Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

bassin de radoub dit bassin n°3 des petits bassins Vauban

Dossier IA83001866 réalisé en 2015

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
Dénominations bassin de radoub
Aire d'étude et canton Var
Adresse Commune : Toulon
Lieu-dit : arsenal de Toulon
Cadastre : non cadastré, domaine public

Les trois formes de radoub, dites petits bassins Vauban, ont été construites afin de faciliter l’'entretien des bateaux. Après l'’achèvement des bassins n°1 (1774 à 1778) et n°2 (1827 à 1839), la forme n° 3 est construite sous la direction de l'’ingénieur des Pont et Chaussées, Charles Noël, entre 1841 et 1847 afin de pouvoir accueillir les grandes frégates à vapeur. La souille et l'enceinte ont été commencées pendant la réalisation du bassin n°2, en 1834-1835. Suite à l'inspection du bassin n°2, des mises au point ont été effectuées en 1839 : suppression du pilotage du radier, bétonnage du radier en une fois, chargement uniforme du radier. Plus essentiellement, la formulation du béton est améliorée et la forme du noyau de coffrage adaptée pour éviter les déboires rencontrés pour le bassin n° 2. Le bassin n° 3 a bien résister dans le temps puisqu'il est toujours en activité.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1841, daté par source
Auteur(s) Auteur : Noël Charles,
Charles Noël

Ingénieur au port militaire de Toulon


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur des Ponts et Chaussées, attribution par source

La forme n°3 des petits bassins Vauban est construite dans la darse Vauban pour accueillir les grandes frégates à vapeur. La technique mise en oeuvre est un coffrage angulaire. Le bassin est construit dans une enceinte de pieux espacés et bordagés. Sa réalisation a nécessité la mise en œuvre de 27 500 m3 de béton. La souille a été creusée à -14 m. La formulation du béton est mise au point : 3 parties pierrailles et 2 parties mortier (2/3 de pouzzolane, 1/3 de chaux grasse). Le béton est ainsi plus riche en mortier et deux fois plus riche en pouzzolane par rapport à celui utilisé pour le bassin n°2. Le bétonnage du radier s'est fait en 8 coulées simultanées en décalé après mise en régime. Le régime de travail s'établit à 176 m3 par jour, pouvant aller jusqu'à 200 m3 par jour. Le noyau de coffrage est composé de 8 sections de 20 m, de hauteur 9,4 m et de longueur variable. Le radier a nécessité 15 600 m3 de béton, les bajoyers 11 900 soit un total de 27 500 m3. Le béton a reposé pendant 18 mois. L'ouvrage est sain et toujours en service aujourd'hui. Le bassin n°3 mesure 87 mètres de long et le seuil sous haute mer est à 8 m. Le bassin est large de 15 m au niveau du radier et de 24 m au niveau du couronnement.

Murs béton
Typologies activité industrielle et artisanale, port militaire
Statut de la propriété propriété de l'Etat, propriété de l’État ; affecté au ministère chargé de la défense ; affecté à Marine Nationale ; fermé au public
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : Rades de Toulon

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.