Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

caserne dite caserne H, dite casernes vieilles puis Campana

Dossier IA05000162 réalisé en 1992

Fiche

I. HISTORIQUE

Cf. place forte.

II. DESCRIPTION

Première caserne construite dans la place dès 1693, sans doute pour loger en dur, au plus vite, les troupes employées à la construction des fortifications et installées, au départ, sous tentes. Le bâtiment paraît avoir été achevé dès 1696-97 et occupé aussitôt.

Situation : derrière la courtine 1-2 et parallèlement à celle-ci. Longueur 110 m. Largeur 10,50 m.

C'est un bâtiment très simple à deux niveaux (rez-de-chaussée + 1) plus combles, absolument conforme au portefeuille à la Vauban, à sept travées élémentaires. (On sait que chaque travée, module élémentaire du plan type de Vauban, correspond au logement d'une compagnie et porte le nom de « cazerne ». Le groupement en un seul bâtiment de plusieurs de ces «modules» élémentaires juxtaposés mais ne communiquant pas entre eux conduit naturellement à désigner le bâtiment par le mot « cazernes » au pluriel. La capacité, avant 1914, était donnée pour 303 hommes). Murs en maçonnerie de moellons enduits au mortier - portes et fenêtres à linteau en arc segmentaire, sans aucune recherche, le tout couvert d'une toiture à quatre pans assez largement débordants d'où émergent, en faîte, les souches des cheminées, et des longs pans, des lucarnes saillantes à croupe débordante, en bois revêtu d'ardoise ou de zinc.

Vue des façades.Vue des façades. Vue des façades.Vue des façades.

Un appentis a été accolé au pignon sud-ouest, probablement comme cuisine collective, lorsque le principe de la préparation des aliments dans les chambres a été abandonné, au XIXe siècle.

Le bâtiment était complété par deux édicules à usage de latrines implantés sur l'escarpe de la courtine 1-2 : ces constructions ont été supprimées depuis.

Depuis sa construction, le bâtiment a été, comme la plupart de ses homologues, l'objet de transformations ou d'aménagements divers qui en ont altéré l'état d'origine intérieur.

Actuellement les locaux sont occupés par des artisans : les dispositions principales sont encore parfaitement discernables, mais ne justifient pas une description plus détaillée.

Appellations caserne H, casernes vieilles puis Campana, de la place forte de Montdauphin
Dénominations caserne
Aire d'étude et canton Hautes-Alpes - Guillestre
Adresse Commune : Mont-Dauphin
Adresse : 1ère caserne

Le nom de casernes vieilles vient du fait que cet édifice est la première caserne construite dans la place dès 1693 sous la direction de Vauban. Le bâtiment semble avoir été achevé en 1696-1697. Le général Boulanger lui donne, en 1887, le nom de caserne Campana. L'état d'origine intérieur a été altéré par des transformations et des aménagements divers.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Auteur(s) Auteur : Le Prestre de Vauban Sébastien,
Sébastien Le Prestre de Vauban (1er mai 1633 - 30 mars 1707)

Ingénieur, architecte militaire, urbaniste, ingénieur hydraulicien et essayiste français. Nommé maréchal de France par Louis XIV. Expert en poliorcétique (c'est-à-dire en l'art d'organiser l'attaque ou la défense lors du siège d'une ville, d'un lieu ou d'une place forte), il a conçu ou amélioré une centaine de places fortes.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire, attribution par source

Le bâtiment est à deux niveaux plus combles. Les murs sont en maçonnerie de moellons. La toiture, en croupe, est couverte d'ardoises.

Murs pierre moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Place de Montdauphin. Ecurie J. Cuisine de la caserne Rochambeau KL. Cuisine de la caserne Campana HL. / Dessin, 1833. Service historique de la Défense, Vincennes : Fonds du Génie, Grand atlas, T 337, feuille 15.

  • Place de Montdauphin. Plan d'ensemble de la caserne Campana. Plan d'ensemble des casernes Binot et Rochambeau. Latrines de la Caserne Campana H, Latrines de la Caserne Binot M, Latrine de la caserne Rochambeau K. / Dessin, 1893. Service historique de la Défense, Vincennes, Fonds du Génie, Grand atlas, T 337, feuille 14.

  • Mont-Dauphin. État initial. Caserne Campana [plans, coupes et axonométries de la caserne H] / Dessin, non daté.

  • Plan d'ensemble de Mont-Dauphin, 1974 / Dessin, Dominique Ronsseray, 1974.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Truttmann Philippe - Faure-Vincent David