Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

bâtiment administratif d'entreprise (entrée monumentale)

Dossier IA13001274 réalisé en 2005

Fiche

Précision dénomination entrée monumentale
Parties constituantes non étudiées infirmerie, bureau, cantine, conciergerie, écurie, horloge publique, remise de matériel d'incendie
Dénominations bâtiment administratif d'entreprise
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône - Arles
Adresse Commune : Arles
Adresse : 33 avenue Victor-Hugo
Cadastre : 1963 AV 89

A l'origine, seul existait le bâtiment de la direction (IA13001270), qui constituait en fait l'extrémité nord de l'ajustage, ainsi que, sur le même axe, l'entrée monumentale des ateliers, où se trouvaient le concierge (pavillon est) et les services médicaux (pavillon ouest). Au pavillon ouest furent adjoints au cours du 20e siècle des extensions diverses. Le bâtiment qui le prolonge immédiatement vers le sud fut construit en 1905 pour le rez-de-chaussée et à une date plus tardive pour le premier étage. L'ensemble qui continue encore vers le sud, se compose de trois éléments de dates différentes. La partie centrale, qui comporte sept fenêtres côté est, fut édifiée à une date indéterminée mais antérieure à 1939. Immédiatement au nord, on combla l'espace laissé libre entre cette construction et celle de 1905 en 1960, tandis que l'extrémité sud, pourvue d'une fenêtre sur sa face est, fut contruite en 1946. C'est là que fut installée la cantine des ateliers en 1964. Depuis la fermeture du site, une partie de ces locaux a été mise à disposition du Secours populaire français. L'élement principal de cet ensemble de bâtiments administratifs, appelé Bureau de la troisième circonscription du matériel, fut élevé dans le cadre de l'agrandissement des ateliers entrepris en 1884. Il s'agit de l'imposant bâtiment que l'on rencontre immédiatement à gauche une fois passée l'entrée. Il était déjà achevé en 1889, lorsque furent mis en chantier les deux constructions dont il est séparé par un long escalier droit. La première, où furent installées les pompes à incendie, ainsi que l'écurie dans le premier niveau de soubassement, et la seconde, en appentis, pour les matières inflammables.

Période(s) Principale : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

A l'exception des logements patronaux, tous les bâtiments qui n'abritaient pas directement un atelier de production sont situés dans l'angle nord-ouest des ateliers. Plusieurs bâtiments composent cet ensemble. L'entrée monumentale des ateliers, avec ses deux pavillons latéraux encadrant le grand arc de la porte, en est le principal. Chaque pavillon possède deux niveaux et est couvert d'un toit en pavillon. Leurs chaînes d'angle en besace forment un léger bossage, et leurs élévations sont marquées par quatre bandeaux dont un, celui qui sépare les deux niveaux, fait fortement saillie sur le nu du mur et se prolonge en imposte dans l'élévation de l'arc central. Celui-ci, en plein cintre, est surmonté d'un édicule en forme de lucarne, qui est couronné d'un fronton et dont l'attique, encadré de deux ailerons, accueille une horloge sur chacune de ses faces. Le pavillon ouest a été, au fil du temps, prolongé d'une succession de bâtiments à deux puis un seul niveau formant un alignement et séparant les ateliers de la petite rue qui les longe. C'est là que se logèrent différents services pour les ouvriers des ateliers : cantines, infirmeries etc. Seule la partie à deux niveaux s'est inspirée du vocabulaire architectural des deux pavillons. Un autre bâtiment important appartient à cet ensemble. Construit pour abriter des bureaux et une écurie, il fait face, dans sa plus grande longueur, à l'alignement précité, et rattrape la différence de niveau entre l'entrée monumentale et le sol des ateliers par un niveau de soubassement de grande hauteur. L'entrée principale du rez-de-chaussée surélevé se fait au niveau de l'entrée monumentale. Il comprend également un étage carré et un niveau de comble. La hauteur des baies accentue encore l'impression de verticalité de cette construction dont le toit est composé d'un brisis couvert de zinc et d'un terrasson couvert de tuiles mécaniques. Une surélévation en béton a été ajoutée pour accueillir les sirènes de l'usine. Le décor des façades tranche nettement avec celui des autres constructions des ateliers. Les couronnements des baies, imposants, soulignent la différence de traitement entre le rez-de-chaussée surélevé qui utilise l'arc segmentaire et le premier étage qui, lui, fait appel à la plate-bande. Des chaînes d'angle et des jambes, harpées, courent des soubassements en pierre de taille du rez-de-chaussée surélevé jusqu'à la corniche.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile creuse, tuile mécanique, ciment amiante en couverture, zinc en couverture
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à deux pans
toit en pavillon
toit brisé en pavillon
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété d'un établissement public de l'Etat

Références documentaires

Documents figurés
  • Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée - Ligne de Lyon à Marseille - Agrandissement des Ateliers d'Arles - Bâtiment pour pompes à incendie et écuries - Détail du radier / Dessin à l'encre sur papier, 1889. Archives du Comité d'entreprise Sncf, Avignon.

  • Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée - Feuille de dessins n° 1 annexée au Métrés d'Ouvrages d'art n° 1, 2 et 3 - Ateliers Magasins et Dépôts - Ateliers d'Arles - Amélioration des installations du Service Médical - Plan, élévations et coupes. Dessin à l'encre sur papier et papier calque, 1905/10/20. Par Morisot, conducteur. 296,5 X 32,5 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée - Service de la Voie - 5e Arrondissement - M. Mauris Ingénieur - Ligne de Lyon à Marseille - Ateliers d'Arles - Nouveaux bureaux des ateliers - Plans, coupes, élévations et détails - Maçonnerie et charpente - Échelle de 0,01 par m. Tirage de plan sur papier bleu, [date illisible ; 1896 ?]. 389 X 31 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Bâtiment administratif - Locaux 1er étage. Tirage de plan, 1966/06/16. Par Paoli. 84 X 79 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Croquis n° 3 - 2ième solution proposée [Infirmerie]. Tirage de Plan, 1966/06/16. Par Paoli. 84 X 79 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Croquis n° 3 - 2ième solution proposée [Infirmerie]. Tirage de Plan, [sans date]. 89,2 X 29,8 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Projet de cantine - Ateliers d'Arles - SNCF - Plan - Échelle 0,02 pm. Dessin à l'encre sur papier calque - Tirage de Plan, [sans date]. 89,2 X 29,8 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Projet de cantine - Ateliers d'Arles - SNCF - Plan - Échelle 0,02 pm. Dessin à l'encre sur papier calque - Tirage de Plan, [ca 1960]. 109,5 X 35,6 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • [Projet de cantine]. Tirage de plan, 1964/07. 67 X 27 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Projet de cantine - Ateliers d'Arles - SNCF - Plan - Échelle 0,02 pm. Tirage de plan, 1964/08/12. 105 X 37,1 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

    Document en quatre exemplaires.
  • Projet de cantine - Ateliers d'Arles - SNCF - Plan - Échelle 0,02 pm. Tirage de plan, 1964/04/01. 135 X 37 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Bibliothèque - Foyer - Cantine - 1er Av. projet. Tirage de plan, 1961/06/24. Par Paoli. 21 X 29,7 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Bibliothèque - Foyer - Cantine - Situation actuelle. Tirage de plan, 1961/06/24. Par Paoli. 21 X 29,7 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

    Document en deux exemplaires.
  • Bibliothèque - Foyer - Cantine - Situation au 01/10/61. Tirage de plan, 1961/10/16. Par Paoli. 42 X 59,7 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

    Document en six exemplaires.
  • Ateliers d'Arles - Projet de cantine - Coupes - Échelle 0,02 pm. Tirage de plan, 1964/10/26. Par Nogaro, architecte DPLG. 42 X 59,7 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Feuille de dessin n° 9 annexée au métré d'ouvrages d'art n° 6 - Agrandissement des Ateliers d'Arles - Bureaux pour Ingénieurs - [Installation des] bouches à incendie et de leurs canalisations. Dessin à l'encre sur toile enduite, 1896/09/12. Par Turot, Sous chef de section des travaux. 55,7 X 31 cm. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

  • Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée - Ligne de Lyon à Marseille - Agrandissement des Ateliers d'Arles - Bâtiment pour pompes à incendie et écuries. Dessin à l'encre sur papier, 1889. Archives du comité d'entreprise Sncf, Avignon : non coté.

    L'usure a séparé ce plan en sept morceaux.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud