Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle, Croix de Chemin Saint-Antoine

Dossier IA84000323 réalisé en 1968

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
Vocables Saint-Antoine
Dénominations chapelle, croix de chemin
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : Pertuis
Lieu-dit : Saint-Antoine
Cadastre : 1988 A 419, 420

Chapelle de confrérie construite en 1600 par les maçons Michel Chabert et Poncet Colomp en remplacement d'une autre chapelle de même vocable située près du pont Saint-Antoine, mentionnée à partir de 1358 et emportée par une crue de l'Eze en 1599 ; vendue en 1796 et transformée en remise, puis détruite lors d'un élargissement de la route ; croix de chemin érigée en 1899, datée par inscription sur le piédestal.

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle , (détruit)
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1600, porte la date, daté par source
1899, porte la date
Auteur(s) Auteur : Chabert Michel, maçon, attribution par source
Auteur : Colomp Poncet, maçon, attribution par source

Edifice à nef unique couverte en charpente, abside voûtée en cul-de-four et porche ; croix en fer ajourée, posée sur un piédestal en forme de pilier, avec base et chapiteau moulurés, tableau à cadre moulure contenant l'inscription

Murs terre
Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements cul-de-four
États conservations vestiges
Techniques ferronnerie
Représentations losange coeur
Précision représentations

sujet : losanges, coeur enflammé, support : bras de la croix

Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • 1600, 13 avril.- Prix fait conclu entre les prieurs de la luminaire Saint Antoine et les maçons Michel Chabert et Poncet Coulon pour la construction de la chapelle Saint-Antoine.

    Pris faict pour la luminere Saint Anthoine contre Michel Chabert et Poncet Colomp

    Du treziesme jour de ce mois d'avril appres midi... Gregoire Chauvet, Jehan Massot et Jehan Auquier, mestres parandoriers, prieurs de la luminere Saint Anthoine de ceste ville de Pertuis, ... ont bailhé à pris fait à Michel Chabert et Poncet Colomp, mestres massons de ladicte ville presentz stipulantz savoir est de fere , bastir et parfere bien et deubement entre icy et la Saint Michel prochain venant une esglise sive chapelle soubz le tiltre Saint Anthoine au dehors de la ville, au chemin alant à la Tour d'Aigues, proche de la terre de sire Jaques Blanc que souloit estre de M. Dealbis, et ce de la grandeur et longur que sera de besong et advisé par lesdictz prieurs, avec le perpeteri crotat avec l'arcade de taille, ensenble les deux portes, savoir la grande au devant ladicte esglise et la petite porte aussi en arcade de taille toutes planes, de la grandeur et authur que sera advisé, avec les coings dutict bastimant de taille ou massonarie comme sera advisé par lesdictz prieurs et ce chaux et sable. Quant au reste des murailles ce bastiront de terre et lesdictz prieurs fourniront tout excepté l'eau et ce sur le lieu et ce lesdictes murailles de l'espesseur de deux pans et le fondemant de deux pans et quart, et ce ladicte besongne pour le pris de trante soulz la cane carrade tant plain que vuide, payable quatre escutz tout maintenant... et le reste en travalhant à la besongne à proportion d'icelle ...

    Acte cancellé le 16 février 1602.

    A.D. Vaucluse, E Notaires, Etude Enjoubert de Pertuis, n° 696, f° 192 v° -193 v°.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Sauze Elisabeth