Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

canal de La Tourtouïre

Dossier IA04001836 réalisé en 2009

Fiche

Le parcours du canal de la Tourtouïre

Le Canal de la Tourtouïre, dont l'étymologie signifie "qui serpente", "qui fait des tours", est porté sur le plan cadastral actuel sans numéro. Hormis la première partie de son cours, au quartier de la Ribière, il est représenté sur la carte IGN au 1/25 000e. Il prend sa source en rive gauche de la Vaïre, au niveau du Pont de Combette Maria, à environ 2,5 kilomètres au nord d'Annot. Le canal suit les courbes de niveaux jusqu'au Rouchasson, où il se divise en deux branches. A cet endroit on peut voir les vestiges récents d'une roue élévatrice à pales. Le tracé de ses deux branches représente environ 3,5 kilomètres de parcours, dont 2 km pour la branche du centre bourg et 1,5 pour la dérivation des Auches. Sa pente moyenne est de 1,75%.

La première branche du canal alimente un lavoir puis le centre d'Annot, avant de se jeter dans la Beïte. Le lavoir, à côté duquel se trouve une fontaine, se situe aujourd'hui juste avant la ligne des fortifications, en haut de la rue du Peyrard. Ce lavoir se compose de deux parties ayant chacune son propre toit, l'une à une seule margelle, qui comprend une colonne en grès qui pourrait bien être un remploi, l'autre, une extension, qui porte la date 1974. Le canal longe ensuite l'enceinte originelle d'Annot, rue Notre-Dame, passe sous les arcades de la maison Rabiers, contourne la ligne de fortification pour bifurquer vers la rue des moulins qu'il atteint en traversant à nouveau la muraille. Il descend ensuite à travers le quartier des moulins (référence : IA04002974) où il actionnait les différentes installations des moulins (foulons, moulins à farines) avant de se jeter dans la Beïte.

L'autre branche du canal continue vers l'est et traverse la Beïte grâce à un pont-aqueduc. Ce dernier est construit en maçonnerie de moellons calcaires équarris et assisés, une vanne de vidange se trouve au milieu du pont. Le tracé de cette branche se poursuit à flanc de versant, accompagné d'un sentier, jusqu'à sa fin qui se situe au niveau de la Croix Romane. Tout le long de son parcours, des vannes de prise d'eau agricoles sont présentes, avec des martellières en métal. Dans sa partie amont, ces petits canaux de dérivation traversent la R.D. 908 par une canalisation enterrée couverte par des grosses dalles de grès. Une partie du lit du canal est renforcée avec des poteaux métalliques ou cimentés.

Le canal des moulins d'Annot

Le canal de la Tourtouïre, dont la branche la plus ancienne sert à alimenter les moulins d'Annot, remonte au moins au 14e siècle. On peut en effet supposer qu'il est postérieur à la première ligne de fortification, qu'il contourne, mais antérieur à la seconde, qu'il traverse (voir dossier fortification : IA04002080). Il est figuré sur le plan cadastral de 1830, avec les deux branches, celle qui traverse le centre-village d'Annot et alimente les moulins à eau, et celle qui traverse la Beïte pour aller irriguer les Auches. Cette dernière, beaucoup plus récente que la branche originale, date probablement de 1731. En effet, une délibération communale nous apprend que les eaux de la Tourtouïre doivent alors passer la Beïte grâce à un pont d'une arche à construire. La branche d'arrosage existe en tout cas en 1830, même si aucun pont-aqueduc n'est figuré sur le plan du cadastre napoléonien.

Avant la destruction de la porte neuve Notre-Dame à la fin du 19e siècle, le lavoir actuellement situé en haut de la rue du Peyrard était accolé à la porte, intra muros. La fontaine qui se trouve à côté du lavoir a elle aussi connu le même déplacement de quelques mètres à la fin du 19e siècle.

Le cadastre napoléonien montre que la branche alimentant les moulins servait aussi à l'arrosage du pré de la ville, probablement grâce à une surverse.

Vers 1860, F. Roux, fabriquant de draps, fait construire un nouveau foulon à proximité de son usine (référence : IA04000808). Contrairement à cette dernière, le nouveau foulon est établi sur le canal des moulins dont il va perturber le fonctionnement et largement souiller les eaux, ce qui amènera les habitants, par pétition, à obtenir un arrêté encadrant l’usage des eaux du canal par F. Roux.

En 1871, une crue a emporté la prise d'eau et a obligé à en établir une nouvelle environ 100 m en amont.

Appellations canal de La Tourtouïre
Dénominations canal
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Annot
Lieu-dit : la Ribière, Rouchasson, les Auches
Cadastre : 1830 A non numéroté ; 1830 B non numéroté ; 1830 F non numéroté ; 1983 A2 non numéroté ; 1983 B3 non numéroté ; 1983 F non numéroté

Le canal des moulins d'Annot, probablement antérieur au 14e siècle, a donné naissance, sans doute en 1731, à une nouvelle branche pour l'irrigation du quartier des Auches.

Période(s) Principale : Milieu du Moyen Age , (?)
Principale : 2e quart 18e siècle , daté par source
Dates 1731, daté par source

Canal dérivant les eaux de la Vaïre en deux branches sur une longueur totale de 3,5 km.

Murs grès moellon sans chaîne en pierre de taille
Statut de la propriété propriété d'une société privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du Conseil municipal d'Annot. Huit registres : 1725 - 1729, 1731 - 1733, 1734 - 1739. de 1725 à 1739. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 008 BB4.

    2 avril 1731 : acte de bail du prixfait de l’arc pour dériver l’eau de la Tourtouïre sur le torrent de la Beïte : il s'agit alors de "construire un arc sur le torrent de la Beïte pour conduire l'eau de la Tourtouïre".
  • Acquisition d'une liste de terres pour changer la prise d'eau du canal du moulin, 25 juin 1871, Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 11.

Documents figurés
  • Réglement de l'usine Roux, située sur une dérivation de la Vaïre, sur la commune d'Annot, plan des lieux / Dessin à l'encre sur papier calque, Pochin (ingénieur), 17 juin 1862. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : S 941.

  • ANNOT (B.-A.) - Station alpestre (700m d'altitude) - Lavoir et Fontaine de St-Martin / Carte postale, 1er quart 20e siècle, collection particulière, non coté.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï - Buffa Géraud