Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

caserne dite caserne M, dite casernes neuves puis Binot

Dossier IA05000163 réalisé en 1992

Fiche

I. HISTORIQUE

Cf. place forte.

II. DESCRIPTION

Derrière le front du Guil, près des casemates K.

Dans son projet de 1700, alors que les «casernes vieilles» étaient terminées et occupées, voire bondées, Vauban estime nécessaires onze corps de caserne à ajouter aux sept déjà réalisées (« casernes vieilles »). Il se déclare, en outre, mécontent de la qualité et de l'esthétique des bâtiments déjà réalisés sauf ceux construits depuis « un ou deux ans », tels le pavillon E des officiers et D (porte de Briançon) qui « sont assez bien faits. Ce sont ouvrages de nouveaux entrepreneurs».

C'est suite à ce deuxième projet qu'est mis en chantier le bâtiment M ou « casernes neuves», à cinq travées élémentaires, mais à trois niveaux (rez-de-chaussée + 2) au lieu des deux des « casernes vieilles», d'où une contenance un peu supérieure (60 chambres au lieu de 56) néanmoins estimée à 252 hommes aux alentours de la grande guerre, sans doute en raison de l'aménagement de chambres en magasins ou locaux divers.

Façade sur rempart.Façade sur rempart. Façade côté village.Façade côté village.

Plan également conforme au portefeuille à la Vauban. Outre un niveau supplémentaire, les seules différences avec la caserne Campana résident :

- dans une disposition décrochée en niveau des cinq travées, due à la pente du terrain d'assiette. Cette disposition est encore soulignée par le décrochement correspondant des bandeaux soulignant chaque niveau de chaque travée, et les chaînes d'angle qui soulignent la division en travées indépendantes

- dans la construction plus soignée qu'à Campana et tout à fait analogue à celle des deux pavillons E et D : soubassement en pierres de taille bien dressées, chaînes et jambes de même, encadrements de baies saillants à linteaux en arc segmentaire.

Enfin, chaque travée comporte, en toiture, une lucarne centrale, en bois, à croupe débordante.

Sous l'extrémité sud-ouest, présence d'une cave s'étendant sous les 2/5e du bâtiment.

Ces points établis, les mêmes observations que celles formulées à propos de la caserne Campana s'appliquent à la caserne Binot. A l'heure actuelle, le bâtiment rénové et modernisé intérieurement abrite une colonie de vacances.

Appellations caserne M, casernes neuves puis Binot, de la place forte de Montdauphin
Destinations colonie de vacances
Dénominations caserne
Aire d'étude et canton Hautes-Alpes - Guillestre
Adresse Commune : Mont-Dauphin
Adresse : 2e caserne

C'est à la suite du projet de Vauban de 1700 qu'est construite cette caserne. En 1887, le général Boulanger lui donne le nom de Binot. La caserne a été conservée comme centre de vacances par le service de l'action sociale de l'armée.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Auteur(s) Auteur : Le Prestre de Vauban Sébastien,
Sébastien Le Prestre de Vauban (1er mai 1633 - 30 mars 1707)

Ingénieur, architecte militaire, urbaniste, ingénieur hydraulicien et essayiste français. Nommé maréchal de France par Louis XIV. Expert en poliorcétique (c'est-à-dire en l'art d'organiser l'attaque ou la défense lors du siège d'une ville, d'un lieu ou d'une place forte), il a conçu ou amélioré une centaine de places fortes.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire, attribution par source

Le bâtiment est à trois niveaux plus combles. Une cave occupe une partie de la caserne. Les murs sont en maçonnerie de moellons. La toiture est à quatre pans couverts d'ardoises.

Murs pierre moellon
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés, étage de comble, sous-sol
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Montdauphin, caserne cotée M au plan général [caserne Binot]. / Dessin, 1823. Service historique de la Défense, Vincennes : Fonds du Génie, Grand atlas, T 337, feuille 2.

  • Place de Montdauphin. Plan d'ensemble de la caserne Campana. Plan d'ensemble des casernes Binot et Rochambeau. Latrines de la Caserne Campana H, Latrines de la Caserne Binot M, Latrine de la caserne Rochambeau K. / Dessin, 1893. Service historique de la Défense, Vincennes, Fonds du Génie, Grand atlas, T 337, feuille 14.

  • Plan d'ensemble de Mont-Dauphin, 1974 / Dessin, Dominique Ronsseray, 1974.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Truttmann Philippe - Faure-Vincent David