence romane. La Pierre-qui-vire (Yonne) : Impr. des Ateliers de la Pierre-qui-Vire et des Ateliers de l'Abbaye Sainte-Marie, 1977.

    p. 423-424.
  • BAILLY, Robert. Les chapelles rurales en Provence. Avignon : Imprimerie F. Orta, 1969, 202 p.

  • BAILLY, Robert. Dictionnaire des communes de Vaucluse. Avignon : A. Barthélémy, 1961, 2e éd., 1986. 475 p.

  • COMTE Emile. La Commune d'Entrechaux (Vaucluse) : étude géographique, économique, géologique et historique de la préhistorique au début de l'époque contemporaine. Vaison-la-Romaine : Imprimerie Meffre, 1955, 224 p.

  • COMTE Emile. Entrechaux (Vaucluse), petite commune au passé prestigieux. Vaison-la-Romaine : Imprimerie Meffre, 1964, 48 p.

(c) Département de Vaucluse ; (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Chastel Sandra