Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Saint-Jacques

Cadre et tableau : Donation du rosaire à saint Dominique de Guzman et sainte Catherine de Sienne avec Louis XIV enfant, Anne d'Autriche, saint Joseph et saint Jacques

Dossier IM04002879 réalisé en 2011

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression

Á rapprocher de

Dénominations tableau, cadre
Titres Donation du rosaire à saint Dominique de Guzman et sainte Catherine de Sienne
Louis XIV enfant et Anne d'Autriche
saint Joseph et saint Jacques
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Méailles
Emplacement dans l'édifice Bas-côté nord.

Ce tableau date sans doute du 17e siècle. Une partie de date est encore lisible, on pourrait penser à [16]47 ; cependant le 47 semble être un repeint.

L'attribution de ce tableau est incertaine : s'il s'agit de 1647, l'attribution à un membre de la famille André ne semble plus possible (Jean, le père, est réputé actif à partir de 1656). Mais nous choisirons ici de plutôt remettre en question la date (probablement un repeint) que l'attribution. Beaucoup d'éléments amènent à penser qu'elle pourrait être une œuvre commune de Jean et Joseph André. Les visages de Louis XIV et Anne d'Autriche sont assez proche du style de Jean André, qui a travaillé à Méailles : paupières gonflées et ourlées, pâleur du teint, bouche petite mais charnue, nez droit, sourcils linéaires dans le prolongement du nez. Quant aux deux saints intercesseurs, ils sont cette fois stylistiquement plus proches des deux saints représentés par Joseph André, son fils, dans la même église (Référence : IM04002884). A noter que le saint Joseph est très similaire à celui figuré sur une toile de Castellet-lès-Sausses (Référence : IM04000664).

Dans ce cas, il est probable que le tableau ait été réalisé à la fin des années 1680 : Joseph peut alors être apprenti chez son père.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : André Jean,
Jean André ( - 1699)

Né à Annot. Première mention en tant que maître-peintre en 1654 à Annot. Il s'installe à Castellane avec sa famille vers 1656 et y travaille sur de nombreuses commandes jusqu'en 1666. En 1668 au plus tard, il a quitté la ville pour Apt et travaille notamment dans la région aixoise. Après 1681 (de manière certaine après 1684), il est de retour à Castellane, où il meurt en bourgeois installé vers 1699. Père de Joseph André, également peintre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, (?), attribution par analyse stylistique
Auteur : André Joseph-François,
Joseph-François André (1669 - 1707)

Né à Apt (Vaucluse) le 10 juillet 1669, marié en 1690 à Castellane (Alpes-de-Haute-Provence), il est installé en tant que peintre dans cette ville, tout comme son père Jean André. Dans un acte de 1692, il est dit maître-peintre de Castellane mais il aussi actif à Apt la même année. Le dernier tableau connu date de 1697, il semble en effet mettre rapidement fin à sa carrière de peintre pour privilégier ses activités commerciales. Il meurt à Castellane en 1707.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, (?), attribution par analyse stylistique

Le cadre rapporté est en bois polychrome (bleu et rouge) doré et argenté à la feuille sur assiette rouge, avec décor gravé dans l'apprêt.

La toile présente un tissage serré mais irrégulier, la couche picturale est assez fine sur une préparation brun-rouge.

Catégories menuiserie, peinture
Structures rectangulaire vertical
Matériaux bois, peint, polychrome, argenté à la feuille, doré à la feuille, apprêt gravé
toile, support, peinture à l'huile
Précision dimensions

Dimensions du cadre : h = 230 ; la = 190. Dimension du jour du cadre : h = 210 ; la = 170.

Précision représentations

Iconographie assez complexe juxtaposant plusieurs niveaux de lecture dans une composition pyramidale. Le haut de la composition est occupée par une Vierge à l'Enfant remettant le Rosaire à saint Dominique de Guzman et sainte Catherine de Sienne, ces deux personnages formant les deux points extrêmes inférieurs de la composition. Le registre médian est celui des intercesseurs : ici saint Joseph avec le rameau de lys (à gauche) et saint Jacques, saint patron de l'église (à droite). Enfin, au premier plan, agenouillés, Louis XIV enfant, en 1647 il a 9 ans et sa mère, Anne d'Autriche.

Inscriptions & marques date, peint, sur l'oeuvre, partiellement illisible, (?)
inscription concernant l'iconographie, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription peinte en bas, au centre du tableau : [...] 47.

Inscriptions concernant l'iconographie : à gauche de saint Joseph, à hauteur de son épaule : SEPH (?) ; à droite de saint Jacques, derrière son chapeau : S.IAC.

États conservations mauvais état
Précision état de conservation

Constat d'état établi en 1987 par JA Bourgoin restaurateur : "peinture très sale mais restant lisible. La couche picturale, très faible est cassée et forme de petites écailles. Plusieurs zones lacunaires. Nombreux trous et déchirures. Peinture terne. Châssis sans clef ni biseau".

Aucune restauration ou consolidation n'a été effectuée depuis.

1995/01/30 : classé au titre objet.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1995/01/30

Références documentaires

Documents d'archives
  • Ensemble de devis de restauration (dossier CAOA). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains. (non coté)

    Devis en date du 5 septembre 1987.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna