Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

cabane de chasseur

Dossier IA04002673 réalisé en 2014

Fiche

Genre de chasseur
Dénominations cabane
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Moustiers-Sainte-Marie
Adresse Commune : La Palud-sur-Verdon
Lieu-dit : la Tuilière
Adresse :
Cadastre : 2014 W3 non cadastré (sur la parcelle 56)

Le cadastre de 1835 ne mentionne aucune construction à cet emplacement, qui est alors indiqué comme "terre labourable" appartenant à Turrel Pierre, propriétaire. La construction de cette cabane de chasseur remonte sans doute au début du 20e siècle. Le toit était originellement couvert en tuile creuse.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle

Cette cabane de chasseur, appelée "agachon" en provençal, est isolée à environ 500 mètres au nord-ouest du village de La Palud, dans un environnement d'anciennes terres agricoles abandonnées et boisées. Il domine une petite combe où sourd une source, laquelle est collectée et conduite jusqu'à un bassin d'arrosage maçonné situé à quelques dizaines de mètres. Un abreuvoir maçonné sur une longueur d'environ 6 mètres se trouve à quelques mètres au pied de cette cabane, qui offre donc un excellent poste d'affut pour la chasse.

Adossée à la pente, cette cabane comporte un unique étage de soubassement occupé par une petite pièce, accessible par une porte piétonne ouverte dans le mur sud. Les murs sont enduits et un conduit de poêle est installé dans l'angle nord-est. Un large jour horizontal est aménagé dans le mur oriental et un jour vertical est percé dans le mur ouest. L'angle sud-ouest accueille deux jours. A mi-hauteur se trouve un grand jour vertical, dont l'ébrasement est dirigé vers l'extérieur ; dans la partie supérieure se trouve un jour carré, également ébrasé vers l'extérieur. Ces deux jours superposés donnent directement sur la source.

L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires, et les chaînes d'angles sont en gros moellons équarris. Les élévations reçoivent un enduit rustique. Les encadrements des ouvertures sont façonnés au mortier, avec un linteau en bois, sauf pour les deux jours superposés de l'angle sud-ouest, qui possèdent chacun un linteau monolithe.

La charpente était à pannes, et le toit à un pan, originellement couvert en tuile creuse, est aujourd'hui couvert en plaques de tôle ondulée.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toit tuile creuse, tôle ondulée
Étages étage de soubassement
Couvertures toit à un pan
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï