Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

canal de drainage dit canal du Japon ou Bras de Fer, ancien canal de navigation

Dossier IA13004110 réalisé en 2011

Fiche

Précision dénomination canal de navigation
canal de drainage
Appellations canal du Japon ou Bras de Fer
Dénominations canal
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Arles
Hydrographies Grand Rhône (le)
Adresse Commune : Arles
Lieu-dit : Salin de Giraud Ponsard Chamone Saint-Bertrand Faraman

Les crues du Rhône dans la zone maritime de la Camargue ont bouleversé son cours à de nombreuses reprises. Le méandre du Bras-de-Fer est ainsi créé suite à une inondation à la fin du quatorzième siècle : il devient alors le lit du Rhône. En 1711, encombré par les vases, les eaux montent à nouveau et quittent le Bras de Fer - qui constituait jusqu'alors l'une des trois embouchures du Grand Rhône (Référence : IA13004134) - pour se jeter dans un canal artificiel. En 1724, le tracé de l'ancien grau est utilisé pour creuser le canal du Japon entre le Grand Rhône et la mer. Il sert à l'époque au transport des sels des salins de Badou et de la Vignolle. Aujourd'hui, cet ancien bras navigable n'est plus qu'un canal de drainage.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Dates 1724, daté par travaux historiques

Canal de drainage à l'ouest du Grand Rhône (Référence : IA13004134), raccordé au bras du fleuve à Chamone où se trouvait une ancienne écluse (Référence : RA13000036). Le canal du Japon, qui n'est plus navigable, trouve son exutoire dans les étangs du delta camarguais, au niveau de Faraman où digues et vannes ont été installées (Référence : RA13000056). Son tracé resserré suit des zones humides, largement dominées par la végétation. Il est franchit par trois ponts routiers (Références : RA13000058 ; RA13000061 ; RA13000062) et quatre ponceaux de chemin (Références : RA13000057 ; RA13000059 ; RA13000060 ; RA13000063) ; on trouve aussi un passage à sec (Référence : RA13000064). Les ruines d'une ancienne tour-vigie, dite de Tourvieille (Référence : IA13004099), sont encore visibles sur son tracé à hauteur de Faraman.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Mémoire sur l'amélioration des embouchures du Rhône. Nîmes : Imprimerie Ballivet et Fabre, 1847. Archives communales, Arles : O 151.

Documents figurés
  • Carte d'Isnard vers 1760. Tiré de : Mémoire sur l'amélioration des embouchures du Rhône. Nîmes : Imprimerie Ballivet et Fabre, 1847. Pl. 1, fig. 7.Dessin, 1/160 000, 50 x 34 cm, 1760. Archives communales, Arles : O 151.

  • Carte des embouchures actuelles -1842. D'après les ingénieurs hydrographes. Tiré de : Mémoire sur l'amélioration des embouchures du Rhône. Nîmes : Imprimerie Ballivet et Fabre, 1847. Pl. 1, fig. 6. Dessin, 1/160 000, 50 x 34 cm, 1842. Archives communales, Arles : O 151.

Bibliographie
  • LENTHERIC, Charles. La région du bas-Rhône. III. La barre et les embouchures du fleuve. Tiré de : Revue des Deux Mondes, 1881t Tme 45, p. 54-178.

    p. 167
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Redon Clotilde - Havard Isabelle - Decrock Bruno