Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Notre-Dame

buste-reliquaire (2)

Dossier IM84002006 réalisé en 1969

Fiche

DESCRIPTION

A) Dénomination et titre

- catégorie : ronde-bosse

- désignation : bustes

- typologie : bustes en piédouche

- appellation particulière : bustes reliquaires

-appellation usuelle : buste de sainte Veneranda (1) ; buste d'un pape (2).

B) Localisation

Posés sur les culs-de-lampe de part et d'autre du retable.

C) Description matérielle

a) dimensions :

Hauteur totale : 1 m - buste : - hauteur : 0, 72 m - largeur : O, 55 m - profondeur : 0, 28 m ; format : grandeur nature.

b) matériaux et techniques :

- nature du matériau : bois

- aspect du matériau : bois clair apparent sous les socles

- structure de la surface : recouverte d'une assiette de plâtre

- traces d'outils : traces d'herminette sous le socle-intérieur massif, revers sculpté

- nombre d'éléments : chaque buste est composé de trois blocs ; la partie centrale du buste et la tête sont taillées dans le même bloc, les épaules sont rapportées ; l'épaule droite du pape est taillée dans deux blocs

Mode d'assemblage : clous.

c) polychromie et décor plastique

- polychromie : peinture et dorure sur assiette de plâtre

buste (1) entièrement doré, carnations peintes, yeux et cheveux noirs

buste (2) : entièrement doré ; carnations peintes ; bonnet rouge col blanc

- décor plastique : décor des vêtements gravé dans le plâtre ou sculpté dans la masse.

d) base - support - encadrement :

- support : socle

- dimensions : hauteur 0, 28 m ; longueur: 0, 42 m ; largeur : O, 32 m

- matériau : bois massif taillé dans le même bloc, semble-t-il, que le buste. Seules les extrémités des pieds sont rapportées.

- intérieur des socles grossièrement évidé ; le socle du buste (1) conserve à l'intérieur, au centre, un massif cubique laissé en épargne

- forme : pyramide tronquée aux faces légèrement concaves et aux arêtes plates. Quatre pieds en forme de volutes, retournées vers l'intérieur pour le socle du buste (1), vers l'extérieur pour le socle du buste (2)

- polychromie socles entièrement dorés sur assiette de plâtre

- décor :

- buste (1) : face antérieure : au centre un cartouche encadrant une cavité circulaire protégée par une vitre ; de chaque côté du cartouche, une grande palme (éléments rapportés)

face postérieure : au centre un écu gravé d'un cœur enflammé

face latérales : une chute de feuilles stylisées ; motifs sculptés dans la masse.

- buste (2) : face antérieure : au centre un cartouche encadrant une cavité circulaire protégée par une vitre. Les deux arêtes plates sont ornées d'une palme en relief d'applique

face postérieure : au centre, sur un fond gravé de lignes entrecroisées, un cartouche encadrant un médaillon circulaire en relief gravé d'une grande fleur

faces latérales : aucun décor

- encadrement : dais latéraux du retable

e) inscriptions, marques :

- inscriptions : buste (1) : sous le socle, date peinte en rouge, 1728 dans la cavité des reliques, inscription écrite à l'encre sur papier : sainte Veneranda, vierge et martyr'e

buste (2) : aucune inscription.

f) état de conservation :

- état général : bon

- altérations : dorure très usée, quelques écaillures du plâtre ; pieds des supports vermoulus

- restaurations : les pieds du support du buste (1) ont été consolidés par des tiges de fer.

D) Description iconographique et formelle

a) buste (1) :

-iconographie : d'après l'inscription contenue dans la cavité des reliques, il s'agit de sainte Veneranda, sainte imaginaire qui n'est que la personnification du Vendredi Saint et dont le culte se répandit surtout en Europe orientale et dans l'Italie byzantinisée. Elle est représentée ici en reine, couronnée d'un diadème portant les palmes du martyre.

- composition frontale : le buste et la tête sont présentés de face sans aucune inflexion

-anatomie dissimulée par les vêtements ; de profil l'emplacement de la poitrine est à peine souligné. Le cou long et rond se dégage nettement du buste. Le visage ovale présente un front haut et dégagé, un nez droit et fort, des yeux dissymétriques aux paupières lourdes surmontées d'épais sourcils, une bouche aux lèvres charnues, un menton rond et légèrement proéminent. Les cheveux traités en grosses mèches et séparés par une raie médiane sont relevés en un chignon volumineux, d'où s'échappent dans le cou quelques mèches longues et ondulées.

- vêtements : le corsage taillé en pointe à la taille et décoré de rinceaux et volutes sculptés en fort relief est recouvert d'une cape dont les pans sont maintenus sur la poitrine par une grosse agrafe en forme de fleur et forment quelques plis larges et profonds tout autour. Le long de la découpe des bras, la cape est ornée d'une bande guillochée et gravée de rinceaux. Le cou dégagé est paré d'un collier de grosses perles sculptées dans la masse. La tête est coiffée d'un diadème et d'une couronne de lauriers attachée par un ruban noué dans le dos.

b) buste (2) :

- iconographie : buste d'un pape, saint et martyr comme l'indiquent les lauriers placés sur le socle. L'absence d'attributs et d'inscriptions ne permet pas de l'identifier

- composition frontale comme pour le buste précédent

- anatomie totalement dissimulée par les vêtements ; accent mis sur le visage traité comme un véritable portrait : nez pointu et busqué, joues creusées et marquées par deux rides labio-nasales, menton pointu portant une petite barbe, bouche petite aux lèvres charnues, grands yeux marqués de cernes, bas du visage et cou légèrement flétris. Le regard fixe exprime la fatigue d'un homme âgé.

- vêtements : sous la chape apparaît un surplis froncé, bordé d'un col à deux pointes. Une étole est passée autour du cou. La chape, ornée d'une large bande sculptée de quadrilobes, est retenue sur la poitrine par un mors rectangulaire gravé de rinceaux et bordé de volutes. Dans le dos le chaperon porte le même décor que la chape et se termine par un pompon. La tête est coiffée d'un bonnet rouge recouvrant les oreilles et d'une tiare à trois rangs sommée d'une boule. Dans le dos, les deux fanons de la tiare sont gravés de stries horizontales et ornés d'une croix sculptée en faible relief.

Dénominations buste-reliquaire
Titres Sainte Veneranda
Pape (?)





Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : La Bastide-des-Jourdans
Lieu-dit : Notre-Dame

Le maître-autel de l'église paroissiale est dédié à Notre-Dame-de-Miséricorde, titulaire de l'édifice. Un premier retable est signalé lors de la visite pastorale de 1620, un autre lors de celle de 1639. Les peintures décrites sur ce dernier ne sont pas celles de celui qui est conservé. Celui-ci est daté par J.-J. Gloton des années 1660. Les niches latérales ont dû être ajoutées vers le début du 18e siècle.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle, 1er quart 18e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Les deux bustes reliquaires sont posés sur les culs-de-lampe de part et d'autre du retable du maître-autel. Buste (1) : d'après l'inscription contenue dans la cavité des reliques, il s'agit de sainte Veneranda, sainte imaginaire qui est la personnification du Vendredi saint (Venera ou Veneranda en latin = cinquième jour). Son culte est répandue surtout en Europe orientale et en Italie byzantinisée. Elle est représentée ici en reine, couronnée d'un diadème portant les palmes du martyre. Buste (2) : un pape, saint et martyr comme l'indiquent les lauriers placés sur le socle. L'absence d'attributs et d'inscriptions ne permet pas de l'identifier.

Catégories sculpture
Structures revers sculpté
Matériaux bois, peint, doré

Mesures :
:
:
Précision dimensions

Dimensions : buste : h : 72 cm ; la : 55 cm ; pr : 28 cm. Socle : h : 28 cm ; l : 42 cm ; la : 32 cm.

Iconographies
Précision inscriptions

Buste (1) : sous le socle, date peinte en rouge : 1728. Dans la cavité des reliques, inscription à l'encre sur papier : sainte Veneranda, vierge et martyre.

États conservations bon état



Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché d'Aix-en-Provence, 1620-1621. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence : 1 G 1333.

    f° 54 v° - 57 r°.
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché d'Aix-en-Provence, 1627-1638. 1632. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence : 1 G 1334.

    f° 128 r° - 130 v°.
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché d'Aix-en-Provence,1638-1641. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence : 1 G 1335.

    f° 99 r° - 100 v°.
Bibliographie
  • Gloton, Jean-Jacques. Renaissance et baroque à Aix-en-Provence. - Rome : Ecole Française de Rome, 1979, 222 p.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Teyssier Roseline de
Roseline de Teyssier

Vacataire, pré-inventaire de 1969-70.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Adam Véronique - Sauze Elisabeth - Fournel Brigitte